Lolita de Vladimir Nabokov : un sujet sensible traité d'une main de maître !

"Il m'a brisé le cœur. Toi, tu n'as brisé que ma vie."

Lolita de Vladimir Nabokov : un sujet sensible traité d'une main de maître !

Auteur : Vladimir Nabokov

Première année de publication : 1959

de Vladimir Nabokov est un roman à qui fut censuré lors de sa parution et pour cause : il évoque des sujets tabous que peu d'auteurs du XXème siècle ont osé aborder. En effet, ici, il est question de pédophilie et d' , deux thèmes très controversés. Il est donc assez délicat de dire que j'ai apprécié cette œuvre et pourtant, cela est vrai.

Lolita Vladimir Nabokov sujet sensible traité d'une main maître

" Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois reprises, contre les dents. Lo. Lii. Ta.
Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre quarante-six et son unique chaussette. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l'école. Elle était Dolorès sur les pointillés. Mais dans mes bras, elle était toujours Lolita.

Lolita Vladimir Nabokov sujet sensible traité d'une main maître

Tout d'abord, il faut savoir que Nabokov a su faire preuve d'une grande originalité en rédigeant cette œuvre du point de vue de Humbert Humbert, le bourreau, le pédophile, et non du point de vue de la victime, ici représenté au premier abord par Lolita. Il fallait oser traiter le sujet de cette manière et Nabokov a parfaitement réussi à maîtriser son récit du début à la fin . A travers son personnage de Humbert Humbert il ne fait pas l'apologie de la pédophilie ni ne l'accable : il nous expose un fait, nous présente une psychologie vacillante, nous la dissèque, et nous laisse libre d'interprétation et de réflexion sur le sujet. Il est d'ailleurs intéressant de noter que pas une seule fois n'est explicitement mentionné le terme de pédophilie, bien qu'il s'agisse évidemment de cela. Peut-être l'auteur a-t-il voulu se concentrer sur l'acte, sur le fait et non sur le nom que l'on peut employer pour le qualifier, laissant ainsi une totale liberté à la réflexion du lecteur sans lui imposer ne serait-ce qu'un seul terme.

Je pense qu'il ne faut pas y aller par quatre chemins : ce roman est malsain, tragique ou même abjecte pour certains certes, mais il n'en reste pas moins envoûtant. On s'en veut presque d'aimer des mots qui décrivent des sentiments si pervers et déplacés. L'on peut parfois se sentir mal à l'aise, trouver des passages dérangeants mais une chose est sûre, ce roman ne tombe jamais dans l'obscénité . S'il peut être considéré comme choquant il permet tout de même d'ouvrir la réflexion sur le sujet tabou de la pédophilie.

En suivant tout au long du roman le personnage principal de Humbert Humbert nous sommes témoin, voir presque complice, de ses pensées et de son obsession dévorante pour la belle nymphette qu'est Lolita : ce sont les confessions d'un homme épris d'une adoration folle pour une jeune fille d'où naîtra une passion amoureuse et sexuelle mais également une perversion sans limite. Petit à petit, au fur et à mesure que l'on tourne les pages, l'on s'enlise dans une relation de plus en plus ambiguë où, étonnement, Humbert Humbert n'est pas le seul maître.

Lolita est insolente, insouciante, innocente par moment mais également aguicheuse. Elle nourrit la passion que Humbert lui voue et donne l'impression d'accepter la situation, même si elle ne comprend pas la gravité de cette relation, de ces actes. Elle finira même par se jouer de lui ce qui est loin d'être le comportement attendu pour une jeune fille de son âge puisqu'elle est seulement âgée de douze ans au début du roman.

Ce livre oscille entre beauté et perversion , l'histoire se fondant à merveille dans l'écriture. Cette dernière est d'ailleurs très et soignée contrastant parfaitement avec le sujet abordé : un exemple d'œuvre qui a su se trouver une place unique dans l'histoire de la littérature du XXème siècle. Bien que le roman comporte certaines longueurs, elles ne m'ont jamais paru " de trop " : elles subliment la beauté et la laideur de cette histoire tout en mettant en lumière la psychologie déviante de son narrateur.

Les protagonistes de cette histoire sont loin de faire partie des stéréotypes que l'on aurait pu attendre. Humbert Humbert est un homme de lettres, un intellectuel aux nombreuses qualités et Lolita est une jeune fille rusée, bien qu'insouciante. Nabokov nous ouvre une fenêtre sur une âme humaine complexe et fascinante dans un roman peut-être considéré comme éthiquement incorrect, mais en tout point esthétiquement parfait. Les questions se bousculent dans notre esprit et votre réflexion se lance avant même que vous en aillez réellement conscience : où commence l'amour ? Possède-t-il une limite ? Et l'humanité ?

On ressort de cette lecture bouleversé et tiraillé entre toutes les émotions et les réflexions qui s'imposent à nous : un véritable chef-d'œuvre .


wallpaper-1019588
Les baleines célestes d’Élodie Serrano
wallpaper-1019588
Blueberry, La mine du vieil allemand (Charlier, Giraud) – Editions Altaya – 12,99€
wallpaper-1019588
Seul le silence – R.J. Ellory, Fabrice Colin et Richard Guérineau
wallpaper-1019588
De l'or et des larmes de Isabelle Villain