La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel : un coup de poing littéraire

"Qu'est-ce donc que la vie humaine sinon un collier de blessures que l'on passe autour de son cou ? "

La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel : un coup de poing littéraire

Auteur : Philippe Claudel

Édition : Le Livre de Poche

Première année de publication : 2005

Il y a quelques semaines de cela je flânais dans les rayons d'une librairie d'occasion, regardant chacun des titres des romans disponibles sur les étagères, en me demandant le ou lesquels j'allais rapporter chez moi. Étonnamment, j'ai été attiré par un roman dont je n'avais jamais entendu parler. Victime de cette impulsion je l'ai pris, espérant qu'il me plairait. Après lecture, je peux vous assurer que La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel a dépassé toutes mes attentes ! Un coup de poing littéraire comme on en prend rarement .

Pour la première fois depuis l'ouverture de ce blog, je ne ferai pas de résumé du roman. Je ne m'en pense tout simplement pas capable. Comment mettre des mots sur une histoire qui m'a tant touchée ? C'est la question que je n'avais de cesse de me poser avant de commencer à écrire cette chronique. Si vous voulez savoir de quoi il est question dans ce récit, je vous laisse découvrir la quatrième de couverture qui n'est autre que l'incipit du roman :

" C'est un vieil homme debout à l'arrière d'un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu'il s'appelle ainsi.Debout à la poupe du bateau, il voit s'éloigner son pays,celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l'enfant dort. Le pays s'éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l'horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette. "

Ce roman est incroyable, il a su me toucher dès les premières lignes . Philippe Claudel emploi une écriture envoûtante et d'une grande justesse pour dépeindre ici une histoire des plus bouleversantes.

Presque toute la narration se passe à travers les yeux de Monsieur Linh et se déroule dans un silence presque complet . Il y est question de , d' , d' et de . Autant de thèmes que l'auteur arrive parfaitement à accorder pour qu'ils ne forment plus qu'un et soient indissociables les uns des autres. J'ai été particulièrement émue par la relation entre Monsieur Linh et sa petite-fille. J'ai d'ailleurs souvent eu les larmes aux yeux en lisant ce roman qui est d'une déchirante beauté .

Des indices, qui au premier abord peuvent sembler complètement anodins, sont disséminés tout au long du récit. Ils annoncent une chute finale à couper le souffle , un détail qui change tout, une implacable vérité qui une fois annoncée s'affiche devant vous de façon si grande que le roman prend alors tout son sens. Vous revoyez dans votre esprit toutes les scènes que vous comprenez alors différemment.

Un roman court et poignant sur la beauté de la vie et les difficultés de l'exil. Un émerveillement devant des mots si bien ajustés qui vous bercent jusqu'à une chute finale des plus touchantes . Une lecture qui peut sembler anodine au départ mais qui s'avère tout à fait différente sur la fin. Une incroyable découverte , un roman qui fait réfléchir et dont je n'ai qu'une envie : le relire.


wallpaper-1019588
Les anges noirs de Berlin
wallpaper-1019588
Les anges noirs de Berlin
wallpaper-1019588
'Queen Bee' de Gaïa Alexia
wallpaper-1019588
La Quête du Temps - Temps 1 - Errances - Lise Barrow