Les étoiles ne meurent jamais | Battista Tarantini (Orion #2)

Les étoiles ne meurent jamais | Battista Tarantini (Orion #2)
Résumé :
Entre Orion Atlay, chorégraphe réputé pour son irrévérence, et Leo Kats, talentueuse première danseuse de l'Opéra de Sydney, ce fut une collision, un intense pas de deux entre ténèbres et lumière. Un nouveau ballet est né : Perséphone consacrera l'envol de la jeune artiste et achèvera en apothéose l'œuvre du chorégraphe français. Désormais libre et amoureuse, Leo part avec Orion en résidence artistique à Tokyo. L'antre de Hiro Neruji, maître de ballet japonais, abrite l'envol sensuel et amoureux des deux Étoiles. Entre souvenirs et espoirs, désir et passion, Orion et Leo s'enlacent et créent pour la scène l'histoire de leurs propres âmes qui se cherchent et s'attisent. De Tokyo à Barcelone, de New York à Paris, Perséphone et Hadès grandissent avant la représentation finale. Au point qu'on ne sait plus lequel soutient l'autre... Orion renoncera-t-il pour autant à ses funestes projets ? Dans ce ballet de l'amour et de la mort, à l'heure où le rideau tombe, c'est encore la danse qui gagne, envers et contre tout.
étoiles meurent jamais Battista Tarantini (OrionJe remercie les éditions New Romance - Hugo Roman pour l'envoi de ce service presse

Une suite que j'attendais avec impatience et qui en même temps me faisait redouter le pire. Les dernières révélations dans le tome précédent ont largement contribué à accentuer l'excitation et cette suite s'est révélée à la hauteur de mes espérances. Chaque chapitre accentue le côté pesant du temps qui passe, l'urgence devient parfois pesante et accentue la souffrance de Leo. Le récit repose essentiellement sur les décisions d' Orion et l'impact qu'elles ont et auront sur la vie des personnages qui gravitent autour de lui.

J'ai terminé ma lecture euphorique avec un cœur qui bat à cent à l'heure, il est indéniable que ce roman est addictif et j'ai terminé sans réaliser que la dernière page arriverait si vite. En lisant la dernière ligne, je n'avais qu'une envie retranscrire les émotions éprouvées lors de ma lecture. Seulement après plusieurs tentatives, les mots sont brouillons et mes mots ne rendent pas justice à l'histoire, ainsi qu'à ces personnages originaux qui ont pris vie le temps d'un ballet endiablé. J'ai recommencé ces lignes à plusieurs reprises et j'avais l'impression de d'en dire trop. Il faut dire que cette suite, est liée aux révélations qu' Orion s'apprêtent à mettre à exécution.

Cette décision qu' Orion est convaincu d'être la bonne est l'une des plus difficiles à lire, car on image sans mal la douleur que Leo ressent en imaginant ce que ça implique. Malgré quelques doutes, j'ai été éblouie par la force de caractère de Leo, elle est désormais libérée de ses chaînes et c'est avec passion qu'elle continue d'exercer son art. Après Melbourne et Sydney, nous embarquons pour Tokyo où Orion a de nouveaux projets pour sa muse, sur place ils font la connaissance du sombre Hiro Neruji. On quitte un peu la rigidité de la discipline, laissant libre cours à l'imprévu et tous les deux ils vont se laisser porter à la fois par la colère, l'amour et la passion.

Du côté le mystère s'estompe au fur à et mesure que l'histoire avance, lui d'abord si secret va se résigner à s'ouvrir à Leo. Pas toujours fan de certaine de ces décisions, il n'en demeure pas moins touchant. Dans cette suite on va le voir déterminé à exécuter ce qu'il pense être le mieux, de l'extérieur on pourrait le penser égoïste, et j'ai également éprouvé certaines émotions négatives envers lui, mais son histoire est loin d'être évidente et ça pourrait briser le monde de beaucoup de personnes. Un passage en particulier m'a un peu déçu, mais je n'ai pas réussi à totalement le détester, car son secret m'a ému et à sa place j'ai du mal à imaginer comment serait ma vie.

J'ai trouvé la danse moins présente, mais avec le recul on a toujours cette connexion entre les deux personnages liés par une passion commune. La relation professeur/élève a évolué différemment et on est plus en face de deux partenaires, à Tokyo on va découvrir une autre forme d'expression, mais c'est finalement hors du Japon qu'ils vont nous montrer leur vrai visage. De Tokyo, à New-York en passant par Paris, nous allons voyager au gré des représentations et lorsque le rideau tombera la scène finale pourrait ne pas être celle qu'on espère. Que vous soyez ou non prête, cette conclusion ne vous laissera pas indifférente. En refermant le dernier chapitre, j'ai éprouvé cette frustration de l'avoir lu si vite et j'aurais volontiers prolongé l'histoire le temps de quelques chapitres, car j'ai eu des difficultés à quitter les personnages et leur univers tellement envoûtant.

Mon avis sur Orion #1 ICI
Les étoiles ne meurent jamais | Battista Tarantini (Orion #2)

wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Entre les lignes de Michelle Adams
wallpaper-1019588
Challenge 1% de la rentrée littéraire 2019
wallpaper-1019588
Boy Diola - Yancoubé Diémé
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?