Harry Potter et l’enfant maudit

Salut à tous ! 

J’ai enfin lu le  » huitième tome  » des aventures d’Harry. Je n’ai pas voulu le lire en anglais et j’ai décidé d’attendre sa sortie française.

On y va ?

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent.

1505-1.jpgJ’ai été ravie de retrouver l’univers d’Harry Potter huit ans après la sortie du dernier tome. Effectivement, ici, on a affaire à un script de pièce de théâtre mais cela a été annoncé comme tel. J’ai fait du théâtre pendant des années alors ma lecture de ce côté-là n’a pas été difficile. Les didascalies aident à s’imaginer ce qu’il se passe sur scène. Je l’ai lu vraiment comme une pièce en m’imaginant ce qu’il pouvait se passer sur les planches. Je ne l’ai pas du tout lu comme un roman à part les passages à Poudlard.

Cela m’a donné encore plus envie de voir la pièce et je me demande comment ils arrivent à faire les choses sur scène. Retrouver nos personnages préférés adultes est très agréable. J’ai vraiment beaucoup aimé Ginny et Drago qui n’étaient pourtant pas mes favoris dans la saga. Gros point noir pour Ron qui devient un oncle pathétique et grotesque et sa relation avec Hermione est limite présentée comme une vaste blague. Pour certains métiers, on aurait pu faire mieux. Hermione devait-elle vraiment finir par être Ministre de la Magie ?

490451bca3d15b81ec665a41b9252.jpgLa relation d’Harry avec son plus jeune fils Albus est hyper intéressante. On sait depuis le début qu’Harry a du mal avec le relationnel et cela ne change pas avec son fils. Tout est bien mis en place du début à la fin et certaines scènes font vraiment plaisir à voir. Replonger dans le passé est très agréable et on retrouve avec nostalgie des passages d’Harry Potter et la Coupe de Feu.

Gros coup de coeur pour les nouveaux personnages comme Scorpius, fils de Malefoy ou Delphi, cousine de Cedric Diggory. Je n’ai pas du tout vu cela comme une fanfiction mais comme une petite continuité, un bonus pour les fans. L’écriture est correcte malgré quelques expressions comme  » Par Dumbledore  » qui m’ont un peu dérangé. De nouveaux décors mais aussi des anciens donnent une envie folle de les voir en vrais. J’ai eu ma petite larme à l’oeil je dois l’avouer pour ce retour sur la nuit tragique du Survivant.

J’ai adoré ma lecture et me replonger dans cet univers. J’aimerais plus pour voir l’évolution d’Albus et de son amitié avec Scorpius. Seulement voilà, les fans sont devenus chiant en vieillissant et boudent ce roman. Ils n’ont rien compris alors que moi, je suis retombée en enfance et retrouver mon héros préféré m’a fait sourire une bonne semaine.


wallpaper-1019588
Tokoyo - Le tombeau du serpent de mer
wallpaper-1019588
Une vision onirique : Un pont sur la brume de Kij Johnson
wallpaper-1019588
Blueberry (T26) – Géronimo, l’Apache (N&B, grand format)
wallpaper-1019588
Sous son emprise T2 - Délivrance - Aloïsia Nidhead
wallpaper-1019588
Mémé dans les orties – Aurélie VALOGNES
wallpaper-1019588
Mon père est une femme comme les autres
wallpaper-1019588
Juillet – Août 2017
wallpaper-1019588
[Chronique] Echange Fatal - Siobhàn MacDonald