Cinquante nuances de Grey, tome 3 : Cinquante nuances plus claires – E. L. James

Cinquante nuances de Grey, tome 3 : Cinquante nuances plus claires – E. L. James



Cinquante nuances de Grey,
Tome 3 : Cinquante nuances
plus claires
E. L. James
Édition JC Lattès, 2013
Traduit par Denyse Beaulieu
594 pages


Genre : Érotique

Série : Cinquante nuances de Grey

1. Cinquante nuances de Grey
2. Cinquante nuances plus sombres
3. Cinquante nuances plus claires
Résumé :

A présent réunis, Ana et Christian ont tout pour être heureux : l’amour, la fortune, et un avenir plein de promesses. Ana apprend à vivre dans le monde fastueux de son M. Cinquantes Nuances sans perdre son intégrité ni son indépendance tandis que Grey s’efforce de se défaire de son obsession du contrôle et d’oublier son terrible passé. Mais bientôt, alors que tout semblait leur sourire, le destin les rattrape et leurs pires cauchemars deviennent réalité… Un happy end est-il possible pour Grey et Ana ?

Mon avis :

Si vous avez déjà lu ma chronique sur le tome 1 de Cinquante nuances de Grey vous savez que j’avais dit en avoir fini avec cette série malsaine, si vous avez lu ma chronique sur le tome 2 vous savez que j’ai finalement pété une durite et que j’ai donc lu (et démoli) la suite en espérant ne pas refaire une crise de masochisme et me torturer avec le tome 3, et si vous êtes là aujourd’hui vous vous doutez que j’ai donc cramé le peu de santé mentale qu’il me restait et que j’ai donc découvert avec grand déplaisir la fin des aventures d’Anastasia et de son cher pervers narcissique !

Et vu que E.L. James n’en a plus rien à foutre de rien (le résumé du tome étant : on est mariés, on baise comme des robots, on est pétés de thunes, le gros vilain pas beau revient pour nous pourrir la vie mais on est les héros donc on gagne, pour fêter ça on baise, on vit heureux et on a plein d’enfants), je ne vais pas non plus m’user les doigts et me contenter d’une chronique en 50 points (négatifs).

1) La relation est toujours aussi problématique et toujours montrée comme romantique, encore une fois une relation ou l’un des deux écrase et contrôle l’autre n’est pas une bonne relation, même si on est en couple on reste un individu à part entière et notre liberté personnelle n’a pas à être entravée. (Oui je radote mais j’y tiens et je fais ça dès le départ parce que je suis sure de ne pas vous avoir encore perdu !)

2) Non le sadomasochisme ne justifie toujours pas la relation problématique, le SM est un jeu de rôle (où le respect prime) et qui ne concerne que les activités sexuelles, pas tous les pans de la vie.

3) Christian est de plus en plus un putain de control-freak avec tout le monde et la seule chose qu’il mérite est une bonne tarte dans la gueule pour lui passer l’envie de faire des caprices ! (D’habitude je suis pédagogue je vous assure mais quand les gens sont cons je n’ai plus la force d’être patiente !)

4) Ana a autant de vocabulaire qu’une candidate des « Anges de la télé-réalité », les « Oh la vache », « Oh merde » etc., 40 fois par page sont agaçants au possible, mais à la rigueur c’est pardonnable, après tout Ana n’est pas diplômée de littérature… Elle l’est ? Ah bin merde alors !

5) Les « Madame Grey » et « Monsieur Grey » à chaque dialogue entre Ana et Christian (« M. Grey vous êtes ceci, Mme Grey vous êtes cela, oh M. Grey, oh Mme Grey… ») IN-SU-PPOR-TABLE.

6) On peut le deviner vu les deux points précédents ; c’est toujours très mal écrit, les répétitions, les dialogues vides, inutiles et manquant cruellement de naturel, les descriptions mal foutues… C’est un torchon.

7) Les scènes de sexe : toujours les mêmes, mécaniques, ridicules… Un comble pour un livre « érotique ».

8) Les « bébé » à tout bout de champ, désolée mais on ne peut pas appeler sa moitié « bébé » sans avoir l’air d’un gros beauf !

9) Le retour de Jack (l’ancien patron d’Ana qui l’avait agressée), digne d’un mauvais téléfilm de l’après-midi, son passé, ses raisons de faire ce qu’il fait, la façon dont il agit… tout est naze.

10) Et le fait qu’il se pointe chez les Grey (dans le but d’enlever Ana) en…salopette… La crédibilité a été tuée à coups de pelle à ce moment. Je n’ai rien contre les salopettes mais tu ne peux pas avoir l’air menaçant quand tu en portes une !

11) Quand Ana se fait peloter par un mec ce qui selon elle n’est pas un « crime contre l’humanité » (effectivement, officiellement c’est une agression sexuelle !), elle ne le gifle pas parce que ça l’énerve elle mais parce que cela risque de rendre Christian furieux… Au bout d’un moment quand t’es conne au point de penser que ton corps n’est plus ta propriété mais celle de ton mari je ne vois pas ce qu’il reste à faire.

12) Et du coup le victim-blaming est encore bien là et c’est toujours aussi puant (si vous ne connaissez pas le terme, en gros cela consiste à trouver des prétextes incriminant la victime lors d’une agression –elle avait une jupe courte, elle avait bu…- alors je me répète –mais c’est important- si vous êtes été victime d’agression un jour vous entendrez peut-être ce genre de merdes mais en aucun cas vous ne serez responsable, la seule cause d’une agression c’est un agresseur, peu importe votre tenue, votre niveau d’alcoolémie, votre relation avec l’agresseur, votre comportement avec lui, vous ne l’aurez pas « cherché ».

13) « S’il-te-plait, dis-je à Christian, tandis qu’il souffle doucement sur mon sexe » Non. Ne soufflez pas sur (et encore moins dans) un vagin, je suis sérieuse, cela peut être dangereux.
De manière générale n’essayez pas une pratique sexuelle après l’avoir vu dans un bouquin de E.L. James, pour votre santé renseignez-vous ailleurs !

14) Quand Christian apprend qu’Ana est enceinte, il réagit comme un gros con en l’insultant et en l’accusant d’avoir fait exprès. Petit rappel : un gamin se fait à deux, et il avait choisi la contraception pour elle, alors que d’une c’était à elle de la choisir, de deux ce serait une bonne idée que les hommes se préoccupent un peu plus de la contraception dans leur couple pour que les accidents n’arrivent pas !

15) Ana tombe enceinte suite à un oubli parce que son père a eu un grave accident, forcément elle avait d’autres choses en tête et cela n’aurait pris que cinq minutes à Christian de lui rappeler de prendre son contraceptif, il a donc réagit comme UN TRÈS GROS CON.

16) Pendant que j’y suis, quand on compte épouser quelqu’un on parle du fait d’avoir ou non des enfants plus tard, c’est quand même un sujet important !

17) Juste après l’arrivée du père à l’hôpital le médecin appelle Ana « Mademoiselle Steele » et Christian reprend direct la bave aux lèvres en montrant les crocs « Madame Grey » parce qu’il est plus important de pisser un peu partout pour rappeler son territoire que de la mettre en veilleuse et de se contenter de soutenir sa femme !

18) Ana et Christian achètent un tableau représentant des poivrons pour plusieurs milliers de dollars… Oui un point rien que pour ça parce que cela m’a marquée et que cela confirme que fortune et bon goût ne vont pas forcément de pair !

19) Christian pique littéralement une crise quand Ana enlève son haut de maillot deux minutes sur la plage, alors qu’à par lui personne n’en a rien à secouer en plus !

20) Tout est réglé par le sexe… Ce n’est pas comme ça que fonctionne une relation.

21) L’histoire est chiiiiaaaaaante, il ne se passe rien pendant des centaines de pages et à la fin je n’en pouvais plus.

22) Je n’en reviens pas que personne ne suggère une thérapie à Christian, sa mère était une junkie, il a été victime (ou témoin je ne sais plus) de violences, il a été abusé par une pédophile… euh va voir un psy, les traumatismes ne se guérissent pas tous seuls, et ce n’est pas le pouvoir de l’amour qui va les régler !

23) Christian pique une crise quand il voit qu’Ana veut garder son nom de jeune fille au travail et la fait chier pour qu’elle utilise son nom de mariée…

24) …et encore une fois elle lui cède.

25) A chaque fois qu’il veut quelque chose Christian menace, harcèle ou fait culpabiliser.

26) ET ON CONTINUE DE FAIRE PASSER CE MEC POUR UN PRINCE CHARMANT ???

27) Lorsque Jack s’introduit chez les Grey, Ana aurait dû être là car elle avait dit à Christian qu’elle rentrerait directement après le boulot mais elle a changé de plan et est sortie dans un bar, sans avertir son mari, ce qui lui a donc permis d’échapper à Jack, et Christian… fait la gueule, parce qu’elle est sortie… sortie qui lui évité un kidnapping, et il fait la gueule… La cohérence on l’emmerde !

28) Ana n’arrête pas de demander l’autorisation à Christian avant de faire quelque chose, c’est lourd.

29) Christian n’arrête de pas de dire à Ana de manger, c’est très lourd.

30) En même temps cette gourde d’Ana ne mange pas alors qu’elle sait qu’elle est enceinte, c’est très con.

31) Jack finit par réussir à agresser Ana, il la bat, elle finit à l’hosto et MAGIE Christian se rend compte qu’il aime le bébé, qu’il veut être père, blablabla, c’est facile, c’est cliché.

32) Tous les personnages répètent à l’envie que Christian est formidable, et ça finit par ressembler à une séance d’hypnose où l’autrice essaie de me convaincre, mais non ma grande ton personnage est à chier, et ça ne prend pas, je sais reconnaitre un connard quand j’en vois un !

33) Les ex-soumises de Christian reviennent, elles ne servent à rien à part à des énièmes crises des deux chieurs.

34) Chaque scène est faite pour avoir une chance de se finir au plumard, on dirait une mauvaise fanfiction… C’en est une ? Oh quelle coïncidence !

35) Encore et toujours aucun travail de recherche, Ana passe quelques jours dans le coma et a une fracture du crâne ? Oh bin pas grave vous pouvez rentrer chez vous, et si jamais vous faites une hémorragie vous pouvez prendre de l’aspirine, ça iraaaaa.

36) Ana répète sans arrêt à quel point Christian est beau et sexy, ON A COMPRIS, LÂCHE NOUS MAINTENANT !

37) D’ailleurs il est tellement beau que toutes les femmes aux alentours le veulent, bin voyons.

38) Ah oui et quand leur architecte (qui a un look plutôt sexy) fait un peu de l’œil à Christian c’est limite si les Grey ne la traite pas de salope vulgaire, le sexisme et le slut-shaming se portent toujours aussi bien.

39) Les personnages étaient et sont toujours des coquilles vides.

40) Et pourtant on passe des pages et des pages à parler du père de truc, de la copine de machine… Alors qu’on s’en tape.

41) Quant à Christian il a un comportement complètement lunatique, à 15h il va coller Ana comme un pot de glu, réclamant bisous et câlins, à 15h02 il va lui aboyer dessus pour une raison ou pour une autre, punaise mais va voir un psy !

42) Ana n’arrête pas d’appeler Christian « mon cinquante nuances », parce qu’il faut bien rappeler que c’est un homme tellement complexe (lol, nope)

43) Christian est riche, TRÈS RICHE, et ça on va bien vous le rappeler avec autant de délicatesse qu’un pachyderme qui chierait des diamants.

44) Christian n’aime pas les armes, non en fait il les déteste et… il en a une chez lui. Bin oui je vous ai déjà dit qu’on emmerdait la cohérence, suivez un p’tit peu !

45) On sort un lien entre Christian et Jack de derrière les fagots et c’est aussi pété que le reste.

46) J’ai déjà dit que c’était chiant à en mourir ? Oui, non parce que franchement ça l’est, vous vous amuserez plus dans la salle d’attente chez le médecin qu’en lisant ce machin.

47) Quand Christian apprend la grossesse de sa femme il va rejoindre la pédophile qui avait abusé de lui… Je…. Non en fait je n’ai plus de mot là.

48) Lors de l’épilogue après une séance de baise Ana -alors enceinte- dit à Christian que la petite qu’elle porte danse et qu’elle « aime déjà le sexe »… NON. Non, tu ne sexualises pas un enfant. Non, tu ne sexualises pas TON enfant. Non, tu ne sexualises pas un enfant qui n’est pas encore né. Non, bordel, tu ne lances pas ce genre de réflexion sur ton enfant après t’être envoyée en l’air avec son père, c’est dégueulasse et il faut être vraiment dérangé(e) pour penser ça.

49) Réflexion à laquelle Christian répond « Pas avant ses 30 ans », primo je vous parie ce que vous voulez qu’il n’aurait pas dit la même chose si ça avait été un garçon, deuzio si on est parent je pense (mais je comprends que ce ne soit pas facile pour tout le monde) qu’il faut parler de sexe à ses enfants, pour qu’ils soient au point sur les moyens de contraception et de protection, le consentement, etc. afin de les leur éviter des problèmes et non pas pour contrôler leur sexualité, Christian ne veut pas protéger sa fille il veut la contrôler, de la même façon qu’il contrôle sa femme.

50) Et je pense sincèrement que E.L. James a un problème, cette réflexion là (au point 48) est la cerise sur le tas de merde géant qu’elle a pondu depuis le début de cette saga, elle est dangereuse et je n’exagère pas, si moi j’ai le recul pour voir à quel point tout ce qu’elle véhicule est immonde ce n’est pas le cas de tout le monde et je m’inquiète pour les lecteurs qui ont lu ou liront ce truc sans voir à quel point c’est toxique…

Bref je suis soulagée d’être arrivée à la fin de cette série daubesque, je crois que j’ai dit tout ce que j’avais à dire, je pense d’ailleurs que c’est la plus longue chronique que j’aie jamais écrit, et j’espère vraiment oublier cette série maintenant et surtout qu’elle retombe dans l’oubli de manière générale, mais honnêtement je ne suis pas très optimiste…

Ma note : Cinquante nuances de Grey, tome 3 : Cinquante nuances plus claires – E. L. James

wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
"Il me semble, de plus en plus clairement que vous êtes de ceux qui sont marqués par les dieux".
wallpaper-1019588
Seacroft #3 – Hot Potato – Allison Temple (Lecture en VO)
wallpaper-1019588
Pour Jean-Paul Dubois, tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon
wallpaper-1019588
Blue et la Ligue des Super-Mascottes T1 de Rollo de Walden