Dragons 3: Le monde caché

Dragons 3: Le monde cachéGenre: Animation, aventure

Synopsis: Harold est maintenant le chef de Berk au côté d’Astrid et Krokmou, en tant que dragon, est devenu le leader de son espèce. Ils réalisent enfin leurs rêves de vivre en paix entre vikings et dragons. Mais lorsque l’apparition soudaine d’une Furie Eclair coïncide avec la plus grande menace que le village n’ait jamais connue, Harold et Krokmou sont forcés de quitter leur village pour un voyage dans un monde caché dont ils n’auraient jamais soupçonnés l’existence. Alors que leurs véritables destins se révèlent, dragons et vikings vont se battre ensemble jusqu’au bout du monde pour protéger tout ce qu’ils chérissent.

Il me tardait vraiment de voir enfin la conclusion de cette superbe trilogie. Je suis vraiment fan de cet univers, de cette histoire et de ces graphismes. Ce troisième opus ne m’a en aucun cas déçue.

Harold mène une mission tout à fait louable: libérer et protéger tous les dragons. Malheureusement, Berk commence à être saturé et ne peut pas accueillir tout le monde. D’autant plus que le village devient bien trop visible. Et quand un méchant spécialisé dans la chasse aux furies nocturnes apparaît, les vikings vont devoir abandonner leur île pour partir à la recherche du monde des dragons.

C’est sans compter sur la furie éclair. Dès l’apparition de l’affiche du film, je l’ai trouvé absolument magnifique. Une femelle toute blanche et brillante, il ne m’en faut pas plus. La relation qui se crée entre elle et Krokmou est juste adorable. Le dragon se lance dans une parade nuptiale très drôle et touchante.

Avant même d’aller voir le film je savais qu’à un moment donné, Krokmou allait devoir faire un choix: rester avec Harold ou choisir la dragonne. Et je savais que ce choix allait me briser le cœur. Ça n’a pas loupé. Je suis un vrai cœur d’artichaut et j’ai trouvé ce troisième film vraiment très émouvant. Je ne vous révélerais pas la teneur de ce choix mais je l’ai trouvé assez juste.

Cet aspect émotionnel a été renforcée par les graphismes époustouflants. J’ai un véritable coup de cœur pour la gestion de la lumière et surtout des couleurs. Notamment les couleurs du monde des dragons qui sont sublimissimes.

La relation entre les personnages se creuse encore davantage notamment entre Harold et Astrid. Ils prennent de la maturité et permettent de développer un autre aspect de leurs caractères.

De manière générale j’ai adoré cette conclusion semi-ouverte. Le film est un concentré d’émotions, de couleurs et de poésie. Si vous ne connaissez pas encore cette superbe saga je vous encourage vivement à la découvrir.

Note: 9.5/10


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Recommandations de Livres pour le #Défi Afrique
wallpaper-1019588
In my mailbox (du 12 au 17 août 2019)
wallpaper-1019588
Marked Men, tome 6 : Asa - Jay Crownover
wallpaper-1019588
Fake - P. Nguyen