Au fond des bois – Karin Slaughter

Couverture Au fond des bois

Résumé :

« Lena est flic. Un soir, elle est sauvagement agressée à son domicile. Alors que son mari Jared est touché à la tête, elle perd le contrôle et, prise d’une rage meurtrière, tue tout aussi sauvagement l’un de ses agresseurs. Qui a tenté de les éliminer, et pour quelles raisons ? L’enquête commence, ardue et douloureuse. Ses ramifications rejoignent progressivement celles d’un autre dossier : l’investigation sous couverture menée par Will Trent pour localiser Big Whitey, un pédophile proxénète qui dirige un trafic d’héroïne depuis son repaire, au fond des bois… »

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Babelio et les éditions Harper Collins pour l’envoi de ce livre!

En général, je ne suis pas trop attirée par les romans policiers. Je n’en lis que rarement. Quand j’étais plus jeune j’ai lu les histoires de Maigret et autres Hercule Poirot et ça ne m’a jamais vraiment passionné. Mais quand j’ai découvert le résumé d’Au fond des bois, j’ai été très intriguée. L’enquête semblait complexe mais prometteuse. J’ai donc décidé de bousculer mes habitudes et de me lancer dans ce roman policier d’un peu moins de 500 pages.

Afficher l'image d'origine

Ces dernières semaines, la vie ne s’est pas montrée très clémente avec Lena Adams. Non seulement l’enquête sur laquelle elle planchait depuis des mois n’a pas abouti, mais elle a surtout provoqué la colère des affaires internes. Sur le plan personnel, Lena n’est pas épargnée non plus. La perte d’un bébé ainsi que les disputes récurrentes mettent en danger le couple qu’elle forme avec Jared Long, un autre policier. En rentrant chez elle un soir après le travail, la jeune femme n’a qu’une idée en tête : noyer son chagrin dans l’alcool et éviter toute discussion désagréable avec son mari. Mais elle était loin d’imaginer qu’elle allait vivre la soirée la plus traumatisante et la plus éprouvante de toute sa vie… Au même moment dans cette même ville de Macon, l’agent du Georgia Bureau of Investigastion Will Trent, poursuit sa mission d’infiltration auprès d’un dealer. Le but est de découvrir l’identité de Big Whitey, un trafiquant qui semble toujours avoir une longueur d’avance sur la police. Très vite, Will va se rendre compte que le junkie qu’il imaginait inoffensif est en fait étroitement lié à l’agression de Jared et Lena et à une affaire d’une ampleur encore plus grande. Entre missions suicides et découvertes surprenantes, l’enquête de Will Trent va se révéler beaucoup plus périlleuse que prévue.

Jared battit des paupières. Il regarda Lena achever de se relever, le dos toujours contre le mur. Dans ses yeux vitreux elle lut la douleur, une douleur intense qui lui brisa le coeur. Sa bouche s’agita. Lena posa un doigt sur ses lèvres. Elle voulait qu’il se tienne tranquille, qu’il fasse le mort pour éviter qu’on lui tire encore dessus.

Pour faire court : c’est un chef d’oeuvre. J’ai adoré ce livre de la première ligne jusqu’à la dernière. J’ai été totalement plongée dans cette histoire palpitante, je ne refermais mon livre que si j’y étais obligé. Tous les événements s’enchaînent rapidement, on veut toujours savoir ce qui va se passer ensuite. C’est juste incroyable. J’ai eu un énorme coup de coeur ! Tout. Absolument tout m’a plu. Des personnages à l’intrigue en passant par la plume de l’auteure. J’en reste scotchée!

Commençons par les personnages. Will Trent est apparemment est un protagoniste récurrent dans les livres de Karin Slaughter, mais comme Au fond des bois est ma première lecture de cette auteure, ce personnage était une découverte pour moi. Et quelle découverte! Je l’ai adoré dans son rôle de délinquant et j’ai surtout été impressionné car il connaissait Bill Black sur le bout des doigts. Personne n’aurait pu le piéger sur sa fausse identité. Ce qui est aussi remarquable chez lui, c’est qu’il arrive à jongler habilement entre son rôle de flic et celui de délinquant. On voit qu’il a des années d’expérience derrière lui. En revanche, je n’ai pas compris cette haine qu’il avait envers Lena. Je pense que je trouverais la réponse dans les autres livres mettant en scène Will Trent! Du coup, j’étais un peu déroutée car personnellement, j’ai beaucoup aimé Lena Adams. Elle était particulièrement touchante. Evidemment, elle apparaît dans un contexte très particulier : elle a récemment fait une fausse couche et voilà que maintenant son mari se retrouve à l’hôpital avec des éclats de balle dans tout le corps. Il n’empêche que même dans les flash-back, j’adorais son personnage. C’est une passionnée. Elle veut mettre les ordures en prison. Bien que cela empiète sur sa vie privée et que cela puisse également avoir des conséquences désastreuses. Mais elle sait ce qu’elle veut, elle est déterminée à atteindre ses objectifs et c’est cela qui m’a plu chez elle. Et si j’ai du mal à comprendre l’aversion de Will envers elle, il n’est pas difficile de comprendre la haine viscérale que Sara ressent pour elle (eh, eh, pas de spoilers). D’ailleurs, en parlant de Sara, je n’ai pas complètement cerné son personnage et, à vrai dire, je m’en fiche un peu. Son importance dans ce livre est moindre, selon moi. Bien sûr, elle est liée à Will et à Lena, mais cela n’a pas grande incidence sur l’intrigue. Quant aux autres personnages tel que Tony Dell, Cayla, DeShawn, Amanda ou Denise, je les ai tous trouvé très intéressants. Ils apportaient tous un petit quelque chose qui rendait le livre encore plus passionnant.

Afficher l'image d'origine

Parlons maintenant de l’intrigue. A première vue, elle peut sembler complexe à cause du nombre de personnages impliqués ou du fait que deux enquêtes policières se déroulent en parallèle. Mais en fait, on est tellement pris dans l’histoire, on est tellement à fond avec les personnages, qu’on ne remarque même pas le flot d’informations qu’on ingère à chaque page. Au final, tous les personnages sont plus ou moins liés donc il n’est pas difficile de se faire mentalement un petit schéma. Il en est de même pour les enquêtes. Elles finissent par se rejoindre. Tout se met en place petit à petit et bien que les ramifications du réseau de Big Whitey soient nombreuses, on n’a aucun mal à comprendre qui est qui et qui fait quoi.

– Pourquoi ça me gênerait ?
Lena ne répondit pas, mais les mots hurlaient dans sa tête : Parce qu’ils pensent que je suis plus forte que toi. Parce que ta femme était en train de coincer une vraie ordure pendant que toi, tu faisais le beau sur ta moto en collant des amendes aux jeunes mamans qui emmènent leur gamin au foot.

Le fait que toute l’intrigue se déroule en seulement quelques jours rend le tout beaucoup plus palpitant, plus haletant. On comprend que Big Whitey et tout ses comparses se sentent menacés, qu’ils commencent à paniquer et cela se ressent vraiment dans l’écriture. Parfois, j’avais l’impression de lire à un rythme effréné, que mes yeux parcouraient les pages à une vitesse folle pour pouvoir suivre toute l’intensité de l’action. C’était vraiment impressionnant. Une autre fois, vers la fin, un coup de feu est tiré dans le livre. Et je me suis surprise à sursauter, toute seule, sur mon canapé. J’étais tellement absorbée dans ma lecture que le monde extérieur n’existait plus. J’étais vraiment imprégnée de l’atmosphère lugubre, j’étais captivée par l’action. Bref, c’était une lecture particulièrement intense. Le seul autre livre qui m’ait fait ressentir ça était 22/11/63 de Stephen King. L’écriture de Karin Slaughter est juste prodigieuse. J’ai fini ce livre il y a déjà deux heures et j’en suis encore toute pantoise.

Will n’avait guère d’amis hommes, mais il éprouvait la nette impression que parler d’amour en écoutant du Madonna n’était pas un truc super-viril.

Bref, vous l’aurez compris, ce livre a été une incroyable découverte pour moi. Je suis tombée en admiration face à la plume de l’auteure. Je me suis retrouvée totalement immergée dans une intrigue aussi excitante qu’inquiétante. J’ai adoré suivre les personnages dans leur quête de vérité. J’en perds mes mots tellement j’ai été soufflée par ce livre. Bien évidemment, cela m’a donné envie de découvrir les autres romans de Karin Slaughter! J’ai vu que certains personnages, autre que Will, apparaissait dans plusieurs livres. J’ai vraiment de les retrouver pour vivre des aventures encore plus palpitantes à leur côté.

Note : 20/20
Afficher l'image d'origine

– Toute ma vie, j’ai été invisible. A l’école. Au foyer. Au travail. Je fais mon boulot, je rentre chez moi, et le lendemain je me lève et je recommence.
Il serra ses main plus fort. Quelques secondes passèrent avant qu’il puisse rependre :

– Tu as changé ça. Tu m’as donné envie de me lever le matin. De rentrer chez moi pour te retrouver. Tu es la première personne de ma vie qui me voit vraiment, conclut-il en la regardant enfin dans les yeux.


wallpaper-1019588
Déracinée de Naomi Novik – La réécriture d’un conte polonais !
wallpaper-1019588
« Le cercle des plumes assassines », la première aventure de Dorothy
wallpaper-1019588
Time to Choose #10
wallpaper-1019588
C’est lundi…Que lisez-vous?
wallpaper-1019588
Happy birthday grand-mère - Valérie Saubade
wallpaper-1019588
Sam Taplin / Mon grand livre-piano
wallpaper-1019588
Prix du roman Cézam inter-CE 2018
wallpaper-1019588
TAG : Liebster Award