A vous de choisir ! #2

Bonjour à tous !
Je vous retrouve aujourd'hui pour un rendez-vous qui a commencé il y a presque 2 semaines et qui consiste à vous faire choisir ma prochaine lecture.
Puisque la dernière fois c'était un peu n'importe quoi puisque je vous avais laissé choisir parmi ma PAL complète je me suis dit que cette fois je vous ferais choisir sur un nombre restreint de livres.
La dernière fois vous aviez voté pour Le théorème des Katherine de John Green, que j'ai d'ailleurs lu la semaine dernière et dont la chronique arrivera bientôt.
Cette semaine je vous fais choisir dans ma PAL d'été !!
Il y a 12 livres (puisque j'ai déjà lu trois livres de ma PAL) donc normalement ça ne devrait pas être trop compliqué de choisir.
J'afficherais le nombre de vote pour chaque livre au fur et à mesure des votes et je vous laisse jusqu'à la fin de la semaine pour voter (c'est-à-dire jusque dimanche 12 juillet).
Je vous laisse donc avec ma PAL :
Au douzième coup de minuit - Eloisa James - 0A la croisée des mondes tome 1 : les royaumes du nord - Philip Pullman - 0Attachments - Rainbow Rowell - 0Poison - Sarah Pinborough - 1Comment se débarrasser d'un vampire amoureux - Beth Fantaskey - 1Le diable s'habille en Prada - Laura Weisberger - 0La face cachée de Margo - John Green - 0Rage - Stephen King - 0Shining - Stephen King - 1Le Passeur - Lois Lowry - 0Si je reste - Gayle Forman - 4La vie et moi - Cecilia Ahern - 0
Il ne vous reste donc qu'à voter !
-Cupcake
A vous de choisir ! #2

wallpaper-1019588
Les Innocents Coupables : La Trahison
wallpaper-1019588
Le top des flops
wallpaper-1019588
Là où les lumières se perdent · David Joy
wallpaper-1019588
Cœur de Pierre, de Gauthier et Almanza
wallpaper-1019588
Zykë L'aventure - Thierry Poncet
wallpaper-1019588
La Hotte de Noël 2017
wallpaper-1019588
Top Ten Tuesday # 34
wallpaper-1019588
"Le plus probable, c'est qu'on va plutôt où l'on ne veut pas, et que l'on fait plutôt ce qu'on ne voudrait pas faire, et qu'on vit et décède tout autrement qu'on ne le voudrait jamais, sans espoir d'aucune espèce de compensation" (Arthur Rimbaud).