Bad romance, tome 1 (Céline Mancellon)

Bad romance, tome 1 (Céline Mancellon)

Disponible sur Amazon

Bad romance, tome 1 (Céline Mancellon)


Auteur :   Céline Mancellon

Éditions Milady

Paru le : 18 Novembre 2016

394 pages numérique (epub)

Thème : New Adult

  *******

Fait partie de la saga

Bad Romance

Résumé :

« Le jour – ou plutôt la nuit – où Chris rencontre Kate, ça ne se passe pas vraiment dans les règles de l’art.

Lui a beaucoup trop bu et s’est trompé de tente, et elle, furieuse, le menace carrément.
Chris n’est pourtant pas vraiment le genre de mec à qui on cherche des emmerdes.
D’ailleurs, lui et son mode de vie de bad boy représentent tout ce que Kate tente d’éviter : les problèmes, elle en a déjà assez avec la mort de sa mère et la responsabilité de sa petite sœur sur les bras.

Mais c’est compter sans l’étrange attirance qu’ils ont immédiatement l’un pour l’autre, presque à leur corps défendant...»

La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

Never Forgive, tome 2 (Monica Murphy)

16/20

Je remercie les éditions Milady, ainsi que Netgalley pour la lecture de ce premier tome de cette saga. Je connaissais déjà l'écriture de Céline, l'ayant connu dans une version fantastique. J'avais envie de la découvrir dans un autre registre.

Kate (ou Katherina) se démène comme elle peut pour subvenir au besoin de sa famille, à savoir sa soeur Juliette. Leur mère décédée depuis trois mois, elle jongle entre deux boulots et ses études pour qu'elles ne soient pas à la rue. Elles sont aidées par le père du quartier, mais ce n'est pas assez. Chris est le chien enragé du big boss de la ville, celui qui donne les coups lorsqu'on le siffle. Leur première rencontre dans un camping, un harpon entre les deux laisse des traces dans les esprits. Aucun des deux ne pensait revoir l'autre, jusqu'à ce que cela se produise dans le café où elle bosse. Les ennuis commencent à partir de là, enfin des ennuis ou juste un changement radical de pensées ?

J'ai eu peur au départ, me disant que cela risquait d'être un éternel recommencement entre le bad boy du quartier et la pucelle du coin. Disons que le début m'y a fait penser, mais ouf, cela n'y ressemble que de très loin. Elle n'est pas si innocente que cela et lui n'est pas si mauvais, lorsqu'ils se retrouvent ensemble. Ce n'est pas la première qu'il aide, enfin c'est la première fille a qui il file un coup de main pour l'aider à s'en sortir. Elle est combattive, ne se laisse pas abattre et ne se rend pas compte de son charme. Lui c'est tout simplement les muscles, peu d'éducation niveau école, il ne cherche pas plus loin que le bout de son nez. Enfin ce n'est que ce qu'il veut bien montrer. Il a une vengeance personnelle qui va le mener à un point critique. Et puis ils m'ont fait rire, même si à la place de Kate je ne suis pas sûre que je serais restée...

« — Provoque-moi.
— Hein ?
Sa voix n’est plus qu’un murmure.
— Provoque-moi. Vas-y.
La mienne n’est qu’un grondement sourd. Ses yeux s’écarquillent, me laissant deviner qu’elle ne sait plus quoi penser de ce retournement de situation. En réponse, sa tête esquisse lentement un « non » silencieux.
— Non ? j’insiste d’un ton encore plus bas.
Elle réitère le mouvement.
Je me penche encore. En réaction, elle entrouvre légèrement les lèvres, faisant basculer ma fureur telle une balance cédant sous la surcharge de poids posé sur un seul de ses plateaux, celui qui t’échange le mode furax contre le mode stimulation sexuelle.
— Tu l’insères où, ton truc ? Dis-moi. Explique. Je suis un mec vachement curieux de nature. »

L'histoire des bas fonds, des mauvais quartiers, de ceux qui veulent s'en sortir e=t de ceux qui font tout pour enfoncer les autres. Les mots découlent librement du livre, donnant un pouvoir attractif au récit. J'avoue avoir eu du mal à le lâcher, pourtant ce n'est pas forcément mon domaine de préférence et pourtant, j'avais hâte de savoir comment tout cela allait se terminer.

Les personnages ne sont pas caricaturaux au possible. La noirceur est partout. Le danger guette chacun d'entre eux qu'ils le sachent ou non. Par moment je me suis demandée si cela allait bien se terminer, ou non. Il faut du temps pour apprivoiser une telle bête affamée de coups. Pourtant Chris n'est pas un homme à vouloir frapper tout ce qui bouge, mais parfois, son esprit se déconnecte et son corps agit à sa place. Kate est courageuse, téméraire, folle à lier, impossible à tenir, la langue bien pendue. Elle connaît les mauvais garçons et lorsque l'on sait comment, on ne peux que s'empêcher de se dire qu'elle a vécu le pire. Le bonheur devrait être à portée de main s'il n'y avait pas ce Ronan de pacotille. Il y a d'autres personnages secondaires qui ont leur importance, comme Jo, Mel, Juliette, Pat... J'aurais en savoir plus sur certains, peut-être dans un autre volume ? En attendant, les passages sont autant piquants, que sombres ou encore hilarants.

« — Dring, dring, me murmure une voix chaude à mon oreille.
Un long frisson remonte le long de ma colonne vertébrale.
— Dring ? je répète, encore à moitié endormie.
Un rire, mais c’est un son doux et grave, très tendre.
— J’imitais un réveil.
J’ouvre un œil. Chris. Le visage de Chris, plus précisément.
— C’est pas fameux. On aurait davantage dit la sonnerie d’un téléphone à l’agonie.
L’inflexion de ma voix est affreusement rauque, mais c’est normal : son nez, sa bouche, ses joues grignotées par une barbe éternellement naissante sont bien trop proches de moi. Comment fait-il pour entretenir cette légère ombre duveteuse ? Je ne l’ai jamais vu rasé nettement une seule fois depuis notre première rencontre… Il la taille au ciseau ? Cela fait partie du cahier des charges du « bad boy » ?
Ses prunelles métalliques m’épinglent. Il y a cette note sauvage dans sa façon de me regarder : comme si un animal incontrôlable y faisait les cent pas, un animal de type fauve qui me guette. »

Entre les deux, c'est un jeu de chat et de souris. Par moment je me suis posée la question de savoir qui était vraiment la souris, car elle sait tenir tête. Les joutes verbales sont piquantes, incisives, tendres à d'autres instants. Il y a toujours de l'action, impossible de s'endormir à la lecture. Les esprits sont toujours à vif. La confiance est un point crucial et le lâcher prise n'est pas si facile. Beaucoup d'émotions traversent le livre pour nous atteindre : la peur, la joie, la tristesse, l'envie d'en mettre une bonne sur les cons (heureusement il leur pleut dessus !) l'espoir, l'abandon...

En conclusion, une histoire qui rue dans les brancards avec des personnages forts en gueule (pardon mais c'est trop vrai xD) et des surprises qui débarquent à l'improviste. Une plume que j'aime toujours autant. Je sais que je lirais le second tome de cette saga, parce que c'est Céline et parce que j'aime ce qu'elle écrit dans ce thème.

 

Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :




wallpaper-1019588
In nomine patris > Hubert Hervé
wallpaper-1019588
Le livre du lundi : Véridienne
wallpaper-1019588
Top 5 : Mes lectures scolaires catastrophiques !
wallpaper-1019588
Politiques de l'inimitié
wallpaper-1019588
Boxers, nouilles chinoises et finances | François Bégin
wallpaper-1019588
Courant alternatif
wallpaper-1019588
L’été en poche (46)
wallpaper-1019588
L’espoir au corps, un roman de Anaïs W