#124 Le reflet de la haine

#124 Le reflet de la haine

Auteur : Mickaël Lawrence
Nombre de pages : 225

#124 Le reflet de la haine
      Aout 2016
      Naomie, une fille ordinaire en apparence mais qui possède un don particulier difficile à maîtriser, s'apprête à passer une soirée peu commune avec ses amis dans le manoir de Charquemont, inhabité depuis le décès de ses occupants.
      Les jours passent et d'étranges événements font renaître la légende du manoir : des apparitions... des marques de sang... une série de chiffres. Mais les habitants restent silencieux sur son histoire. Une course contre la montre s'engage pour Naomie qui devra utiliser son don pour découvrir les origines de ce manoir et de ses anciens habitants...
      Avant qu'il ne soit trop tard.
#124 Le reflet de la haine
      Merci à l’auteur pour sa confiance.
      L’histoire débute en 2001 lors d’un enlèvement d’enfant par un individu. Nous passons ensuite en 2016, quand Naomie et sa bande d’amis décident de se faire peur et vont passer une soirée dans un manoir afin de faire un rituel d’invocation. Sur le moment rien ne se passe, mais quand l’entité décide de répondre à leurs appels, rien ne va se passer comme prévu.
      Le résumé et la couverture ont toujours été assez intrigants pour ma part, et je voulais le prendre une fois que j’aurai eu un peu de budgets mais l’auteur m’a contacté avant afin de faire un service-presse, quelle joie ! 
      Les personnages sont assez nombreux malgré tout, on arrive un peu à s’identifier grâce à la vie banale qu’ils mènent. Même si je trouve que parfois leur caractère est assez puéril mais vu la situation, je ne sais pas vraiment comment on peut réagir. Tout comme les protagonistes, les évènements s’enchaînent et on ne souffle que très rarement dans notre lecture.
      Dans la vie, une chose peut tout faire basculer, certaines fois on ne le provoque pas mais là notre petit groupe à joué avec le feu. L’auteur nous le confirme et s’amuse avec nos croyances.  D’ailleurs, il fait pas mal de retour en arrière afin qu’on comprenne mieux le présent et ce qui se déroule sous nos yeux. Les questions qu’on se pose tout le long du roman trouvent des réponses rapidement car oui on en peut s’empêcher de lire ce roman.
      La plume est fluide par moment malgré les répétitions à certains endroits même si cela ne m’a pas trop dérangé car j’ai tout de même fini le roman rapidement. Les sentiments se mélangent, on a hâte de savoir la suite mais en même temps, on la redoute. Le frisson s’enchaîne avec la peur, l’envie de savoir et la parano quand on lève les yeux de son livre. Sachez que j’ai un miroir dans ma chambre et que je l’ai couché depuis. Les miroirs m’ont toujours dérangé, j’ai toujours eu peur de voir quelque chose se refléter qui n’est pas censé squatter l’endroit ou je suis... 
      Ce roman est un peu comme un film, le début montre un évènement passé qui va avoir des répercussions sur l’avenir, ensuite on voit de nouvelles personnes qui vont tenter quelque chose mais cela va rester calme jusqu’au milieu où tout va s’enchaîner rapidement. On s’imprègne de l’univers, et je ne peux que constater que l’auteur m’a prise au dépourvu plusieurs fois malgré que je sois une grande fan de film d’horreur en tout genre.
      En bref, je conseille ce roman à tout amateur d’horreur qui veut frissonner et devenir parano dès qu’il croise leur reflet. Ne vous amusez jamais à titiller l’autre côté car un jour où l’autre, ce n’est plus vous qui poserai les conditions sur votre vite, mais plutôt cette chose qui a répondu à votre appel.

wallpaper-1019588
Wild Bikers
wallpaper-1019588
L'Étrange Histoire de Benjamin Button
wallpaper-1019588
Haute Alchimie – Marie Meyer
wallpaper-1019588
Sinbad le marin et les géants farceurs (Melegari, Milani, Pratt) – Editions Altaya – 12,99€