Une mère modèle


Une mère modèle
Détails :
Auteur : Pierre Linhart
Nombre de pages :250
Editions : Anne Carrière
Genre : Contemporain
Résumé :
’C'est l'histoire d'une femme qui se met à douter. De la relation avec son fils de dix ans, de son couple, de la vie qu'’elle s’'est choisie.
Un jour, apparaît Moussa, un copain de son fils, pour lequel elle se prend d'’une affection toute neuve. Une chance peut-être ? Celle de devenir la mère modèle d'’un enfant idéal. À moins que tout ne se dérègle. C'est le portrait d'une femme qui se remet à fumer, à vibrer, à transgresser l'’ordre établi et les injonctions intimes. Une femme en crise, à moins qu'’elle ne soit dans le vrai. Une femme qui emprunte un chemin inattendu pour redéfinir sa place dans le monde. Et qui, à son insu, réinvente le lien maternel tel qu’'il pourrait se dessiner aujourd’'hui.
Pierre Linhart est scénariste et réalisateur. Une mère modèle est son premier roman.

Mon avis :
Ne pas lire certains livres avant certains événements !
Ce pourrait être le conseil que je donne pour ce livre.Enfin c'est un conseil ultra égoïste car je me suis retrouvée dans la situation plutôt inverse de l'héroïne de ce roman mais malgré moi, cette femme a réussi à insinuer un peu de doutes en moi…Etre femme, puisque c'est le sujet du roman et que j'en suis une, n'est pas chose aisée ! Nous faisons face à des obstacles, surement autant que les hommes, mais il y en a un qui bouleverse toute une vie...le jour où on devient maman.Chacune cherche sa voie, son destin, l'idée étant de donner à nos enfants une super éducation et sortir de cette maternité la tête haute et fière d'avoir réussi. Parfois c'est à peine le cas… des erreurs sont commises, des manques restent à combler, des décisions sont difficiles à prendre même si au final l'amour reste au centre de la relation mère-enfant.Cette femme qui représente finalement la Femme, est traversée d'envies, d'ambition, de rêves mais elle n'arrive pas à les mettre en mots et à l'inverse les maux s'installent et gagnent du terrain en elle. La relation qu'elle créée avec l'ami de son fils est particulièrement déstabilisante, n'importe quel enfant serait "jaloux" où désarçonné devant cette mère qui semble presque oublier qu'elle a mis au monde un enfant. A la lecture, j'ai ressenti cette différence qui prenait de l'ampleur et qui rendait l'ambiance lourde et complexe. J'ai eu beaucoup d'empathie pour Joachim, le fils, qui m'a semblé en recherche incessante de l'amour maternel, parfois j'avais envie de leur dire "mais faites juste un pas l'un vers l'autre et ça va se débloquer". Mais rien n'est jamais aussi simple dans la vie.Il faudrait bien plus qu'un pas pour que cette héroïne reprenne pied dans la réalité. Ses décisions porteront la marque des difficultés de cette étrange période que la famille vit. Certains choix seront étonnants et même dérangeants je trouve mais je crois qu'ils sont fait dans le respect de Joachim aussi…Cette lecture a eu deux facettes : * j'ai aimé : le thème, la façon d'écrire, le huis clos installé entre seulement 3 voire 4 personnages, le fait d'être obligée de sortir de cette zone de confort du style "tout va bien je vais bien" qui n'est pas le cas ici.* j'ai eu du mal avec : les choix qui sont faits mais comme je le disais au début je l'ai lu juste au moment où il ne fallait pas je crois ;) , le caractère de cette femme que j'ai trouvé parfois vraiment égoïste et que j'avais envie de secouer...
Impossible de dire que je n'ai pas aimé ce livre car ce roman met juste en lumière des aspects de nos vies actuelles, de nos âmes que nous ne voulons pas toujours voir. Cet ouvrage permet donc d'ouvrir la réflexion plutôt que se prendre en pleine face tel un boomerang les sentiments enfouis sans y être préparé.
Une nouvelle fois, les 68 m'auront permis de découvrir un univers unique.Une mère modèle
Quelques infos sur l'auteur :
Une mère modèle
Pierre Linhart, né le 22 juillet 1970, est un scénariste et un réalisateur français.
 Diplômé de la Fémis (département Scénario, promotion 1994), il a travaillé comme scénariste sur des projets de longs métrages, documentaires et séries télévisées. Il a été l'assistant de William Klein pour Le Messie.
 Animateur d'ateliers d'écriture, il dirige un atelier scénario à la Fémis (initiation à l'adaptation). Il est le fils de Robert Linhart.
 En 1993, "Léo et les bas" (court métrage) reçoit le Prix de la première œuvre au festival de Lille.
 En 2006, "Les inséparables" (mini-série, coécrite et coréalisée avec Christiane Chabi-Kao) reçoit le prix de la meilleure série télévisée africaine au festival de Montréal, Vues d'Afrique, prix des droits humains au Fespaco.
Source : Babelio

wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Tout quitter, Anaïs Vanet
wallpaper-1019588
Rencontre avec Bouzard, auteur de La Grande Aventure (Editions Rouquemoute)
wallpaper-1019588
"Toi le fils de l'écume du lion, Toi surgi de la nuit au galop des chevaux, Rends-nous, oh ! rends-nous l'honneur de nos ancêtres" (Léopold Sédar Senghor).
wallpaper-1019588
Au risque de nous aimer de Mary Wine