Plumavitae, la plateforme qui réunit auteurs et éditeurs (l'EdiRévolution est en marche)

Plumavitae, la plateforme qui réunit auteurs et éditeurs (l'EdiRévolution est en marche)

Il y a quelques mois, je faisais la connaissance de Kevin Bilingi, sans savoir que l'autoédition allait nous unir une nouvelle fois.

Kevin Bilingi, jeune entrepreneur passionné, est le co-fondateur de Plumavitae, une plateforme qui réunit les auteurs, les lecteurs, les correcteurs et les éditeurs.

Mais laissons plutôt celui qui se dit être une locomotive qui ne veut pas perdre de temps, au point de se lever plus tôt que le soleil pour aider toujours plus d'auteurs.

Kevin, qu'est-ce Plumavitae ?

En interne, on s'appelle les EdiRévolutionnaires, mais ça ne va pas te parler alors je vais te donner la définition :
Plumavitae est le premier écosystème numérique qui souhaite rapprocher auteurs, lecteurs et éditeurs dans un seul but : abattre le mur des moins de 1% de nouveaux auteurs d'être publiés de façon conventionnelle en découvrant et accompagnant les Perles Littéraires de la ligne liminaire à la porte de l'éditeur.

Pour faire une analogie romantique, Plumavitae est un entremetteur entre l'auteur et les différents publics susceptibles de le lire ou de le commercialiser. On a eu un an en août dernier et chaque jour, toujours plus de passionnés nous rejoignent pour mener ensemble l'EdiRévolution.

Qui se cache derrière Plumavitae ?

Là on rentre dans le vif du sujet !

Aujourd'hui, Plumavitae est géré par Nate, mon frère, et moi-même. Tout le monde dit qu'on se ressemble, mais en réalité on se complète. Là où il est plus posé et réfléchi, moi je suis une locomotive qui ne veut pas perdre de temps, au point de se lever plus tôt que le soleil pour aider toujours plus d'auteurs.

Mais... nous ne sommes que le socle pour permettre aux personnes clés d'agir : les EdiRévolutionnaires - encore appelés Brigadiers.

Du coup, qui sont les Brigadiers ?

Je t'ai parlé des lecteurs tout à l'heure, tu te souviens ? Normal, ce sont eux le cœur de Plumavitae, des passionnés qui veulent faire entendre leur voix aux éditeurs.

Dès le premier jour, nous avons senti cette envie de la part des lecteurs d'aider, alors nous avons créé une formation pour faire de chaque lecteur un Brigadier capable de détecter les potentiels littéraires.

Et quel est leur statut ?
Plumavitae devient jour après jour un réseau social où des lecteurs classiques, comme des critiques littéraires ou des correcteurs professionnels se connectent pour conseiller des auteurs en échange d'une rémunération, car oui, tout travail mérite salaire pour nous. Pour chaque page lue, les Brigadiers reçoivent de l'argent, s'ils sont autoentrepreneurs ou des bons d'achat de la boutique de leur choix.

On n'est qu'au début, mais on espère qu'à l'avenir des gens pourraient vivre de cela. Donc pour résumer, les seuls " bénévoles ", jusqu'à nouvel ordre, ce sont les fondateurs.
Quant aux Brigadiers, ils sont indépendants et libres de se connecter quand ils le désirent, ainsi on reste super flexible 😉

Que proposez-vous concrètement ?

Comme dirait une Brigadière, Plumavitae est au milieu du marché et offre quelque chose à tout le monde. Mais je vais me concentrer sur ce qu'on propose aux auteurs et éditeurs :

Pour les Plumes, Plumavitae a été conçu comme un accélérateur de talents. Au cours des derniers mois, nous avons créé deux programmes, car il y a différents types d'auteurs à différentes étapes d'avancement :

Contre 1% de ses droits d'auteur la première année de sa publication, on constitue une équipe d'au moins 4 Brigadiers et moi-même afin d'accompagner l'auteur de la ligne liminaire de son roman au point final. Une fois l'œuvre finie, on constitue un dossier solide que l'on envoie à des éditeurs partenaires et à notre réseau de blogueurs et bookstagrammers.

Le but de ce programme ? Permettre à un auteur de n'avoir qu'à se concentrer sur son écrit, un grand travail, tandis que Plumavitae se charge du reste (presque) comme en maison d'édition. A l'heure actuelle c'est notre programme le plus populaire, surtout auprès des jeunes, mais pour y entrer les auteurs passent par un processus de sélection strict.

Dans quelques semaines, le premier auteur à avoir rejoint le Programme Phénix achèvera son roman et on pourra partir à la conquête de son public.

Restez attentifs à nos réseaux sociaux pour ne pas manquer ça !

Plumavitae, la plateforme qui réunit auteurs et éditeurs (l'EdiRévolution est en marche)Parce qu'on n'a pas tous besoin d'être accompagné pas à pas et que certains auteurs n'avaient besoin que d'une correction ou d'une bêta-lecture finale par exemple, ce programme jumeau complète le premier.

En plus de nos services en interne, grâce à des partenariats avec des graphistes et des professionnels du livre, tout auteur peut obtenir un livre clé en main et commercialisable : bêta-lecture, correction, créations graphiques, ePUB et bientôt impression, nous souhaitons mettre à la disposition de tous les auteurs tous les outils et compétences nécessaires pour être lisible par le plus grand nombre.
Parce que le catalogue, trouvable , s'étoffe semaine après semaine nous n'avons pas encore de packages. Mais qui sait ce qu'on va proposer dans quelques temps ? J'en parle juste après 😉.

On devient le premier comité de lecture virtuel par abonnement : contre une certaine somme chaque mois, nous trions pour des maisons des manuscrits et les aidons dans la constitution de leur catalogue. Et si on tombe sur un coup de cœur dans le Programme Phénix ou Coup de Pouce, on met en relation la Plume et l'Editeur sans hésiter ! Ainsi les trois offres se complètent parfaitement.

Notre atout principal par rapport à nos potentiels concurrents : la formation stricte que suivent tous les futurs aidants des auteurs et éditeurs. Chaque lecteur est formé pour être demain le meilleur ami des auteurs et le conseiller des maisons d'édition.

Notre positionnement par rapport aux éditeurs

En créant une plateforme adaptée à leurs besoins, nous avons déjà suscité l'intérêt de plusieurs acteurs de la place et nous espérons que très bientôt, ces partenariats permettront de voir émerger du net de futurs best-sellers.
En somme, Plumavitae n'enferme pas les auteurs dans la bulle internet, mais la fait intégrer l'écosystème déjà en place grâce au digital.

Le petit plus Plumavitae qui fait la différence : le concours d'écriture

N'est-ce pas là le meilleur tremplin possible pour un auteur et le meilleur moyen pour un éditeur de trouver de nouvelles perles pour son catalogue ? Sonia connait mon amour pour les Plumes méconnues et cet été nous avons même lancé un concours de nouvelles spécial autoédité. Et je me suis rendu de quelque chose : Malheureusement, beaucoup de français voient l'autoédition comme une voie de garage et des éditeurs ne s'aventurent que très peu sur des plateformes comme Wattpad.

Plumavitae a pour ambition de devenir la Voix des Plumes de demain et nous espérons pouvoir lancer avec un ou plusieurs éditeurs francophones un concours d'écriture. Quand ? Je ne sais pas.

Qu'allons-nous offrir ?
Ça je sais : frustrés en interne par la différence de qualité d'écriture entre les auteurs autoédités ou pas encore édités, nous aimerions créer un Label du genre Appellation d'Origine Contrôlée (AOC), mais pour les œuvres non éditées qui servirait d'indicateur à tous les éditeurs et aux lecteurs tous frileux de se jeter sur les écrits d'auteurs non réputés ou marketés.

Quel rapport avec un concours ?
Hé bien, quoi de mieux qu'un concours à l'échelle nationale voire de l'union européenne pour apporter à ce Label le rayonnement nécessaire ? On en reparle dans quelques années... ou mois. Et si vous connaissez quelqu'un au ministère de la culture, je suis preneur.

Pumavitae a son propre site web et plus encore

Aujourd'hui, vous pouvez retrouver Plumavitae sur notre Mais aussi sur , et Instagram (j'y poste des lives, des impressions du moment, allez-y !). Ha attendez ! On me dit que très bientôt, une plateforme bien connue va connaître un grand bouleversement et voir débarquer l'équipage du Plumavitae ! Laquelle ? Je vous laisse un indice et on se retrouve en octobre !

Parce que Plumavitae s'adresse aux auteurs, lecteurs et éditeurs, nous ne cessons de cogiter pour répondre à tous leurs besoins. Pour les Plumes, Plumavitae a toujours eu trois missions claires : leur apporter de l'éducation, du financement et de la visibilité.
Dans les prochains mois, ces missions vont se décliner en trois objectifs :

  • Multiplier les partenariats avec des éditeurs afin que des Plumes puissent profiter de nos relations privilégiées
  • Développer des contenus dédiés à la formation en continue d'auteurs pour permettre à davantage d'entre eux de perfectionner leurs écrits
  • Se faire connaître et faire connaître de nouvelles Plumes en devenant un média d'influence

A part être un hyperactif extrêmement dévoué et sympathique, Kevin, qui es-tu ?

Bon, tu m'as dit de donner ma véritable identité, alors je vais sortir ma carte d'identité : à force de me comporter comme un gamin de 12 ans j'oublie que j'en ai 10 de plus...

Alors, moi c'est Kevin Bilingi, mais vous me retrouverez sur les réseaux sociaux sous le pseudo Kev'Angi. Pourquoi ce pseudo ? Quand j'avais 13 ans ça sonnait bien alors je l'ai gardé jusqu'à présent.

Sinon, à part lancer des blagues qui tombent souvent à plat, je poursuis actuellement un master dans l'e-commerce en région parisienne et compte ensuite enchaîner sur un master Edition. Pourquoi ? Hé bien, parce que depuis un peu plus d'un an j'ai décidé de mettre au service d'un maximum de Plumes à travers le monde, tous les outils actuels et futurs pour que de nouveaux talents soient découverts et suscitent des vocations, comme ça a été le cas pour moi. Et n'aie pas peur : je ne compte pas ouvrir un concurrent d'Amazon 😉

Côté pro, on peut dire que je suis un étudiant-entrepreneur, mais on m'a diagnostiqué hyperactif à un entretien d'embauche : business, jeux-vidéos, littérature, associatif, ce que j'aime c'est lancer et accompagner les gens dans la réalisation de leurs projets. C'est pourquoi je n'ai fait, jusqu'à aujourd'hui, que des stages en startup : je trouve fascinant les points communs entre les entrepreneurs et les écrivains, mais c'est un autre débat.

Sinon, comme dit plus tôt, ça doit faire 1 an et demi que je vis des journées bien remplies : à côté de Plumavitae, toutes mes journées commencent par du sport et la lecture de la Bible, seul livre que j'arrive à relire sans avoir peur d'être déçu. Les heures restantes, j'écoute des conseils sur l'écriture ou de la musique tout en m'adonnant à mes deux grandes passions : écrire et critiquer des œuvres.

Ça tombe bien, c'est exactement ce qu'on fait chez Plumavitae. Coïncidence ?


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Je t'aime - Barbara Abel *****
wallpaper-1019588
Instantané de Tunisie. A Sidi Bouzid, la danse contemporaine contre le désespoir
wallpaper-1019588
L'homme qui voulait aimer sa femme
wallpaper-1019588
10 livres grand format à mettre dans ses valises !
wallpaper-1019588
De la littérature jeunesse de qualité
wallpaper-1019588
Alice in murderland, Tome 1 – Kaori Yuki
wallpaper-1019588
Premières lignes #18 – La Romance de l’ogre Yosipovitch