No et moi de Delphine De Vigan : une symbiose fraternelle

" Certains secrets sont comme des fossiles et la pierre est devenue trop lourde pour la retourner."

No et moi de Delphine De Vigan : une symbiose fraternelle

Delphine de Vigan fait partie de ces auteurs français dont j'entends beaucoup parler autour de moi mais vers lesquels, pour une raison ou une autre, je ne me penche que très rarement. J'ai alors décidé de lire pour enfin découvrir cette auteure à travers un de ses romans et son écriture. En lisant cette histoire, je dois avouer avoir été surprise par la plume de Delphine de Vigan qui pour moi, est une belle révélation.

raconte la simple histoire de Lou, adolescente surdouée issue d'une famille aisée, qui rencontre No, jeune fille à peine plus âgée qu'elle et déjà à la rue.

" Elle avait l'ai si jeune. En même temps il m'avait semblé qu'elle connaissait vraiment la vie, ou plutôt qu'elle connaissait de la vie quelque chose qui en faisait peur. "

Au départ, je pensais que cette lecture allait s'avérer être un véritable cliché et que, racontée sous le point de vue de Lou, celle-ci allait rapidement m'agacer. J'avais tout faux. Delphine de Vigan arrive à parfaitement traiter son sujet avec légèreté, du début à la fin, et Lou est bien loin d'être une enfant immature dont les pensées pourraient parfois nous donnez envie de lui remettre les idées en place.

" On est capable d'envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l'espace, d'identifier un criminel à partir d'un cheveu ou d'une minuscule particule de peau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique des milliards d'informations. On est capable de laisser mourir des gens dans la rue. "

Lou est un personnage très intéressant et c'est sans doute celui qui m'a le plus intéressé. Cette adolescente, bien que jeune, nous expose les travers d'une société dont nous faisons partie à travers ses pensées qui s'avèrent très touchantes. Elle nous fait réfléchir, s'interroger, sans pour autant nous perdre.

Bien que No donne son nom au roman, pour moi il s'agit avant tout d'un roman sur Lou. C'est à travers ses yeux que nous découvrons le monde et c'est grâce à elle que nous suivons cette histoire. Au final, ce n'est pas tant No qui va apprendre de Lou mais bien Lou qui va apprendre de No.

" Parfois il me semble qu'à l'intérieur de moi quelque chose fait défaut, un fil inversé, une pièce défectueuse, une erreur de fabrication, non pas quelque chose en plus, comme on pourrait le croire, mais quelque chose qui manque. "

Delphine de Vigan nous offre une histoire tendre et mature en nous plongeant dans un univers personnel grâce à son écriture. Sa plume singulière traite avec légèreté de maux difficiles à décrire et l'on prend plaisir à se laisser porter par ce flot de mots qui nous emportent aux côtés de Lou, afin de partager un petit bout de sa vie l'espace de quelques instants.

Pour conclure, ce n'est pas tant de l'histoire en elle-même que j'ai appris mais de l'écriture de l'auteure. Sans pouvoir expliquer pourquoi Delphine de Vigan a réussi à me toucher et à m'interroger avec ses mots , ce sera avec plaisir et curiosité que je lirai sans aucun doute un autre de ses romans à l'avenir.

Une adaptation de a d'ailleurs été réalisée en 2010 par Zabou Breitman dont voici la bande annonce :


wallpaper-1019588
Les baleines célestes d’Élodie Serrano
wallpaper-1019588
Blueberry, La mine du vieil allemand (Charlier, Giraud) – Editions Altaya – 12,99€
wallpaper-1019588
Seul le silence – R.J. Ellory, Fabrice Colin et Richard Guérineau
wallpaper-1019588
De l'or et des larmes de Isabelle Villain