Indompté de Ana K. Anderson

Indompté de Ana K. Anderson
De quoi ça parle ?

Biker, sexy, irrésistible... indomptable ! Quand elle découvre sa meilleure amie sauvagement assassinée, Olivia quitte tout et part sur les traces du passé de la jeune femme, bien décidée à savoir qui a commis un tel crime. Ses recherches la conduisent à Colorado Source, où elle rencontre Rock, le chef des bikers et protecteur de la ville. Elle est rapidement séduite mais comprend trop tard qu'il lui a tendu un piège. Rock est charmant, sexy, irrésistible... indomptable ! Olivia n'avait pas prévu de tomber amoureuse. Surtout pas au moment où sa vie est en danger... Pour connaître la vérité, elle risque de devoir affronter l'homme dont elle est éprise. Entre l'aimer et le détester, Olivia a-t-elle vraiment le choix ? Une histoire riche en suspense et en émotions.

J'avoue que ce livre me tentait depuis un petit moment (Indompté est sorti en format numérique depuis plusieurs mois déjà), mais le nombre de pages m'avait découragé de le lire jusqu'à aujourd'hui. Et à présent, je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt, car j'ai eu un gros coup de cœur pour l'histoire d'Olivia et Rock, un couple atypique, deux personnalités complètement opposées, mais pourtant si complémentaires , un peu comme Khal Drogo et sa Khaleesi, l'un ne saurait exister sans l'autre, du moins c'est ainsi que je le perçois.

Olivia Kincaid est une jeune française orpheline qui vient de perdre son unique amie dans des circonstances aussi tragiques que traumatisantes. Mais loin de sombrer complètement, elle choisit de quitter la France pour comprendre qui était Moïra, sa meilleure amie avec qui elle a passé plusieurs années de sa vie, mais dont elle ne savait pourtant que très peu de choses de son passé . Elle va donc rejoindre la petite ville de Colorado Source, l'un des seuls indices qu'elle a sur la vie de Moïra qui aurait semble-t'il vécu là-bas avant d'arriver en France. Mais une fois sur place, c'est bien plus qu'une ville qu'elle va découvrir, en effet, son chemin croisera celui d'un groupe de bikers et surtout celui de Rock, leur chef . J'ai totalement adhéré à son personnage, car malgré les nombreuses casseroles qu'elle traîne derrière elle, sans parler de son passé, elle trouve la force de se relever et d'aller de l'avant. Elle a ce côté pétillant et drôle qu'elle garde tout au long du livre qui fait que je n'ai pas été agacé par ses nombreuses remises en question. Elle a un but et compte bien aller jusqu'au bout de ce qu'elle entreprend, quitte à s'y brûler les ailes.

Rock est le meneur des Evil's Heat, son prénom correspond en tout point à sa personnalité, il est froid, dur et rien ne semble pouvoir égratigner sa carapace et pourtant... Derrière son apparence de gros dur, se cache un homme profondément blessé par le départ de sa sœur, il se sent coupable et culpabilise. Il n'a aucune confiance aux femmes et n'a pas de temps à perdre dans les relations à long terme et repousse donc toutes attaches, jusqu'à Olivia. Avec elle, sa carapace à commencer à s'effriter, l'homme tantôt odieux et distant, va devenir plus calme et tendre. Et quand la jeune femme finira par toucher le fond après une succession d'événements, il sera là pour elle, il fera avec elle ce qu'il aurait voulu faire pour une autre, être là, l'aider à ne pas se consumer et vivre.

Leur relation ne commence pas sur de bonnes bases, même si l'attirance, elle, est bien là depuis le début. Ils vont apprendre à se connaître petit à petit, s'apprivoiser et se confier leurs passés, leurs secrets, leurs craintes et leurs espoirs . L'un comme l'autre sont des âmes tourmentées, ils ont chacun leur propre démon à combattre et ont du mal à gérer leur douleur et surtout cette colère qui les ronge, une colère à l'encontre d'eux-mêmes pour ne pas avoir su être là quand la personne en qui il tenait le plus en avait besoin . Ces deux novices des sentiments qui ont du mal à faire confiance et s'ouvrir aux autres, vont donc apprendre ensemble à s'aimer et partager, mais les obstacles et malentendus ne sont jamais loin et vont souvent mettre à mal la relation fragile qui existe entre eux.

L'intrigue est très bien menée et rythmée, on ne cesse d'aller de rebondissement en rebondissement, sans oublier les révélations qui s'enchaînent, autant dire que l'auteure ne nous laisse aucun répit et nous tient en haleine tous le long du roman. Olivia, qui avant ne survivait plus qu'elle ne vivait, va de nouveau se retrouver confronté à la mort, à la perte d'être cher et surtout à l'amour, ce sentiment quasi inconnu d'elle. Elle devra faire les bons choix si elle veut espérer pouvoir obtenir ce qu'elle recherche le plus, une famille.

La plume d' Ana K. Anderson est entraînante, touchante, fluide, captivante, elle a su me faire passer par toute une palette d'émotions, du rire, aux larmes, c'est bouleversant, émouvant, drôle, captivant et j'en passe. Plus qu'une histoire entre bikers, c'est la rencontre entre deux âmes solitaires qui ne croient plus au bonheur et dont la passion pourrait se révéler aussi bien dévastatrice que salvatrice. Dans ce roman, il est question de pardon, de tolérance au racisme et à l'homophobie et surtout de rédemption. L'auteure traite l'ensemble de ces sujets avec brio et tact. J'ai adoré cet univers de bikers mêlé aux traditions et cultures amérindiennes. Et qu'est-ce que j'ai rigolé en lisant certaines références cinématographiques, c'est bien trouvé de sa part. Au final, j'en ressors conquise et touchée.

En bref, j'ai passé un excellent moment avec Rock, Olivia ainsi que l'ensemble des personnages secondaires qui ont leur place dans cette histoire aussi bourrée d'amour que qu'humour.

Indompté de Ana K. Anderson


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Betty Angel #3 – La Mort est ma raison de vivre – Louisa Méonis
wallpaper-1019588
Minigicien #0.5 – L’imperfection d’une prophétie » Eridine Thémys
wallpaper-1019588
Chronique film : En eaux troubles
wallpaper-1019588
Un nombre = Un extrait #87