#3 Le garçon et la ville qui ne souriait plus

#3 Le garçon et la ville qui ne souriait plus

Auteur : David Bry
Editions : Lynks
Nombre de pages : 356

#3 Le garçon et la ville qui ne souriait plus
      Romain fuit chaque nuit sa demeure bourgeoise et confortable, pour rejoindre la Cour des Miracles où vivent les anormaux – fous, difformes, obèses, et autres parias parqués là par les Lois de l’Église. Le soir de ses quinze ans, il découvre qu’un terrible complot vise les habitants de la Cour.
      Des coupe-gorges de Mouffetard aux ruines de Notre-Dame, il devra compter sur son ami Ambroise, sur Joséphine, Lion et Akou, pour lever le voile sur la conjuration et échapper aux terribles Lames Noires, à la solde de l’archevêque de Paris.
      Dans un monde assombri par la peur et l’intolérance, le salut peut-il venir de quelques adolescents en quête d’amour et de liberté ?
#3 Le garçon et la ville qui ne souriait plus      Merci aux éditions Lynks de leur confiance.
      En 1800, une loi à été instauré "la loi de la Norme", c’est une société où il n’y a aucun défaut sous risque d’un bannissement dans la Cour des Miracles. Nous sommes rendus au 19e siècle , 1858 pour être exact, dans un Paris alternatif. Nous suivons Romain, un ado' de 15 ans qui ne manque de rien mais qui pourtant, se rend dans La Cour des Miracles chaque soir.
      La question que je me pose actuellement en rédigeant cette chronique est qu’est-ce que la normalité ? (VOUS AVEZ 3HEURES !) Non mais, qui sommes-nous pour dire que telle et telle personne n’est pas normale ? Personnellement, j’ai trouvé cela dommage que l’on ne nous explique pas en profondeur du pourquoi du comment cette loi est venue au monde. Mais l’intrigue est extrêmement bien menée, elle est rythmée même si parfois on voit venir certaines révélations... Je dois dire quand même que ce roman m’a agréablement surprise.
      L’auteur nous passe un message derrière ses lignes : La tolérance et l’acceptation de l’autre. Ce sont des choses que tout le monde devrait connaître au jour d’aujourd’hui. L’auteur l’a très bien abordé et nous met face à la société de maintenant : mettre les gens dans des cases. 
      Les personnages sont attachants et vrais car on voit les petites faiblesses qu’ils veulent bien nous montrer. Et ce qui est plutôt intéressant à suivre ce sont les différents points de vue qu’on nous livre. Il n’y a pas qu’un point de vue, mais plusieurs donc l’auteur nous laissent finalement le libre arbitre pour remettre tout en question et réfléchir. On peut se faire notre propre  idée sur les différents discours, personnages et conditions de vie... 
      La plume est fluide, simple et peut être lue par ses lecteurs cibles car ce roman est classé roman jeunesse apparemment  et même si on le ressent dans certains points, dont le manque d’approfondissements concernant la venue de cette loi, et que parfois les personnages s’en sortent facilement, je dois dire qu’il est adressé à tous. J’ai adoré le lire, que ce soit pour les thèmes abordés, les leçons données que pour l’originalité qui est surtout pour l’époque. Les protagonistes sont intéressants à suivre et je ne me suis pas ennuyé.
      En bref, ce roman comporte de bonnes idées et est intéressant à découvrir. J’ai bien aimé me plonger dans ce 19e siècle au côté de Romain. À découvrir de toute urgence.

wallpaper-1019588
Wild Bikers
wallpaper-1019588
L'Étrange Histoire de Benjamin Button
wallpaper-1019588
Haute Alchimie – Marie Meyer
wallpaper-1019588
Sinbad le marin et les géants farceurs (Melegari, Milani, Pratt) – Editions Altaya – 12,99€