Il court, il court, le furet (M.J. Arlidge)

Il court, il court, le furet (M.J. Arlidge) Résumé :
Southampton, quartier rouge. Le corps d'un homme est retrouvé atrocement mutilé et le coeur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. En l'ouvrant, sa femme découvre, posé sur un tas de journaux, le coeur du disparu. Lorsqu'un deuxième corps es retrouvé avec la même mise en scène macabre, la peur s'empare de la ville. Le tueur en série est bientôt comparé à un Jack l'éventreur qui s'en prendrait aux clients : ses victimes, des hommes respectables, fréquentaient tous en secret les bas-fonds de la ville. Chargée de l'enquête, le commandant Helen Grace doit arrêter ce tueur déchaîné avant qu'il ne frappe de nouveau...
Mon avis :
Quelle joie !
Quelle joie immense de retrouver l'écriture de M.J. Arlidge qui m'avait conquise avec Am Stram Gram. De retrouver Helen Grace, cette flic aussi efficace que torturée, et Charlie, qui se remet comme elle peut de ce qu'elle a vécu peu de temps avant.
Ce duo est tellement merveilleux.
J'aime ces polars dans lesquels les principaux rôles sont donnés aux femmes (coucou le féminisme), loin des clichés que l'on peut lire ailleurs. Elles ne sont pas victimes. Ou pas comme on l'entend en général.
Nous retrouvons notre équipe un peu plus d'un an après Am Stram Gram. Tout le monde tente de surmonter un peu cette affaire qui a fait pas mal de dégâts.
Un respectable père de famille est découvert éventré dans le coin des putes. Dès le départ on comprend que rien ne sera facile pour les flics. Les cadavres tombent comme des mouches, ces hommes sont simplement torturés et tués de manière abominable.
J'ai passé un moment fabuleux. Les chapitres courts, l'écriture fluide, l'histoire passionnante et atroce.
Helen et Charlie qui doivent faire avec leurs cicatrices et leur traumatisme tout en menant à bien l'enquête, avec tellement peu d'indices ou de début de piste.
J'ai été horrifiée et scandalisée par la fin (ou du moins une partie). Les apparences, le sadisme, la cruauté, les sévices, la rage.
J'ai eu énormément de peine pour certains personnages, j'ai été heureuse pour d'autres, attendrie à certains moments de l'histoire.
Cette suite est clairement plus cruelle, plus degueu que le premier volume. Une merveille.

wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Télécharger à laver le linge APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Miss Charity, tome 1 : L'enfance de l'art de Loïc Clément et Anne Montel
wallpaper-1019588
Eve of Man de Giovanna et Tom Fletcher
wallpaper-1019588
Fonteclose – Le trésor de Charette de Vanessa Pontet