Les mensonges ne meurent jamais (Séverine de la Croix)

Les mensonges ne meurent jamais (Séverine de la Croix) Résumé :
Une femme qui disparaît. Un couple en danger. Les terribles secrets d'une famille. Un compte à rebours implacable.
Mon avis :
Parfois, les résumés les plus courts sont ceux qui donnent le plus envie.
J'ai une passion un peu glauque pour les secrets de famille. Bousiller la vie des gens qu'on aime parce qu'on a jamais voulu parler d'un bout de notre histoire, mon dieu mais comment on peut avoir une idée aussi con, franchement ?
Ici, nous avons Manon, jeune trentenaire mariée à Nicolas.
Lors de l'anniversaire de sa grande amie d'enfance, elle apprend par le hasard le plus total que sa famille lui a menti toute sa vie à propos d'un de ses oncles.
Comment sa propre mère a bien pu lui faire une chose pareille ?
Pour tout savoir, rien de mieux que de demander directement à l'oncle concerné.
En une fraction de seconde le monde si calme de Manon vole en éclat.
Sa grand-mère bourgeoise préfère taire l'horreur et sauver l'honneur de sa particule, quitte à gâcher 5 vies (la sienne comprise).
Mais tant pis pour le nom salit, Manon veut juste la vérité. C'est là qu'elle disparaît. On ne sait pas pourquoi, ni où.
Au fil de l'histoire on apprend donc toutes les horreurs, les mensonges et les cachotteries de sa famille.
C'est tout simplement immonde. La grand-mère est complètement cinglée. Elle a préféré fermer les yeux et laisser faire, en pensant plus à sa réputation qu'aux conséquences désastreuses... Bon sang mais tout le monde sait pourtant que les secrets ne restent jamais secrets pour toujours, et que ça ne protège jamais personne.
Tout ce qui se passe dans cette famille m'a retourné le bide. Entre les horreurs du passé, les secrets "bien" gardés, la stupidité de l'histoire ("si bidule avait ouvert sa gueule" bla bla bla)... Tout ici est un immense gâchis. J'ai eu tellement de compassion pour chacun des personnages (sauf deux, mais vous comprendrez en lisant)
L'écriture est simple mais fluide, les pages tournent presque seules tellement l'histoire est passionnante. Je ne suis pas bien loin du coup de coeur et je suis ravie d'avoir débuté l'année là dessus.
Jme rends compte que parler de ce livre sans spoiler c'était vraiment pas évident...

wallpaper-1019588
Le pianiste – Wladyslaw Szpilman
wallpaper-1019588
Jeux à gogo - pour ne plus jamais t'ennuyer
wallpaper-1019588
Pablo : l’intégrale - Julie Birmant et Clément Oubrerie
wallpaper-1019588
Le village sauve-qui-peut - Y'a plus un chat ! - Chrysostome Gourio & Joëlle Dreidemy