L'épée de vérité tome 10

Cela fait un peu bizarre car je commente le tome 10 de la série l'Epée de vérité et pas les 9 premiers. Cela fait quelques temps que je lis cette série qui me prend beaucoup de temps du fait de son volume. En effet, l'auteur rédige de véritables pavés à chacun de ses tomes. Mais leur lecture n'est que du bonheur.

Nous suivons les aventures de Richard, jeune garde forestier, dans un monde imaginaire où se mêlent la magie, les humains et toutes sortes de créatures irrééelles. Son grand-père, Zedd, est le Premier Sorcier, à la recherche du Sourcier de Vérité, pour sauver le monde d'un désastre imminent.

Il le trouve en la personne de son petit-fils Richard, qui s'avère être égarlement le Premier Sorcier de Guerre depuis plus de 3.000 ans, qu'il va initier à ce monde magique. Lors d'une simple balade, Richard va faire connaissance d'une jeune femme, Kalhan, qui n'est autre que la Mère Inquisitrice. Celle-ci, en grand danger, va embarquer notre héros dans une aventure des plus folles mais périlleuses pour tenter de sauver le monde.

Au gré de ses aventures, Richard va découvrir le monde ainsi que les différents peuples qui le composent. Il va également apprendre la vérité sur lui-même, vérité pas toujours facile à entendre.

Dans le tome X, nous retrouvons Richard au coeur d'une longue bataille contre l'empereur Jagang, dit Jagang le juste (quel euphémisme) qui combat pour l'Ordre Impérial. Cet ordre veut anéantir la magie.

Par le biais de sortilèges divers, Kalhan, devenue la femme de Richard, a été purement et simplement effacé de la mémoire des gens par un sortilège appelé La Chaîne des Flammes. Seul Richard se souvient d'elle et après moultes difficultés, il réussit à convaincre ses amis de l'existence de la Mère Inquisitrice.

C'est à ce moment là que commence le tome X, qui va nous entraîner dans une folle course contre la montre pour la survie de l'humanité et la magie. Car, sans magie, le monde sombrera.

Comme toujours, le seul point négatif des romans de Terry Goodkind est la lenteur de certains passages. Trop de descriptifs rendent la lecture pesante à certains moments. Mais tout ceci s'oublie vite quand nous rentrons dans le coeur de l'aventure.

Richard, plus motivé que jamais à faire tomber Jagang, fait montre d'une singulière intelligence, et peut compter sur la fidélité de ses amis et de sa famille, grâce à Zedd et, bien sur, Nathan Rahl, son ancêtre.

Terry Goodkind est vraiment l'un des meilleurs auteurs d'héroic fantasy de notre époque. Son style léger mais puissant nous entraine dans des aventures sans fin où le bien triomphe du mal, même dans la souffrance.

Ses personnages évoluent et sont attachants. Nous les suivons de tome en tome avec le plaisir de les retrouver.

A lire pour tous les fans d'héroic fantasy, teintée de romantisme invétéré :-).

Bonne lecture


wallpaper-1019588
Yvon Paré nous parle de Claude-Andrée L’Espérance…
wallpaper-1019588
Hors-série : Simone de Beauvoir, La Femme rompue (1967)
wallpaper-1019588
Humanissime
wallpaper-1019588
Le buveur d’encre de Eric Sanvoisin et Martin Matje – Edition dyslexique
wallpaper-1019588
Juliette Bonte / Mon ex, sa copine, mon faux-mec et moi
wallpaper-1019588
L'ami retrouvé - Fred Uhlman
wallpaper-1019588
Avis Série Stranger Things
wallpaper-1019588
VLOG | 24h de lecture ⏳📚