The Missing Obsession > Angel Arekin

The Missing Obsession alt= Angel Arekin" title="The Missing Obsession > Angel Arekin" /> PARU LE 18 FÉVRIER 2019 AUX EDITIONS The Missing Obsession alt= Angel Arekin" title="The Missing Obsession > Angel Arekin" />
" Tu es enfermée ici, mais je le suis avec toi. Toujours. Ne l'oublie pas. "
Que feriez-vous si vous vous réveilliez un matin dans une cellule, pris au piège d'un détraqué possessif et mystérieux ?
Que feriez-vous si vous deviez lutter pour votre survie tout en combattant pour préserver votre esprit ?
Captive d'une pièce aux murs froids, Faustine n'a que deux possibilités : s'accrocher à la vie en se soumettant aux caprices de son ravisseur ou affronter ses tourments et ne pas être certaine de s'en sortir indemne.
Mais c'est sans compter l'esprit machiavélique et retors de celui qui la retient prisonnière. Jusqu'où a-t-il l'intention de l'emmener ?
Entrez dans la pièce à vos risques et périls, vous n'êtes pas certains d'en ressortir vivants...
The Missing Obsession alt= Angel Arekin" title="The Missing Obsession > Angel Arekin" />

❤❤❤❤❤

UN HUIS CLOS SAISISSANT... UN COUP DE MAÎTRE !

[THE MISSING OBSESSION] est un récit dont vous ne ressortirez pas indemnes, vous allez laisser une partie de vous à l'intérieur de cette cellule, vous allez sombrer au plus profond de l'âme humaine, emportés par un tourbillon d'émotions, manipulés une fois de plus par l'esprit retors d'Angel Arekin.

[THE MISSING OBSESSION], c'est un huis clos saisissant, c'est un coup de maître. Une histoire hors norme orchestrée avec intelligence et machiavélisme !

Etes-vous prêts à lutter contre votre esprit ? Etes-vous prêts à subir cet enfer aux côtés de Faustine ? Pousser les portes de cette cellule, à vos risques et périls.

" Tel un fantôme, il me garde prisonnière dans les entrailles de la Terre. "
[...]
Les premières heures, j'ai cru devenir folle de terreur. Chaque bruit, chaque pas, chaque mouvement m'ont tirée d'une torpeur catatonique. J'ai eu le sentiment qu'on s'apprêtait à me torturer jusqu'à l'agonie et cette pensée m'a liquéfiée de l'intérieur. J'ai vomi ma peur dans les toilettes. "

DES PERSONNAGES VIBRANTS D'HUMANITÉ !

Je ne vais pas réellement vous parler des personnages, la surprise doit être totale... Une fois de plus, Angel Arekin nous offre des personnages singuliers, absolument captivants. Une héroïne aux prises avec un choix impossible, un geôlier mystérieux qui promet bien des tourments...

Les personnages sont absolument sublimes, façonnés avec brio. Leur psychologie est ahurissante, mon dieu, je me suis laissée embrumer l'esprit par chacune de leurs interactions. Angel Arekin est très forte pour aller puiser dans l'esprit humain, elle aime explorer la psyché de ses personnages, elle aime les tourmenter et elle le leur rend bien en leur permettant d'exister.

" Je me laisse tomber dans le bassin, le visage à moitié sous l'eau, et je sens les larmes couler au milieu des gouttes. Me voilà aux prises avec un psychopathe cherchant à jouer à un jeu, dont la fin marquera la dissolution de moi-même. Rester libre et mourir ou m'asservir et tenter de survivre. Ou bien dois-je trouver un équilibre entre les deux, pour atteindre un jour la sortie de cette geôle ? "

Vous ne resterez pas insensible à la situation de nos héros. Ce roman se déroule en huis clos, ce qui accentue le côté anxiogène de l'histoire. Vous allez très vite vous attacher aux personnages, vos émotions vont être déchirées de part et d'autre. J'ai adoré Faustine et notre Anonymous, ce sont deux personnages qui brillent dans les ténèbres. Deux intelligences hors norme qui vont s'affronter...

UN SCÉNARIO ABSOLUMENT TRANSCENDANT...

Pour apprécier ce roman, vous devrez mettre de côté toutes vos certitudes, vous devrez ouvrir votre esprit et être alerte à tout ce qui va se passer...

Ce scénario, bordel ! Merde, quoi ! Désolé pour ce petit dérapage, mais vous voyez, Angel Arekin m'a encore retourné le cerveau avec ce roman, peut-être même un peu plus qu'avec ses précédents romans. [THE MISSING OBSESSION] est un récit très sombre, et on s'en rend compte dès les premières lignes. L'immersion est totale, brutale et dérangeante.

L'intrigue est intelligente, menée avec beaucoup de sadisme. C'est un peu le but me direz-vous, et c'est vrai. Ce roman, c'est une merveille, ce n'est pas un récit ordinaire, et tout dans l'intrigue est exceptionnel.

Je me suis mise dans la peau de Faustine, je voulais ressentir la moindre émotion, la peur, l'angoisse, la folie, la démesure et l'incertitude. La colère, l'envie et le doute ! C'était grandiose une fois de plus.

PSYCHOLOGIE, QUAND TU NOUS TIENS !

Peu d'auteurs peuvent se targuer de savoir manipuler l'esprit humain... Angel Arekin est maître en la matière, elle nous l'a déjà démontré avec ses romans [Sans cœur] et [Sans âme], elle a clairement besoin d'un leitmotiv pour écrire, elle aime dépasser les bornes et nous pousser au bord du précipice, ce n'est pas une nouveauté en soi, mais ici je suis restée sans voix. Mais genre, uppercut quoi, j'étais tout simplement K.O de découvrir enfin le pourquoi du comment.

Toute la psychologie de ce roman est fascinante. C'est ce genre de récits que je recherche plus que tout, cela stimule tellement mon imaginaire, cela me pousse à voir au-delà des apparences. Je me suis vraiment triturée l'esprit pour essayer de deviner là où Angel voulait en venir, peine perdue... Ce roman est imprévisible, tout comme ses personnages.

Angel Arekin a réussi à se frayer un chemin dans mon esprit, elle s'est approprié mes pensées, elle en a fait ce qu'elle voulait, me forçant à éprouver des émotions dévastatrices. Ce roman, je l'ai ressenti au plus profond de mon être, il m'a contaminé tel un poison, me plongeant dans une espèce de transe malsaine, j'ai eu l'impression de rendre les armes trop rapidement, de me laisser influencer par les paroles de notre geôlier, c'était à la fois captivant et très frustrant...

UNE DARK ROMANCE ABSOLUMENT FANTASTIQUE...

Vous vous demandez très certainement comment une romance peut-elle naître dans un tel contexte... C'est une très bonne question ! Et la réponse va vous mettre à genoux, vous êtes prévenus !

L'amour ? Qu'est-ce que c'est ? Y-a-t-il plusieurs façons d'aimer ? Angel Arekin explore le moindre recoin de cette notion d'amour... C'est particulier, le contexte historique rend les choses perturbantes mais pas moins plausibles. J'ai été tourmentée par l'attirance que j'ai ressenti pour Anonymous, c'est vrai quoi, comment est-ce possible de se sentir attirer dans de telles conditions ? Je n'ai pas de réponses concrètes, seulement des faits...

Notre autrice favorite aime nous offrir des romances qui dépassent l'entendement ! Et merci, franchement, merci pour cela. Ici, je pense que j'ai succomber à une succession de phénomènes inexplicables, j'ai tout simplement donné les commandes à mon corps et à mon esprit.

UNE PLUME SENSATIONNELLE, UN STYLE UN PEU FOU ET ADDICTIF !

La folie ? Parlons-en, non parce que voilà quoi ! Angel Arekin est folle, vous voyez un génie... Une artiste qui laisse son esprit vagabonder... A mes yeux, les artistes, quels qu'ils soient regorgent de folie... Et le plus important, c'est qu'ils la partagent avec nous, non ?

Bref, en ce qui concerne [THE MISSING OBSESSION], l'écriture de l'autrice est très riche. Le langage est tellement recherché que l'on se retrouve complètement déboussolés au milieu de ce qui se joue sous nos yeux. La manipulation mentale est totale !

J'ai tellement aimé l'ambiance de ce roman, je me suis conditionnée pour vivre cette aventure à fond, quitte à y laisser des plumes. Angel Arekin se met sans cesse en danger, elle aborde des thèmes complexes et elle les exploite à merveille. C'est vraiment sa plus grande force, elle ose quoi qu'il arrive ! J'ai été séduite par son style qui s'avère très imagé, je pense que ce roman sera perçu différemment d'un lecteur à l'autre, personne n'aura le même cheminement psychologique face à une telle intrigue. L'ampleur de cette histoire est sans limite, elle s'épanouie avec beaucoup de finesse. Plus j'y repense, et plus je jubile, plus je me dis que ce chef d'oeuvre est dément !

EN BREF :

[THE MISSING OBSESSION] est un gros coup de cœur, j'ai haït, détesté, aimé, jalousé Angel Arekin tout au long de cette lecture. Mais quel putain de génie cette nana ! Prenez garde, ce récit c'est de la dynamite, c'est psychédélique et un peu fou. C'est sombre, brillant et addictif ! Quand vous aurez ouvert la boite de pandore, vous ne pourrez plus la refermer ! Une romance hors norme qui m'aura entraînée dans une chute libre sans filet de sécurité, et c'était bon de ne rien maîtriser, de ne rien deviner... Enfin voilà quoi, maintenant c'est à vous de pousser les portes de cette cellule, attention... vous n'en ressortirez très certainement pas indemnes, ni sains d'esprit ^^

The Missing Obsession alt= Angel Arekin" title="The Missing Obsession > Angel Arekin" />
" Je me laisse tomber sur le lit et me demande si, comme dans les livres à l'eau de rose, je risque de finir par m'attacher à mon ravisseur contre tout bon sens, ou bien comme dans un thriller machiavélique, mourir dans d'atroces souffrances. La deuxième option me semble la plus plausible. Je ne parviens pas à concevoir que l'on puisse s'émouvoir et développer des sentiments pour une créature inhumaine telle que lui, qui fait abstraction de l'autre, qui est incapable de se montrer altruiste, raisonnable ou raisonné, dont l'esprit a disparu dans les ténèbres.
C'est là que je me trouves.
Cette cellule, c'est le cœur de ses ténèbres. Et j'y ai une place étrange. Que je ne peux m'expliquer. Qui n'a aucun sens. "
Je remercie les éditions Black Ink et NetGalley pour cette lecture. The Missing Obsession alt= Angel Arekin" title="The Missing Obsession > Angel Arekin" />

wallpaper-1019588
Tsé-Tsé
wallpaper-1019588
Sans héritage tome 1 : Lucien Louis Marie
wallpaper-1019588
La mélancolie du kangourou de Laure Manel
wallpaper-1019588
Fractures
wallpaper-1019588
Un prix littéraire qui compte 1,5 million de jurés
wallpaper-1019588
Classe de Lune – John Hare
wallpaper-1019588
Nos vies d'après - Thomas Pierce
wallpaper-1019588
Pire que la mort - Sebastien PRUDHOMME ASNAR