Even dead things feel your love de Mathieu Guibé

Lu dans le cadre du jeu, "1 Mois = 1 Consigne", pour le mois de Juin: En été, on va lire un roman d'un auteur francophone.Even dead things feel your love de Mathieu GuibéEven dead things feel your loveEven dead things feel your love de Mathieu GuibéAuteur:Mathieu Guibé.Edition: du Chat NoirPublié en: 2013.Genre: Fantastique.


Even dead things feel your love de Mathieu GuibéAu terme de votre vie, à combien estimez-vous le nombre de minutes au cours desquelles vous avez commis une erreur irréparable ? De celle dont les conséquences régissent d’une douloureuse tyrannie vos agissements futurs jusqu’au trépas. Mon acte manqué ne dura pas plus d’une fraction de seconde et pourtant ma mémoire fracturée me renvoie sans cesse à cet instant précis tandis que la course du temps poursuit son inaltérable marche, m’éloignant toujours un peu plus de ce que j’ai perdu ce jour-là. Je me demande si notre dernière heure venue, les remords s’effacent, nous délestant ainsi d’un bagage bien lourd vers l’au-delà ou le néant, peu importe. Puis je me souviens alors qu’il s’agit là d’une délivrance qui m’est interdite, condamné à porter sur mes épaules ce fardeau à travers les âges, à moi qui suis immortel.


L’amour ne devrait jamais être éternel, car nul ne pourrait endurer tant de douleur.

Even dead things feel your love de Mathieu GuibéJ’ai pris ce roman au salon Vampirique de Lyon en 2014. J’avoue qu’il est resté un moment dans ma PAL. Pas vraiment par choix, j’avais très envie de le lire et en même temps, ces derniers temps, je suis un peu fâchée avec la Bit-lit. Mais j’avais apprécié ma rencontre avec l’auteur et l’univers dépeint pour son livre m’avait assez attiré. J’ai donc profité d’un jeu pour le sortir et le lire. J’ai très vite accroché à Joshia et son côté assez sombre, bien sérieux et en même temps mélancolique. Mais j’avoue que j’ai été très enchanté par l’époque, dans laquelle l’auteur nous plonge avec beaucoup de facilité et nous le décrit avec beaucoup de justesse, je me suis presque cru à cette époque lors de ma lecture. Je dis bien presque parce que l’auteur a su me perdre dans le temps en ne datant plus vraiment son livre par la suite, mais je pense que cela a un lien avec son propre personnage. Le livre est composé de quatre parties, dont je n’ai pas vraiment compris le sens, mais cela ne m’a pas vraiment gêné lors de ma lecture. Mais plus j’y réfléchis et plus je me dis que chaque partie correspond à un état d’âme de Joshia, même si vers la fin, j’avais un doute. Je vais vraiment avoir du mal à faire mon avis, parce que je n’ai pas vraiment envie de révéler la magie de ce livre. Mais je peux vous dire que vous pouvez oublier le genre bit-lit populaire que nous connaissons si bien, ce livre s’approche vraiment d’un classique, où tout n’est pas rose. Joshia vous entraîne dans un moment de pur bonheur pour dégringoler de plus belle. Et c’est assez incroyable de voir qu’il y arrive si facilement, enfin cela a été mon cas et, de ce fait la, lecture est devenue beaucoup plus difficile. Toute cette noirceur et ce côté déprimant a de quoi vous ralentir. Mais en même temps, c’est assez intense et bien écrit. Et c’est que j’ai voulu dire par le fait que l’on se perd dans le temps, Joshia n’est l’ombre que de lui-même vivotant parmi les autres en perdant la notion du temps. L’auteur a su parfaitement mélanger un côté gothique et victorien vraiment prenant dans son livre, c’est un mélange assez osé de nos jours et, de ce fait, il sort son livre du lot par cette distinction. Mais rend aussi le livre assez particulier dans son genre et pas forcément apprécié de tous. Une particularité que j’ai appréciée, mais pas dans son intégralité. Malheureusement, par moments, cela me pesait un peu et j’avais cette impression que l’auteur partait dans des trucs complètement fous, comme s’il cherchait à donner encore plus de folie à Joshia. Et c’est impression de lenteur m’a assez freiné en plus du côté sombre et au fond du trou déjà bien présent. C’est comme si nous étions nous-même dans cette folie, comme un confident. Et que nous étions les témoins de cette dégringolade en enfer. Mais je dois avouer que j’ai adoré le côté sombre de ce livre.

En conclusion, une lecture assez agréable malgré des petites lenteurs pour ma part. Mais j’ai du mal à savoir si c’est dû au fait de la dépression du personnage ou parce que j’ai eu du mal avec. J’aime beaucoup l’univers dans lequel l’auteur nous plonge, vraiment fascinant, même si à un moment du livre, nous perdons toute notion de temps et d’époque. Mais par contre, j’ai adoré l’audace de l’auteur, il a su parfaitement élever son livre hors de la masse que nous avons de nos jours et le rend particulier. Mais attention à vous, le côté sombre et torturé de Joshia sera vous emmener au-delà de vos limites et il sera parfaitement vous faire plonger avec lui dans son enfer.Even dead things feel your love de Mathieu Guibé 4/5Even dead things feel your love de Mathieu Guibé

wallpaper-1019588
Les Innocents Coupables : La Trahison
wallpaper-1019588
Kitty Crowther reçoit le "Boekenpauw 2016"
wallpaper-1019588
Tokoyo - Le tombeau du serpent de mer
wallpaper-1019588
Les lois du ciel · Grégoire Courtois
wallpaper-1019588
Réception du 22/09/2017
wallpaper-1019588
My dilemma is you, tome 2 - Cristina Chiperi
wallpaper-1019588
Friend Zone (Mickaël Parisi)
wallpaper-1019588
Héritiers des larmes, tome 1 : L'épouse ennemie (Penny Watson Webb)