L’insaisissable logique de ma vie

L’insaisissable logique de ma vie

Des gens mourraient tous les jours.
Et des gens vivaient leur vie tous les jours. A la suite de toute mort, il y avait toujours des survivants.
J’étais l’un de ces survivants.

Benjamin Alire Saenz, publié en 2018. Contemporain. Résumé

La note 

5/5

La critique

J’ai failli ne pas chroniquer celui-ci pour la même raison que je n’ai pas chroniqué Ari & Dante : la beauté des histoires de l’auteur est impossible à transmettre par écrit, et j’ai peur de ne pas lui rendre honneur. Mais d’un autre côté, j’avais très envie de te parler de ce roman, donc c’est parti je me lance on arrête de blablater.

L’écriture de l’auteur est le gros point fort de ce roman. C’est très poétique, presque lyrique, très fort, et j’ai relevé énormément de citations ou de passages qui sont tout simplement magnifiques. Je m’avance peut-être beaucoup vu que je suis loin d’avoir lu tous les romans du monde, mais c’est sûrement un des auteurs avec le style le plus beau que j’ai pu lire jusqu’à présent. Il arrive à transformer une histoire « banale » en quelque chose d’extrêmement touchant, au point que j’ai très souvent eu les larmes aux yeux même sans raison valable.

Autre chose que j’aime beaucoup avec Alire Saenz, c’est la qualité de ses personnages. C’est un aspect qui m’avait déjà interpellée avec Ari & Dante, et l’auteur remet le paquet ici avec des personnages divers et variés mais surtout tous plus réalistes les uns des autres : ils sont complexes, parfois paumés, pourtant ils arrivent toujours à voir une lueur d’espoir même quand tout va mal. On est très loin des clichés d’ados qu’on trouve dans beaucoup de romans, et je ne remercierai jamais assez l’auteur pour ça. Aussi, pas de romance idiote qui vient tout gâcher à cette superbe histoire, et ALLELUIA ! Il faut vraiment que les auteurs comprennent qu’on peut écrire du contemporain sans forcément inclure de la romance, ce roman en est l’exemple parfait. Incroyable mais vrai, les ados ne pensent pas qu’à pécho…

Malgré le fait que j’ai adoré et dévoré ce livre, c’est vrai qu’il y a des petits défauts, entre autres le manque assez flagrant d’intrigue. On suit le quotidien et les relations d’ados dans leurs vies de tous les jours, et même si c’est présenté de façon intéressante on peut avoir du mal à voir où veut en venir l’auteur. Il y aussi quelques incohérences ou coïncidences un peu trop frappantes, mais ça ne m’a pas dérangée plus que ça, bien au contraire.

Bref, un excellent contemporain et un auteur que je vais suivre de très très très près.


wallpaper-1019588
Des livres à mettre dans votre valise 2ème partie
wallpaper-1019588
Ta vie ou la mienne
wallpaper-1019588
Se souvenir de l'écrivain Alain Nadaud et le découvrir encore et encore
wallpaper-1019588
Ces jours qui disparaissent - Timothé Le Boucher
wallpaper-1019588
Point Lecture #05 : BD
wallpaper-1019588
Deux soeurs de David Foenkinos – Première déception pour cet auteur !
wallpaper-1019588
Catwoman : Soulstealer
wallpaper-1019588
Fernanda Melchor – La saison des ouragans **