Infinity Wars: Fallen Guardian #1

Un Gardien de la Galaxie est tombé durant la mini-série Infinity Wars. Gerry Duggan et Andy MacDonald nous racontent alors ce que les Pierres de l'Infini ont réservé comme sort audit héros dans le one-shot Infinity Wars: Fallen Guardian, ce qui a tendance à contredire ce que nous avons lu précédemment.

Vous le savez maintenant, Infinity Wars est une déception. Non seulement parce que la conclusion est en-deçà des promesses tenues mais aussi parce que c'était une sorte de hachis d'idées servi dans une cantine scolaire en fin de service.

On pourrait espérer que la saga de Duggan qui se conclut avec deux one-shots - parce que, pourquoi pas - soit sauvée mais c'est difficile à croire. En tout cas, je ne veux pas vous démoraliser mais, après lecture de celui-ci, c'est mal barré.

Imaginez, l'une des rares conséquences tangibles dans la mini-série est tout bonnement annulée dans ce numéro parce que les Pierres de l'Infini en ont décidé autrement. Après tout, pourquoi pas ! Mais, cela fait beaucoup de "pourquoi pas", tout de même.

Plus sérieusement, ce retour en arrière est mal venu puisque lors de la maxi-série, on nous raconte que la chute d'un Gardien est irrémédiable. On le sait, les morts sont rarement éternels dans les comics mais, on peut se poser la question alors à quoi cela sert de nous le faire réapparaître l'épisode suivant en nous disant "oui c'était irrémédiable mais en fait non". En plus, la conclusion de Infinty Wars et ce one-shot sont sortis le même jour.

J'aurais aimé aimer cet épisode qui propose une narration plutôt bienvenue, des moments plutôt bien sympathiques ainsi qu'une bonne surprise finale, mais dans ce contexte précis, cela contredit d'une certaine manière Infinity Wars tout en faisant des Pierres de l'Infini des sortes de Dragon Balls autonomes.

L'autre soucis est que ce focus sur cette version du Gardien est assez étrange. Sincèrement, je ne me rappelle pas que cette facette du personnage ait été autant mise en avant dans les précédents épisodes. J'ai même l'impression que cette histoire de deux âmes n'ait été évoquée qu'au dernier épisode de Infinity Wars. Là, encore, c'est un problème de Duggan qui a rendu son histoire trop dense avec trop de pistes qui allaient dans tous les sens ; on est un peu perdus.

Côté dessins, le travail de Andy MacDonald est plutôt propre. Je ne suis pas un grand fan du trait mais, à la lecture, ça passe.

Infinity Wars: Fallen Guardian #1


wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Recommandations de Livres pour le #Défi Afrique
wallpaper-1019588
"Nous sommes journalistes, monsieur Tait, vous l'avez peut-être oublié ? Nous sommes censés rapporter la vérité. Et si c'est vrai, les gens doivent le savoir".
wallpaper-1019588
Premières lignes #85
wallpaper-1019588
"Le plus grand fils de pute qu'on ait jamais vu en Amérique et au-delà".