'Montlobre, enfances dérobées' de Serge Rubio

'Montlobre, enfances dérobées' de Serge RubioTitre Montlobre, enfances dérobées.
Auteur :Serge Rubio.
Éditeur :du CygneDate de parution 2015
Genre : HistoriqueRésumé En 1869, Edouard, dix ans, enfant de Carmaux, se retrouve détenu pour une peccadille en un endroit dont on peut encore apercevoir les bâtiments sur la commune de Vailhauquès, aux portes de Montpellier : la Colonie pénitentiaire agricole de Montlobre. Il y découvre un monde insoupçonné, survit dans des conditions qu'il rend, par le goût de l'école, à peine plus humaines que celles de ses congénères. Après huit années de réclusion, le jeune tarnais choisit de demeurer en cette région, d'apprendre à la connaître, à l'aimer, d'y vivre sa liberté retrouvée. Grâce au métier de facteur rural, il parcourt au service des gens de la terre, sept jours sur sept, les chemins sillonnant entre vignes et garrigue la campagne nord-montpelliéraine, des Matelles à Murles. Un siècle plus tard, au détour de paroles maternelles échappées, Philippe, son descendant, réalise, dès le plus jeune âge, l'enfance vécue par son arrière-grand-père. L'idée de venir en aide à des gamins tenus dans la souffrance et le désespoir par la haine des hommes s'insinue en lui pour ne jamais le quitter. Devenu adulte, il assouvit cette obsession au cours d'une action humanitaire rendue possible par les heures sombres de la guerre en Yougoslavie. Cet ouvrage est avant tout un roman. L'auteur se réfère souvent à des événements réels ainsi qu'à des personnages qui ont existé ou existent. La description des faits est cependant largement remaniée, dans la forme, par son imagination.
'Le Trône de fer, tome 03 : La Bataille des rois' de George R.R. Martin'Montlobre, enfances dérobées' de Serge RubioUn roman que mon grand-père m'a prêté vu qu'il traite d'une histoire datant du XVIIIe siècle et se passant près de l'endroit où il habite...

L'histoire est celle de l'héritier d'Edouard, qui cherche à savoir ce qui s'est passé dans son enfance. L'histoire, qui nous est conté, est celle d'Edouard, dix ans, enfant de Carnaux, se retrouvant détenu pour une broutille dans la Colonie pénitentiaire agricole de Montlobre... 

Je dois dire que, historiquement, cela est très intéressant. J'en ai beaucoup appris sur les endroits se trouvant à côté d'où je passe toutes mes vacances. Cela a été très instructif, surtout sur ce qui s'est passé, ce que les humains pouvaient faire à cette époque en traitant les autres comme des animaux. 

La fin n'est pas si étonnante, car c'est plutôt un livre descriptif de ce qui s'est passé, même si cela a été un peu romancé. 

Edouard est le prisonnier fait à dix ans. Il y restera jusqu'à sa majorité. Il y apprendra beaucoup, mais il a aussi vécu des choses horribles... Je dois dire que je ne me suis pas forcément attachée à ce personnage. J'ai trouvé que le récit descriptif nous empêcher de nous identifier à ce personnage, à bien le comprendre, à bien l'apprécier... Dommage, car j'ai adoré l'histoire.

Les autres personnages permettent de comprendre réellement l'histoire, mais aussi de voir que les prisonniers vivent dans les mêmes catégories que la vie extérieure avec des personnes supérieurs et d'autres non. Ils font partis de l'histoire pour comprendre ce qui s'est passé dans la vie d'Edouard. 

Le style d'écriture est plutôt descriptif et entraînant, mais je dois dire qu'il me manque quelques choses pour m'identifier et pleinement comprendre Edouard. 

En général, une histoire historique instructive, mais des personnages trop éloignés du lecteur. 

wallpaper-1019588
In nomine patris > Hubert Hervé
wallpaper-1019588
Le livre du lundi : Véridienne
wallpaper-1019588
Top 5 : Mes lectures scolaires catastrophiques !
wallpaper-1019588
Politiques de l'inimitié
wallpaper-1019588
Boxers, nouilles chinoises et finances | François Bégin
wallpaper-1019588
Courant alternatif
wallpaper-1019588
L’été en poche (46)
wallpaper-1019588
L’espoir au corps, un roman de Anaïs W