Haig le secret des Monts Rouges (Thierry Poncet)

A propos de l'auteur :

Thierry Poncet, né le 31 décembre 1960, est encore au lycée quand il publie ses premières nouvelles. Dans les années 80, il devient rédacteur pour des séries populaires, mais c'est en 1984 que son destin d'écrivain bascule, quand il fait la rencontre de Cizia Zyké, l'écrivain-aventurier de légende : durant 25 ans, de leur collaboration naitront de grands succès littéraires. A la mort prématurée de Cizia Zyké en 2011, Thierry se retire en Franche-Comté, où il se livre désormais en solo à sa passion de toujours : l'écriture.

Haig le secret des Monts Rouges (Thierry Poncet)

Disponible ici


Haig le secret des Monts Rouges (Thierry Poncet)

Auteur : Thierry Poncet

Edition Taurnada

Paru le : 18 Janvier 2016

218 pages papier

Thème : Aventure

  *******

Fait partie de la saga

HAIG

Résumé :

« Des tronçonneuses et de l'alcool.
Voilà ce que vend l'aventurier Haig, sur sa péniche la Marie-Barjo, à travers la jungle, dans le Cambodge tout juste libéré de la guerre, depuis le fleuve Mékong jusqu'au pied des mystérieux Monts Rouges.
Mais quel est cet être qui semble répandre la mort devant lui ? Qui est cette Espagnole trop sexy pour ce far-west des camps forestiers cambodgiens ? Pourquoi a-t-elle absolument voulu le suivre ? »

La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

La caresse de la mort (Andrea Ellison)

16/20

Je remercie Joël de la maison d'édition Taurnada pour m'avoir fait cette proposition parfaitement décente : Avoir un Haig de plus entre mes murs et cacher l'argenterie avant qu'il n'y parvienne ! Point d'argenterie chez moi, mais la joie d'accueillir cet aventurier de nouveau entre mes mains.

Comme celui que j'ai déjà lu auparavant qui est le tome 3, celui-ci est le premier de cette saga qui peut être lu indépendamment des autres.

La couverture et le résumé sont parfaitement en adéquation. La végétation luxuriante, la jeune femme, les arbres qui cachent quelque chose, mais quoi ? Personnellement je ne pensais pas à tant d'horreur lorsque nous plongeons dans l'histoire du Cambodge.
 

Ici nous trouvons un Haig adulte qui vend de tout grâce à sa péniche, la Marie-Barjo, au Cambodge. L'alcool, médicaments, équipements, matériaux, la Marie-Barjo est puissante et peut contenir plus de 50 tonnes dans ses entrailles. Même si elle est capricieuse au démarrage, elle vire au doigt et à l’œil de son capitaine. Aidé par Bozo, Bang et Kim, l'équipe va nous faire découvrir qu'il ne fait pas bon de faire du tourisme de ce côté du pays et encore moins d'être trop gourmand.

Aventurier au grand cœur, personne ne pourra dire le contraire, il n'a peur de rien, enfin presque rien. Lorsqu'il prend à son bord la demoiselle espagnol du prénom de Marisol, il sent que les ennuis ne sont pas loin. Ce qui n'est pas faux. A chacune de ses escales, il voit des atrocités, alors que la guerre est belle est bien terminée. qui peut bien s'amuser de la sorte ? Haig ne cherche pas les ennuis, mais ils sont juste devant lui. Et dire qu'il n'avait qu'une véritable règle : ne jamais emmener quiconque sur son bateau. Une règle dérogé qui ne va pas lui faire que du bien, à lui et ses compagnons.

L'auteur nous montre une après-guerre qui n'est pas de tout repos. Le pays semble magnifique, dangereux et dans un semblant de calme. Le troc est une obligation, tout ce négocie, tout se vend, tout s'achète, à quelques exceptions prêts. Une histoire un peu longue a démarrer dans le sens où l'intrigue ne débute pas tout de suite, ce qui m'a un peu perdu je l'avoue. Mais une fois entrée dans l'histoire c'est un délice de suivre cette aventure. Nous découvrons le malheur, la pauvreté, la famine, mais aussi la solidarité et surtout la peur.

«  Elle avait accusé le coup quand j'avais décrit les corps. La tête coupée. Les blessures par flèches. Ses yeux étaient agrandis avec une expression à la fois d'étonnement et de reconnaissance. Quelques secondes lui avaient suffi pour se reprendre. Elle me dévisagea, l'air de ne pas comprendre ma question. Le visage de l'innocence. Aux grands yeux turquoise.

- Je ne comprends pas...

- Qu'est-ce que tu sais des gens qui coupent les têtes et qui tirent à l'arc ?

Elle recula d'un bond, échappant à ma poigne et secoua la tête en tachant de prendre un air offusqué.

-Pourquoi tu me demandes cela ?Tu es cinglé ? Qu'est-ce que tu veux que je sache ? Je ne sais rien ! Nada ! ...»

Concernant les personnages j'ai apprécié tous les personnages. Haig bien entendu qui est le personnage principal. Un homme de parole qui sait se défendre, qui a des trésors de patience cachés et qui n'hésite pas à venir en aide. Bozo, doué en mécanique, le mcgyver des temps modernes, un peu (beaucoup) déjanté. Malade et adepte de toutes les sortes de drogues possibles et inimaginables, c'est un compagnon hors pair. Kim, l'écologiste en puissance. Faites attention où vous mettez les pieds, la forêt est sacré pour lui. Bang et son chien trop vieux. Bang et sa force colossale qui peut porter une cargaison de plus de 220 kilo sur l'épaule. Le docteur Chour qui fait ce qu'il peut avec ce qu'il a. Et Marisol, cette jeune femme empli de secrets. Il y a d'autres personnages qui sont vraiment secondaires, mais qui ont leur importance. (comme la peur ancrée depuis quelques temps par la faute de l'un d'entre eux...)

En conclusion, une histoire qui m'a fait découvrir l'envers du décor du Cambodge. Un récit qui raconte dans les grands lignes ce que vivent les habitants, jour après jour. Je suis passée par bon nombre d'émotions : l'angoisse de découvrir les secrets des Monts rouges, la joie de les voir s'en sortir vivant lorsqu'il sont face à face avec un tronc d'arbre énorme, la tristesse aussi. Une histoire qui n'est pas sans morale et qui pointe du doigt ce qui se passe en dehors de notre territoire. La déforestation, les guerres civiles, le trafic en tout genre. Un changement radical, un dépaysement qui donne envie de découvrir sur place, mais alors armée, jusqu'aux dents !

Une aventure à découvrir !

 

Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

Challenge 50 romans en 2017

#défi2017 #challenge2017 #challenge50romansen2017




wallpaper-1019588
Le top des flops
wallpaper-1019588
Au fond des bois – Karin Slaughter
wallpaper-1019588
Tokoyo - Le tombeau du serpent de mer
wallpaper-1019588
Cœur de Pierre, de Gauthier et Almanza
wallpaper-1019588
Par le vent pleuré
wallpaper-1019588
Happy Parents de Zep
wallpaper-1019588
All-star batman tome 1 : mon pire ennemi
wallpaper-1019588
« Vous serez des Pelapi (...) C'est un mot très ancien. Il n'existe aucun équivalent en anglais. Il signifie "bibliothécaire", mais aussi "apprenti", ou peut-être "étudiant" ».