Le buveur d’encre de Eric Sanvoisin et Martin Matje – Edition dyslexique

Le buveur d’encre de Eric Sanvoisin et Martin Matje – Edition dyslexique

L’histoire:

Le fils du libraire déteste les livres. Son passe-temps favori consiste à guetter les pickpockets, qu’il encourage en pensée à le débarrasser de ces objets encombrants et pleins de feuilles. Un jour, il surprend un curieux voleur qui, muni d’une paille, avale les mots d’un livre entier. Il s’agit d’un vampire qui boit l’encre des livres…

Mon avis:

Cette critique sera différente des autres. Je vais vous parler de l’histoire comme habituellement, mais aussi de la mise en forme du livre qui est spéciale. En effet celle-ci a été adaptée pour les enfants dyslexiques. Cela me tenait à cœur de voir ce que les éditeurs faisaient aujourd’hui pour aider les enfants. Moi-même plus jeune, j’étais dyslexique, mais aussi très têtue. A l’époque, seule une orthophoniste nous aidait. En tout cas, c’était mon cas. J’avais des difficultés, et j’ai ainsi dû redoubler mon CE2 n’arrivant toujours pas à lire correctement. Je disais plus haut que j’étais têtue, et je ne faisais donc pas beaucoup d’effort avec l’orthophoniste. J’ai accumulé les lacunes, et c’est en CM1 que la passion pour la lecture est arrivée avec Harry Potter. Le premier tome venait de sortir en poche, et ma sœur me l’avait offert. Vous devez comprendre que cette saga a une valeur sentimentale pour moi. Je me sentais seule face à mes multi échecs scolaire. Un peu comme Harry Potter rejeté par son oncle et sa tante, dans son placard à balais. Je me suis identifiée à ce personnage et j’ai réussi à trouver de la motivation pour être comme les autres, et réussir à lire. On me disait que je n’aurai pas mon brevet, que je n’arriverai à rien. Eh bien, mon brevet, je l’ai eu. J’ai même eu un bac général, et je suis diplômée d’un bac+3 aujourd’hui. Tout cela pour dire, que je suis heureuse de voir qu’on fait de plus en plus de chose pour aider ces enfants. Ce livre a été étudié, pour faciliter et donner envie à ces enfants, de réussir à lire et de devenir des lecteurs. La police, les interlignes, la longueur des phrases, la mise en valeur de certains termes, un code couleur, un papier différent… c’est grâce à toutes ces adaptations que la lecture est facilitée. Quel plaisir de lire ce livre. Sa lisibilité est vraiment améliorée, et les problèmes de compréhension sont anticipés avec des définitions. Je pense que ces livres en aideront beaucoup.

Concernant l’histoire de ce roman, je ne l’ai pas choisi par hasard ! Odilon est un petit garçon qui n’aime pas les livres, et il ne comprend pas la passion de son père, qu’il trouve même maladive. Mais Odilon est aussi un grand curieux. Alors quand des bizarreries arrivent dans la librairie de son père, il se doit d’enquêter pour en savoir plus sur ses mystères. Cette histoire est très plaisante à découvrir. Je n’ai pas eu trop de mal à entrer dans le personnage d’Odilon, car ma famille est passionnée de lecture. Le personnage d’Odilon est touchant. L’histoire est très bien amenée, et on sent la passion pour les livres de son auteur. Un coup de cœur pour cette histoire qui m’a fait craquer !



wallpaper-1019588
Un bel Atlas du monde illustré
wallpaper-1019588
Une vision onirique : Un pont sur la brume de Kij Johnson
wallpaper-1019588
Top 5 : Mes lectures scolaires catastrophiques !
wallpaper-1019588
Les enquêtes d’Enola Holmes, la BD, Tome 4
wallpaper-1019588
« Underground Railroad » de Colson Whitehead
wallpaper-1019588
Les sorties de la semaine du 18 au 31 Décembre #133
wallpaper-1019588
Croc-Blanc – Jack London
wallpaper-1019588
Top Ten Tuesday : Les 10 livres que vous iriez acheter sur le champ si vous aviez un budget illimité