La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hivers - Christelle Dabos

La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hivers - Christelle Dabos

La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hivers - Christelle Dabos

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hivers - Christelle Dabos

Je ne compte plus le nombre de fois que j'ai entendu parler de cette saga. J'ai vu énormément d'avis positif sur ce premier tome qui a été lauréat 2013 du concours du premier roman organisé par Gallimard jeunesse, RTL et Télérama. Ce premier tome a également eu le grand prix de l'imaginaire 2016.

Après en avoir autant entendu parler, je me suis enfin décidé à découvrir cette saga.

Dans "les fiancés de l'hivers", on découvre Ophélie qui vit sur l'Arche Anima. Après qu'elle est refusée plusieurs prétendants, les doyennes lui ont arrangé un mariage qu'elle n'a pas le droit de refuser. Elle doit épouser Thorn, d u puissant clan des Dragons. Ophélie doit quitter sa famille et l'Arche d'Anima et suivre son futur époux à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. Pourquoi a t-elle était choisie pour épouser Thorn ?

Je ressors de ma lecture assez déçu. J'ai trouvé l'histoire beaucoup trop longue à démarrer. En tournant les dernières pages, j'ai comme ressentit une frustration avec l'impression que l'histoire venait à peine de commencer, car nous avons de l'action seulement vers la fin. D'accord, c'est un premier tome et que nous ne pouvons pas avoir l'histoire dans un seul tome, mais ce premier tome ressemble énormément à un tome d'introduction dans lequel la mise en place de l'univers et des personnages met un certain temps.

Ce premier tome fait quand même 608 pages et je l'ai trouvé vraiment long et très lent, car il ne se passe pas énormément de choses.

Sinon, j'ai bien aimé découvrir l'univers créé par l'autrice. Les Arches sont des sortes d'îles volantes. Au début du livre, on découvre l'Arche d'Anima où vit Ophélie. Tout le monde à un don particulier et les objets réagissent selon l'humeur de leurs propriétaires. Ophélie par exemple a le don de lire le passé des objets et traverser les miroirs.

J'ai aimé aussi découvrir la Citacielle, capitale de l'Arche du Pôle où l'ambiance ressemble pour moi sur certains points à la cour de Louis XIV. J'ai également beaucoup aimé les illusions des mirages que j'ai trouvé vraiment très originales. L'univers ne manque pas d'originalité. Il est travaillé et très bien décrit que l'on se l'imagine sans aucun soucis.

Le personnage d'Ophélie m'a moyennement plu. Elle est décrite comme étant très peu sûre d'elle et vraiment très maladroite. A certains moments sa passivité m'a un peu énervé car elle se laisse menée par le bout du nez et elle ne s'impose presque jamais. Je n'ai pas du tout réussit à m'attacher à elle.
J'ai préféré le personnage de Thorn qui est un personnage taciturne, assez froid, mais au fil des pages, on voit les efforts assez laborieux qu'il essaie de faire pour se rapprocher d'Ophélie. C'est un personnage très intéressant que j'aurais aimé découvrir plus amplement.

En bref, un premier tome qui ressemble à un gros tome d'introduction dans lequel l'univers et les personnages mettent trop de temps à se mettre en place. Une intrigue assez lente avec très peu d'action. Une déception pour moi.

La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hivers - Christelle Dabos

La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hivers - Christelle Dabos


wallpaper-1019588
Cœur de Pierre, de Gauthier et Almanza
wallpaper-1019588
Top 5 : Mes lectures scolaires catastrophiques !
wallpaper-1019588
« L’amour des Loving », quand la couleur n’existe plus
wallpaper-1019588
Superman american alien : un portrait fort juste de max landis
wallpaper-1019588
"Les grues innombrables sont des seringues ; le béton une drogue. Plus la ville se pique, mieux elle se sent. Et pourtant, c'est par là qu'elle meurt".
wallpaper-1019588
Dans ma boite il y a... # 102
wallpaper-1019588
Le puits, Marie Sexton
wallpaper-1019588
La vérité même - James Rayburn