Affaire n°117: "Le roman de Baudelaire" de Pierre-Adrien Marciset.

Affaire n°117: roman Baudelaire
Meurtrier: Pierre-Adrien MarcisetVictime: Le roman de BaudelaireTaille de l'arme: grand formatType d'arme: 5 sensNombre de pages que contient le rapport d'enquête: 136Prix de la caution versée: 14 euros
Contacter le meurtrier: Son facebook - Son site internetDossier ouvert le: 18 décembre 2015 - 
fermé le: 23 décembre 2015


Informations relatives à l'enquête: Je lis ce roman grâce au partenariat avec l'auteur Pierre-Adrien Marciset. Je remercie d'ailleurs l'auteur qui m'a proposé ce partenariat et la maison d'édition 5 sensRésumé de l'enquête: Trois garçons étranges, presque des hommes, violent délibérément le couvre-feu d’un Paris à la fois tangible et fantasmatique. Plusieurs factions politiques se sont partagé la France en une nouvelle féodalité, dans laquelle les trois Maisons Majeures des Dulac, des Arcadet et des Byron mènent une sanglante guerre d’influence. Un compromis réside encore dans le découpage en trois huit de la capitale : de 2 h à 10 h circule et prospère toute la pègre indépendante, de 10 h à 18 h le commun des mortels sous le regard de la Maison Byron, tandis que le créneau de 18 h à 2 h appartient entièrement aux Dulac.Mais Charles Byron n’en a cure. Accompagné de son garde du corps, Jules, et de Paul son porte-voix, il profite opportunément d’un crépuscule qui ne semble pas vouloir finir et poursuit n’importe quelle piste qui pourrait les mener à Malika, l’ancienne petite amie de Charles disparue depuis plusieurs jours. Des quartiers de prostitution aux rutilantes tours de la Défense, ils ne cessent d’arpenter la ville sous le soleil rouge et figé. Alors que la trace de Malika se précise, les contours de la réalité, eux, s’obscurcissent : Charles ne cesse de croiser un étrange regard jaune à la voix métallique, tandis que les humains ne s’aperçoivent même plus de l’avancée, au cœur du métro et des cavités sombres, des ténèbres qui rongent chaque jour un peu plus les âmes et les corps.
Quelques lignes de rapport d'enquête:
Affaire n°117: roman Baudelaire

Affaire n°117: roman BaudelaireMes conclusions sur le meurtre:
Je n’ai pas vraiment apprécié ce roman.
J’ai eu l’impression que tout au long de l’histoire Pierre-Adrien Marciset voulait faire les choses en grand et peut-être même épater ses lecteurs… Mais j’ai trouvé qu’au contraire il en faisait trop.
Les idées ne sont pas très claires. L’auteur a sûrement voulu donner beaucoup d’explications mais en fait le lecteur se perd dans ses tournures de phrases.
Ainsi ces dernières et les mots sont trop travaillés et finalement plus vraiment naturels…
Je pense que ce livre s’adapte plus à un public assez restreint et ce n’est pas le genre de roman que je conseillerais de lire le soir au coin du feu ou dans le lit après une journée de travail.
Ce n’est pas non plus un livre que l’on peut lire par exemple dans les transports en communs. Je pense qu’il faut vraiment du calme et un peu de concentration pour suivre les aventures des personnages.
Ces derniers sont assez spéciaux et pour ma part trop nombreux. Au bout d’un certain temps, je ne savais parfois plus qui était qui et quelles étaient leurs relations les uns avec les autres.
Ils ne sont pas non plus beaucoup décrits. Comme l’auteur ne redonne pas de détails nous permettant de les différencier, si on n’a pas une bonne mémoire des prénoms et des rôles de chacun on peut vite s’y perdre.
Je n’ai pas non plus vraiment compris le but des personnages. Est-ce que c’était de retrouver une prostituée ?
Je me suis aussi souvent perdue dans les phrases parfois inutiles et les mots peu utilisés.
J’aurais peut-être voulu lire une bonne histoire bien tournée et intéressante plutôt que des phrases bien travaillées et dans lesquels on ne ressent aucune émotion…
La fin m’a laissée perplexe…
Je ne sais pas vraiment quoi en penser et je ne m’imagine pas de suite, surtout en sachant qu’il y en aura forcément une puisque c’est le "livre 1".
En résumé un roman qui ne m’a pas vraiment plu mais qui peut, je l’espère, tout de même intéresser des lecteurs.


Affaire n°117: roman BaudelaireAffaire n°117: roman Baudelaire
Vous faire un peu parler: 
Si vous avez lu ce roman, qu’en avez-vous pensé ?
Préférez-vous les romans avec des phrases bien écrites ou des romans plus "naturels" ?
Qu’avez-vous pensé du personnage de Charles Byron ?

La parole est à vous, chers enquêteurs ! 
Affaire n°117: roman Baudelaire

wallpaper-1019588
Arsène lupin, tome 1 à 3
wallpaper-1019588
Arsène lupin, tome 1 à 3
wallpaper-1019588
Captain america : un super-soldat ou un super-junkie (question de serum)
wallpaper-1019588
Quelque chose à te dire - Carole Fives ♥♥♥♥♥