Challenge : le mois du Thriller (Avril 2016) de la Rousse Bouquine (May Lee)

Challenge : le mois du Thriller (Avril 2016) de la Rousse Bouquine (May Lee)

En Avril, c'est le mois du thriller ! Sortez vos enquêtes livresques de votre bibliothèque et venez échanger autour de ces lectures sur l'événement.

Je participe au challenge thriller lancé par la Rousse Bouquine, je vous laisse découvrir le principe...

Au début du mois (ou même avant pour ceux qui sont dans les starting blocks), vous établissez une liste prévisionnelle de livres que vous souhaitez lire (de 1 à... autant que vous voulez !), et vous faîtes-en un article / une vidéo / un post que vous partagez dans tous les cas sur ce .

Après chaque lecture, n'hésitez pas à en parler et à échanger sur le groupe... c'est évidemment le but de ce challenge !

Dans tous les cas, il n'y a aucune pression, tout le monde est libre de lire ce qu'il souhaite (les thrillers et les polars étant pris dans une acceptation très large) et vous pouvez aussi lire d'autres livres n'ayant rien à voir pendant le mois...

Certaines surprises devraient arriver durant le mois d'avril...

En attendant, n'hésitez pas à partager vos piles de livres à lire ou vos lectures avec les hashtags ‪#‎laroussebouquine‬ ‪#‎moisduthriller16‬ sur facebook et Instagram pour que je puisse voir vos publications... Vous pouvez aussi utiliser le logo du challenge (ici en bannière) pour vos articles !

Voici ma PAL des thrillers/polars que j'aimerai lire en avril : Challenge : le mois du Thriller (Avril 2016) de la Rousse Bouquine (May Lee)

Un cadavre de trop de d'Ellis Peters offert par Hervé qui me servira à remplir la catégorie livre sur le moyen-âge du défi lecture 2016.

Résumé :

En août 1138, Étienne de Blois et Mathilde l'Emperesse se disputent le trône d'Angleterre. Malheur aux vaincus qui seront pendus haut et cour ! Le soin d'enterrer les morts échoit aux moines de l'abbaye de Shrewsbury, mais Frère Cadfael constate avec stupeur qu'il y a un cadavre de trop. Qui plus est, les traces que porte ce corps sont différentes de celles que laisse une exécution par pendaison...

Une énigme digne du célèbre Cadfael, véritable Sherlock Holmes du Moyen Âge, signée par la reine du suspense historique.

La Nuit derrière moi de Giampaolo Simi chroniqué par Yvan et qui m'a vraiment tenté et puis c'est Sonatine.

" J'ai une deuxième vie : celle de Furio Guerri, le monstre. ". C'est ainsi que commence la confession du héros de ce livre, commercial dans une société d'imprimerie, bien sous tous rapports. Soigner son sourire et ses chaussures, tel est le secret, selon lui, du bon vendeur. Il a une belle maison dans la province de Pise, une femme qu'il aime, une fille pour qui il s'efforce d'être un père présent et compréhensif. Un modèle.

Mais, derrière les apparences, il y a la face obscure de Furio, qui passe certaines de ses journées sous une identité d'emprunt, rôde pour une raison obscure près d'un lycée, et épie les jeunes filles.

Quand il commence à connaître quelques soucis professionnels et qu'il découvre que sa femme, Elisa, lui cache des choses, son " vernis de respectabilité " commence peu à peu à se fissurer. La tension monte, jusqu'à devenir insupportable. Va-t-il parvenir à se contrôler encore longtemps ?

Avec ce roman à la construction magistrale, Giampaolo Simi entraîne le lecteur dans un engrenage diabolique où abondent les secrets inavouables, jusqu'à un final inoubliable. La subtilité de l'analyse psychologique dont il fait preuve, alliée au suspens oppressant, place d'emblée La Nuit derrière moi parmi les incontournables du genre.

Ma chronique sur La Nuit derrière moi de Giampaolo Simi.

Les vestiges de l'aube de David Khara pour découvrir l'auteur avant un salon et parce qu'il fait partie de la ligue de l'imaginaire et que ça me servira pour le défi lecture 2016 aussi (et si j'ai le temps la suite avec Une nuit éternelle).

Résumé :

Barry Donovan, policier New Yorkais, vit sa vie sans joie depuis qu'un drame personnel a bouleversé son existence le 11 septembre 2001. Werner Von Lowinsky, vampire depuis la guerre de sécession, vit sa non-vie en solitaire. Pour combler leur solitude, Barry et Werner se rencontrent sur Internet (tchat) et c'est ainsi que leurs premiers échanges auront lieu, et par la suite, la confiance s'installant, leur rencontre physique. Il se trouve que le flic travaille sur une histoire de meurtres. Plusieurs hommes d'affaires ont été retrouvés abattus d'une balle dans la tête. Du travail de pro. Aucun lien évident ne semble relier les victimes. L'enquête piétine un moment jusqu'à ce le vampire donne un petit coup de main à son ami... Et d'un coup, tous les fils se dénouent.

Sur fond de polar et de fantastique ce roman est surtout la rencontre de deux êtres que tout sépare. En effet, comment un humain peut devenir ami avec un vampire et vice versa ? Hors, l'un comme l'autre sont profondément marqués par la douleur que la vie leur a infligée. Werner, et son côté Dandy a conservé le langage soutenu qui sied à son époque de naissance le 19e siècle. Donovan, certes flic, n'est pas dénué pour autant d'une certaine sensibilité intellectuelle. Werner et Barry vont se découvrir petit à petit et développer une relation amicale aussi étrange pour l'un que pour l'autre.

Ma chronique sur Les vestiges de l'aube de David Khara.

Les visages de Jesse Kellerman livre conseillé par ma libraire et qui me servira également pour le défi lecture 2016.

Résumé :

Lorsqu'Ethan Muller, propriétaire d'une galerie, met la main sur une série de dessins d'une qualité exceptionnelle, il sait qu'il va enfin pouvoir se faire un nom dans l'univers impitoyable des marchands d'art. Leur mystérieux auteur, Victor Cracke, a disparu corps et âme après avoir vécu reclus près de quarante ans dans un appartement miteux de New York. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c'est le travail d'un génie. La mécanique se dérègle le jour où un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d'enfants victimes, des années plus tôt, d'un mystérieux tueur en série. Ethan se lance alors dans une enquête qui va bientôt virer à l'obsession.

Au-delà du mal de Shane Stevens pour le défi 2016 catégorie livre de plus de 800 pages.

Résumé :

À 10 ans, Thomas Bishop est placé en institut psychiatrique après avoir assassiné sa mère. Il s'en échappe quinze ans plus tard et entame un périple meurtrier particulièrement atroce à travers les États-Unis. Très vite, une chasse à l'homme s'organise : la police, la presse et la mafia sont aux trousses de cet assassin hors norme, remarquablement intelligent, méticuleux et amoral.Les destins croisés des protagonistes, en particulier celui d'Adam Kenton, journaliste dangereusement proche du meurtrier, dévoilent un inquiétant jeu de miroir, jusqu'au captivant dénouement.

Celui qu'on ne voit pas de Mari Jungsted, toujours pour le défi lecture 2016 un livre d'un auteur des pays nordiques.

Après s'être disputée avec son compagnon lors d'une fête dans leur maison de campagne, Helena Hillerström sort promener son chien le long de la plage. Bientôt, cernée par un épais brouillard, elle sent qu'on la suit. Quelques heures plus tard, elle est retrouvée morte, tuée à coups de hache. Frida Lindh, une jeune mère de trois enfants, quitte le bar où ses amies et elle se rencontrent régulièrement. Malgré la nuit et les quelques verres de vin qu'elle a bus, elle prend son vélo pour rentrer à la maison. Les rues sont désertes. Elle est seule. Non. Pas seule. Une ombre la suit. Celui qu'on ne voit pas. Le commissaire Anders Knutas et son équipe mènent une longue et difficile enquête sous la pression des médias. Quel est le lien entre ces deux jeunes femmes ? Knutas doit au plus vite découvrir le mobile du meurtrier avant que celui-ci ne frappe de nouveau.

Le petit dernier qui vient s'ajouter :

Challenge : le mois du Thriller (Avril 2016) de la Rousse Bouquine (May Lee)

Résumé :

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : " Vous devez tuer pour vivre. " Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale. Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n'avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire. Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe. Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.


wallpaper-1019588
Blanc Mortel (Cormoran Strike 4), de Robert Galbraith
wallpaper-1019588
Miko - Mila, un jardin extraordinaire
wallpaper-1019588
La Bratva de Chicago, Tome 3 : Le Stratège - La Bratva de Chicago, Tome 5 : L'Homme de main - La Bratva de Chicago, Tome 7 : The Hacker de Renee Rose
wallpaper-1019588
Psycho pop – Jean-François MARMION & Kurt