Les Aventures de Tom Sawyer

product_9782070619528_244x0

Les Aventures de Tom Sawyer
Auteur : Mark Twain
Éditeur : Gallimard jeunesse
Collection : folio junior
Parution : juin 2008
Pages : 352
Prix : 7, 30 €
Note : ★★★★☆

   Avouons-le, on connaît tous de nom ce personnage, mais, à moins d’avoir suivi son adaptation en dessin animé, il est rare que l’on sache vraiment à quoi il réfère. Je suis tombée sur ce livre de seconde main, et s’agissant d’un classique de la littérature jeunesse américaine, je me suis plongée dedans avec plaisir.
   Mon premier sentiment en commençant ce roman était d’avoir découvert une sorte d’homologue américain à notre écolier favori des années 60, Le Petit Nicolas. En effet, on retrouve cette dimension du petit garçon casse-cou, s’imaginant des aventures en tout genre, entrainant sa bande de copains pour aller faire les quatre cent coups. C’est un univers que j’adore, qui nous rappelle nos délires d’enfants et qui nous attendrit par la douce naïveté qui s’en dégage. De plus, le contexte est aussi intéressant : on se retrouve au milieu du XIXe siècle dans l’Amérique du Nord coloniale, au bord du Mississippi. C’est une ambiance qui me plaît beaucoup, qui m’évoque la chaleur du climat et qui est si propice aux aventures d’un enfant ! Le voici qui devient pirate, bandit, croyant dur comme fer aux multiples superstitions que l’on peut inventer étant petit…
   Ce qui m’a surprise en revanche, c’est la tournure que prend l’histoire : au début on reste dans des épisodes très succins, humoristiques et peignant vraiment les filouteries des enfants du village dans leur quotidien. Mais vient un événement important, dont le ton grave et presque terrifiant vient casser cette image de la belle enfance. Heureusement, on peut compter sur Tom pour apporter, même dans les moments les plus sombres, une touche d’humour, de légèreté et de tendresse. Je dois quand même avouer que certains passages m’ont crispée tant le suspens était à son comble.
   Car oui, c’est certes un roman jeunesse, mais comme le dit si bien l’auteur : « Bien que mon livre ait surtout pour objectif de divertir garçons et filles, j’espère qu’il ne sera pas repoussé par les grandes personnes, car j’ai aussi pour but de tenter de leur rappeler en souriant ce qu’elles on été dans leur jeunesse, comment elles ont senti, pensé, agi et dans quelles entreprises étranges il a pu leur arriver d’être entraînées.» Citation qui fait sourire quand on sait que l’auteur, avant d’être poussé à repenser son histoire par sa femme et son éditeur, avait dédié son livre exclusivement aux adultes…
   De plus, Mark Twain est un écrivain du XIXè siècle, donc on peut compter sur son style assez classique pour ravir les amateurs de belles plumes. Un livre jeunesse aussi bien écrit de celui-ci en devient véritablement universel. C’est aussi ce qui m’a plu, car on ne sent pas étranger au public visé. Et ce style beau et simple permet de bien saisir l’atmosphère du livre, et d’en ressentir toute la profondeur et la candeur qui s’en dégage.
   Pour finir, je vous laisse avec une dernière citation que j’ai trouvé très belle et cinglante de vérité : « Ainsi s’achève cette histoire. Puisque c’est celle d’un garçon il faut la terminer ici. On ne saurait la poursuivre sans qu’elle devienne celle d’un homme. » Même si là aussi, la réalité vient quelque peu casser la poésie puisque l’auteur a finalement publié plusieurs suites à ce roman, qui pourtant se clôture si bien comme ça !
   Et vous, avez-vous lu ce livre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Si non, vous tente-t-il ?
∼ Val ∼

logo-3

Cette critique entre dans le cadre du challenge « XIX˚siècle », proposé par Fanny



wallpaper-1019588
PALM #57 - Août 2021
wallpaper-1019588
#39 Bilan de Juillet 2021
wallpaper-1019588
L’obsédante inconnue au maillot noir
wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Naruto: Slugfest APK MOD (Astuce)