Étrangers de Cara Solak par Petite Pousse

Bonjour !

Après un début de semaine extrêmement chargé, (et oui, c’est la rentrée, avec ce qu’elle comprends de bacs blancs 😦 ) je trouve enfin un moment pour vous parler de l’une de mes lectures de ces vacances, et ce juste à temps car j’ai la joie de vous annoncer la présence de ce roman au salon du livre de Paris !

Oui, mais quel roman ? En exclusivité, je vous présente Étrangers de Cara Solak !

Étrangers de Cara Solak par Petite Pousse

4ème de couverture :

La « grande catastrophe » a rendu stérile une bonne partie de la population il y a près de 30 ans. Depuis, des cités ont été créées pour rassembler les féconds, pour les protéger et assurer l’avenir de l’humanité.

Lilas vit à Valéria, la cité qui rassemble les procréateurs de l’ancienne Europe.

Si elle a un appartement, un travail à l’hôpital et au ministère de l’accouplement, sa vie ne ressemble en rien au reste du monde.

Répression – accouplements millimétrés dans le but de procréer – surveillance. Voici la vie à Valéria.

Et si la sécurité trouvée ne valait pas l’absence de liberté ?

Et si cet étranger venu de l’extérieur bousculait toutes ses convictions ? Et si tout n’était qu’illusion ?

Mon avis :

Quand j’ai commencé ma lecture, j’ai été très rapidement embarquée dans la vie du personnage principal. Il faut dire que l’auteure commence fort : dès la première page, le lecteur débarque en plein milieu d’un des accouplement millimétré dont parle la 4ème de couverture -ce qui n’est rien de plus qu’un viol légalisé, appelons un chat un chat.

Le style de l’auteure nous permets de réellement rentrer dans le quotidien de Lilas, tout en nous attachant à celle-ci. Sans en faire une héroïne à toute épreuve et parfaite comme c’est souvent le cas, Cara Solak nous présente une jeune femme qui se révolte, certes, mais à son échelle, avec le courage qu’elle possède, tout en restant prudente. C’est quelque chose que j’ai beaucoup apprécié car les héros sont souvent des hommes et des femmes possédant un courage sans faille, prêts à tout pour leurs idées et qui ne semblent jamais paralysés par la peur, éclipsant souvent ces petites femmes et ces petits hommes qui ont, certes à moins grande échelle mais tout de même, participé à la rébellion en marche.

Les autres personnages sont également intéressants, et comme tout bon personnage principal masculin d’une romance qui se respecte, Adrien m’a fait rêver de trouver le mien. Le personnage de Juliette m’a également beaucoup touchée.

L’auteure bâtit un univers solide, avec un paysage précis, une société, un monde même, qui fonctionnent bien, avec -selon moi- un solide potentiel. La tension monte, les actions s’enchaînent, le lecteur a le souffle court… et patatras. Du moins c’est comme ça que j’ai vécu la fin. Effectivement, l’auteure avait semé quelques indices permettant de donner une cohérence à son twist final, mais j’ai été déçue. Il y avait un énorme potentiel dans l’univers qu’elle a crée, le lecteur est tenu en haleine, il souhaite savoir ce qu’il se passe, et tout s’efface pour démultiplier les possibilités. (Je ne peux malheureusement pas développer plus sans spoiler, ce qui n’est pas le but.) J’ai plusieurs théories sur le choix d’une telle fin mais aucune ne me satisfait, et du coup je me pose cette question qui me frustre beaucoup et que je vais avant de publier cette chronique poser à l’auteure afin de vous proposer sa réponse : Pourquoi ce choix de fin ?

 » En réalité l’histoire ne s’est jamais articulé autour de Valéria dans ma tête. Je n’ai pas imaginé Valéria puis me suis dit « Tiens si je cassais tout ?  » . Non, ça a été l’inverse. J’ai eu l’autre trame en tête, avec l’intrigue du tome 2. Valéria est venue car je réfléchissais au monde dans lequel les faire évoluer.

J’ai essayé d’aller au maximum de cette intrigue, jusqu’à la bataille et la résolution d’une grande part de l’intrigue, mais il a fallu les faire basculer.

Le tome 2 a sa propre intrigue et les clés de leurs passés. Tout l’intérêt c’est aussi de voir le parallèle des différentes relations par rapport à Valéria  » – Cara Solak

Avec toutes mes excuses j’ai dû supprimer quelques infos de la réponse de Cara afin de ne pas vous spoiler l’histoire… Ce qu’il est important de comprendre par rapport à cette réponse c’est que Petite Pousse va vouloir lire le tome 2 😀 – Magali 

Néanmoins, l’intrigue reste intéressante et amène une suite prometteuse, le style de l’auteure restant très bon. Néanmoins, je suis assez désappointée, mais bon, c’est mon ressenti personnel ^^

Conclusion :

Un roman prenant, qui promets une suite intéressante, bien que je sois quelque peu surprise par le changement de direction qu’emprunte l’histoire. Des personnages très attachants et réalistes. Un très sympathique moment en conclusion ! 😀

Et l’auteure sera présente au salon du livre de Paris avec ce roman, n’hésitez pas à faire un tour !

Bonne lecture

Pour les commandes ou pré-commandes, c’est par là 😀 : https://www.plumesduweb.com/produit/etrangers-tome-1-cara-solak-broche/

Publicités

wallpaper-1019588
On sème la folie - Laurent Bonneau
wallpaper-1019588
La mélancolie du kangourou de Laure Manel
wallpaper-1019588
Ta vie ou la mienne
wallpaper-1019588
L'homme qui voulait aimer sa femme
wallpaper-1019588
Sauvages T01 : Le dernier Loup de Maria Vale
wallpaper-1019588
Tour Eiffel ou Tour Alice?
wallpaper-1019588
Moi, Peter Pan | Michael Roch
wallpaper-1019588
Vigile – Hyam Zaytoun