[Avis] Sous le même ciel de Erika Boyer

[Avis] Sous le même ciel de Erika Boyer
Bonjour, mon cher lecteur, au moment où tu liras ces lignes cela fera plusieurs jours que j’ai terminé « Sous le même ciel », au moment où tu lis ces lignes mon émotion pour les personnages est intacte, au moment où tu lis ces lignes l’émotion est toujours présente.
Dès que j’ai vu la couverture du livre sur Instagram, j’ai voulu le lire, je n’en savais que très peu, j’ai volontairement évité de lire les avis sortis récemment. Je voulais découvrir la plume d’Erika sans indice.
[Avis] Sous le même ciel de Erika Boyer
Je te le dis tout de suite, il m’a complètement bouleversée pour son écriture comme Colleen Hoover réussit à le faire ou Brittainy C.Cherry ou plus récemment Mia Sheridan.
[Avis] Sous le même ciel de Erika Boyer

Alejandro, 11 ans, déménage à contrecœur à Arcachon, dans le quartier Ville d’hiver (n’étant pas française j’ai été voir sur Google qu’est-ce que c’est beau !!) il n’a aucune envie de quitter son Espagne natale. Lors de leur emménagement, la dame âgée d’en face vient leur souhaiter la bienvenue en compagnie de son petit-fils Hugo.Hugo arrive rapidement à dérider l’introverti Alejandro grâce à un tour de magie.Peu à peu, ces deux-là deviennent inséparables. Ils passent souvent leur temps à observer le ciel en silence. Tu vas suivre Hugo et Alejandro à partir de cet âge-là jusqu’à ce qu’ils soient adultes.Tu vas faire la connaissance de Benito, le petit frère d’Alejandro, de Simon et Greenie, les meilleurs amis de Hugo, de Melody, leur amie, Clara la mère de Melody, plus tard de Laurent, des parents des garçons à l’origine du dérangement Federico et Maria ; de Camilla la grand-mère de Hugo. Certains protagonistes, tu les rencontreras beaucoup, d’autres seront là en pointillé, mais tous ont leur importance.
J’aurais bien envie de ne pas le dévoiler pour te laisser le plaisir de la découverte, mais, sache que c’est une romance M/M, mais que l’auteure évite, à mon sens, tous les pièges et clichés du genre pour nous livrer une magnifique et poignante histoire d’amour entre deux âmes sœurs.J’ai grandement apprécié que l’histoire se dévoile peu à peu, Erika Boyer utilise un procédé très intéressant ; sous forme d’écrit d’Alejandro, que l'on lit en italique, (qui a bien plus facile de s’exprimer sur papier qu’à l’oral) tu vas voir en lisant, année après année, la relation des personnages principaux, évoluer. Tu devras faire preuve de patience avant que la romance commence, mais crois-moi quand elle commence, c’en est fini de ton cœur. Les larmes coulent, le cœur se serre et toi, tu ne veux qu’une chose : connaître le dénouement.Mon personnage préféré du roman est sans aucun doute Alejandro, ce garçon timide qui ne se sent pas normal ; qui a difficile à s’intégrer ; qui subit des brimades de la part de ses camarades au collège, car oui c’est toujours plus facile de s’attaquer aux personnes « faibles » il a de suite pénétré mon âme de lectrice, il est entré dans mon cœur pour y rester.J’ai aimé chacune de ses failles, j’aurais tant voulu pouvoir le serrer dans mes bras à certains passages du livre.Hugo est lui aussi très attachant, il est le contraire de Alejandro, populaire, joueur reconnu de football, blagueur, à l’aise partout où il va. Il fait partie des personnes populaires du collège et du lycée, plus d’une fois il aidera son ami.Si j’ai eu un doute dès le départ sur l’orientation sexuelle de Alejandro pour Hugo, il n’en a pas été de même. L’auteure a réussi à me faire douter.Leur histoire à tous les deux est absolument magnifique en tout point.Les doutes d’Alejandro, la souffrance et la peur de perdre son meilleur ami m’ont fortement touchée. Deux êtres qui n’ont pas besoin de paroles pour se comprendre.Au début du livre, tu lis cette profonde amitié qui lie les deux garçons, si Alejandro se sent mal dans sa peau, Hugo souffre aussi, mais ne le montre pas. Ils se comprennent tous les deux.Peu à peu, tu commences à lire les doutes sur les sentiments émergeants d’abord d’Alejandro puis d’Hugo enfin l’auteure s’attarde sur leur vie, d’abord leurs études supérieures puis leurs vies d’adultes.J’ai tellement aimé lire leurs sentiments, j’ai tellement ressenti l’émotion de Alejandro surtout, mais aussi d’Hugo, tellement romantique. C’est beau, c’est poignant et bouleversant.J’omets volontairement de te cacher une partie du roman que tu devras découvrir seul (e), une partie qui m’a secouée, qui a le mérite d’avoir été exploitée et surtout de cette façon, si belle et tragique à la fois. Je ne m’y attendais pas même si j’ai eu quelques doutes, lire cette dernière partie a été un ascenseur émotionnel.J’ai compris les choix de l’auteure et les respecte, je n’aurais pas envisagé cela autrement même si cela m’a déchiré le cœur.Elle fait de Alejandro un personnage inoubliable, tendre, simple, amoureux des mots et des livres, toujours là pour ses proches. Un être plein d’empathie qui sait ce que c’est qu’aimer.Ce personnage, à mon sens, porte le roman même si tous les personnages secondaires m’ont tous plu. Que cela soit le petit frère Benito, les amis comme  Greenie, le petit chien Sky ou la famille.Erika Boyer construit une romance M/M sublime, elle transmet un message de tolérance et de respect. Les scènes qu’il y a entre les deux personnages sont belles à lire. N’aie pas peur, il y en a, mais elle évite encore une fois le piège de tomber dans l’excès. Tout dans son roman est savamment dosé. Les relations, les révélations comme les retournements de situations qui arrivent au bon moment.
Que te dire de la plume de l’auteure ? Elle est sublime, j’ai mis de nombreux post-its pour noter à la fin de ma lecture toutes les citations qui m’ont fait vibrer, pleurer, serrer le cœur et aussi sourire.Elle a un talent exceptionnel pour mettre des mots sur des émotions pas toujours évidentes. Une plume qui même si je t’ai dit plus haut que je l’avais aimé comme certaines auteures américaines elle a son propre style.Je dirais épuré, en peu de mots elle va te faire sentir une montagne d’émotion.C’est une lecture entraînante ; tu n’as envie que d’une chose tourner et tourner les pages pour connaître le dénouement. Je n’aurais pas su m’arrêter de le lire, il me fallait le terminer.L’alchimie qu’elle crée entre ses deux héros est magique. Puissante, poignante, réelle, vibrante.Malgré les thèmes abordés qui sont durs, mais non, je ne te dirai rien ; elle arrive à écrire tout en légèreté, ça ne te tombe pas comme un pavé dans le ventre.Épure et poétique.C’est ce que je retiens le plus du livre l’écriture et Alejandro, oui je vais te saouler avec lui.Hugo n’est pas en reste, crois-moi, ce garçon te fera battre lui aussi le cœur, il te fera verser énormément de larmes, mais je me suis sentie plus proche du caractère de Alejandro.J’ai aimé lire l’acceptation de la famille, des amis qui les entourent.J’ai aimé tous les autres thèmes abordés dans ce roman je ne peux pas te les dire, mais ils sont traités intelligemment et avec beaucoup de justesse et de pudeur.Erika te narre son histoire, aborde des thèmes sensibles, mais reste toujours dans le juste. On n’a pas le trop-plein. Il me tarde de parler de ces thèmes pertinents et importants en littérature avec d’autres lecteurs. Si toi tu le lis, mon cher lecteur vient voir souris
J’aime voir que les auteurs et auteures osent écrire des romans LGTB, que le mot d’ordre est le respect et la tolérance, que l’on évite tous les clichés.Que l’amour entre deux hommes, dans ce cas, est le même que l’amour entre un homme et une femme. Pour moi ça tombe sous le sens, mais je vois encore tellement de méchancetés et de clichés circuler sur les réseaux qu’il est important, je crois, qu’il existe des romans comme celui-ci
Deux héros ordinaires qui vont s’aimer d’une façon extraordinaire.Une puissance de sentiments exceptionnels et beaux. Douce et sans fioriture.Des moments légers, d’autres plus durs, des moments attendrissants et d’autres plus chaud, c’est tout simplement une histoire d’amour. L’amour avec un grand A celui qu’on ne rencontre qu’une fois dans sa vie.Leurs cœurs, leurs corps et leurs âmes sont réunis pour nous offrir un sublime moment de lecture.[Avis] Sous le même ciel de Erika Boyer
Crois-moi, cher lecteur, tu veux lire une histoire d’amour unique, forte avec des héros que tu pourrais rencontrer au bout de ta rue alors fonce. Je n’ai pas d’autres mots sinon mes larmes, mais ça, tu ne les vois pas, pour t’exprimer tout ce que j’ai pu ressentir en lisant ce livre et maintenant en te donnant mon avis et où certains passages ressurgissent de ma mémoire et refont monter les larmes.
Attention, ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit, on ne tombe pas dans le larmoyant et le patho, je te l’ai dit plus haut c’est savamment dosé, mais on ne peut rester insensible à cette histoire.Si tu n'as jamais lu de roman M/M, que tu n'oses pas te lancer, lis celui-ci. [Avis] Sous le même ciel de Erika BoyerSous le même ciel de Erika Boyer - romance M/M - 371 pages, 15.90 - Auteure auto éditée tu trouveras ces livres sur amazon et sur son site ici 
Ce serait vraiment top si tu pouvais aller liker sa page auteure ici 

wallpaper-1019588
La silencieuse qui nous murmure à l'oreille
wallpaper-1019588
La Saison des feux - Celeste Ng
wallpaper-1019588
Je t'aime - Barbara Abel *****
wallpaper-1019588
Tsunamis | Michel Jean
wallpaper-1019588
MA2X – L’Envers du Décor » MA2X
wallpaper-1019588
Une proposition inattendue de Léane Coste
wallpaper-1019588
Einstein le sexe et moi
wallpaper-1019588
Pepper Winters / Dollars, tome 1 : Pennies