The coldest winter – Brittainy C. Cherry

coldest winter Brittainy Cherry

Titre : The coldest winter

Auteur : Brittainy C. Cherry

Édition : Hugo New Romance

Genre : New Romance

Pages : 340

Parution : 6 mars 2024

coldest winter Brittainy Cherry coldest winter Brittainy Cherry

Lorsque j’ai rencontré Milo Corti, il était en plein dans sa période autodestructrice alors que j’entamais la mienne. Lors d’une soirée étudiante, quand nos chemins se sont croisés, nous n’avions en tête qu’une seule chose : passer un bon moment et oublier temporairement nos orages personnels. En nous séparant au matin, je pensais ne jamais le revoir. Jusqu’au jour où, prenant mes fonctions de professeur stagiaire, je le trouvai assis juste en face de moi. Je me vis alors contrainte de côtoyer cette personne qui n’était pas censée être plus qu’un souvenir qui s’estompait.

Plus nous passions de temps ensemble, plus il m’attirait. Lorsque son monde s’écroula, je ne pus m’empêcher de me rapprocher de lui.

J’avais toujours fait ce qui était bien. Pour la première fois de ma vie, j’eus envie de faire quelque chose de très mal. J’eus envie de tomber amoureuse de la seule personne qui était intouchable.

Le problème lorsqu’on tombe amoureux d’une chose d’interdite ? Une fois la descente entamée, il n’y a pas d’autre issue que s’écraser et partir en flammes.

coldest winter Brittainy Cherry

Merci Hugo New Romance

Britainy C Cherry est une auteure que j’aime beaucoup, elle sait toujours me toucher et briser mon cœur, j’avais donc vraiment hâte de découvrir cette nouvelle histoire avec sa couverture magnifique. Je dois être honnête, ce livre m’a fait très peur, je n’ai pas compris ce qu’a voulu faire l’auteure. Dans le début du livre, il y a beaucoup de scènes spicy (beaucoup trop pour moi et pour d’autres dont j’ai lu les avis). Je me suis carrément forcée à avancer en espérant que ça s’améliore, que je retrouve la plume de BCC qui me touche tant.

Heureusement, la deuxième moitié de l’histoire m’a entièrement convaincu, l’histoire, s’est révélé finalement magnifique et pleine d’émotions.

Elle était la chaleur des nuits d’été opposée à la froidure de mes journées d’hiver.

Dans cette histoire, nous suivons Starlet, jeune étudiante qui se destine à devenir professeure. Starlet est une fille très droite, elle ne fait jamais de vague, suit toujours le droit chemin surtout depuis le décès de sa mère. Elle veut devenir une femme comme elle, une femme bien, une merveilleuse enseignante. Mais ses plans vont être contrecarrés quand elle va trouver son petit ami qui la trompe le soir de son anniversaire. Poussée par sa meilleure amie, elle va se rendre dans une soirée étudiante, le genre de soirée où elle ne met jamais les pieds. Mais ce soir-là, elle veut être comme toutes les jeunes filles de son âge. Elle va tomber sur un magnifique garçon au regard torturé, grossier et entreprenant, elle va pourtant se laisser entraîner dans une chambre avec lui. Juste un soir, elle va se sentir libre, belle et désirée…

Le problème, c’est quand elle va prendre sa fonction de professeure stagiaire dans un lycée, elle va se retrouver nez à nez avec Milo, ce garçon avec qui elle a passé la nuit…

C’est le début des ennuis pour Starlet qui va, en plus, se retrouver à faire du tutorat avec Milo. Sachant que Milo est englué dans le deuil de sa mère, il est en dépression, il rame à contre-courant. Mais quand les sentiments sont là, il est difficile de lutter contre cette relation interdite…

J’évoluais dans ma vie comme une personne normale, mais c’était dans mes silences que la dépression prospérait. Je ne ressentais qu’une tristesse paralysante ou une complète indifférence envers tous et tout ce qui m’entourait.

C’est une histoire que j’ai trouvée belle et touchante comme toujours avec les livres de cette auteure. Mon seul point noir (qui est un peu gros pour le coup) c’est le début de l’histoire. Dans la première moitié de l’histoire, il y a des scènes spicy à chaque page. Je n’ai pas compris ce qui se passait, j’aime BCC, justement parce que d’habitude, il y a très peu de scènes spicy, et là, c’est vraiment trop. J’ai été vraiment gênée dans ma lecture par rapport à ça, même si la seconde partie, j’ai entièrement retrouvé la plume de l’auteure, ce début m’a empêché de pleinement apprécié l’histoire…

J’ai beaucoup aimé les personnages, ils ont su me toucher à un moment ou à un autre de l’histoire.

Starlet, est une jeune femme au cœur pure, elle est bienveillante et s’assure du bien-être et du bonheur de tout le monde au détriment d’elle. Elle est hypersensible, elle pleure facilement, qu’elle soit triste ou heureuse, elle ne peut pas garder ses émotions pour elle, c’est fort, ça déborde. J’ai adoré ce côté-là, surtout que Starlet laisse couler ses larmes, elle ne cherche pas à cacher ses émotions, elles sont là, elle les accepte. Ce que je retiens de cette héroïne, c’est sa bienveillance et sa gentillesse et tout l’amour qu’elle dégage. D’ailleurs, son père n’est pas en reste, il m’a épaté, quel père et homme incroyable.

C’est Milo qui m’a le plus touché dans cette histoire, Milo sombre dans sa dépression, un thème qui me touche toujours. Il a perdu sa mère il y a un an, il n’arrive pas à vivre avec son absence, surtout qu’en plus son père est toujours vivant, mais il n’est plus vraiment là, plongé lui aussi dans la tristesse et l’alcool. Pour faire taire ses idées noires, Milo boit, se drogue et enchaîne les filles d’un soir. Malgré sa réputation et la façon dont il part après sa nuit avec Starlet, on sent que c’est un garçon bien, il est simplement perdu et malheureux. La profondeur de sa détresse m’a touché et m’a mis les larmes aux yeux à plusieurs reprises. C’est un héros sombre et torturé qui a malmené mon cœur, mais un héros bienveillant qui tente d’apprendre à nager dans ses eaux troubles de la dépression.

Je ne sais pas vraiment que penser de la romance entre Starlet et Milo, elle commence sur beaucoup de scènes spicy, ce qui fait que je ne me suis pas attaché à cette histoire autant que je l’aurais souhaité. Dans cette histoire, nous sommes plus ou moins sur une trop de prof/ élève, mais Starlet n’est finalement que professeure stagiaire, elle-même est toujours en étude. Il n’y a donc que deux ans de différence entre les deux héros, ce qui ne me dérange donc pas du tout. Je ne suis pas la plus grande fan de cette trope, elle me faisait un peu peur même dans le résumé, mais finalement, ça ne m’a pas dérangé plus que ça. Encore une fois, c’est la seconde partie de l’histoire qui m’a vraiment touché et captivé. La romance est vraiment touchante, ils s’aident mutuellement, sans toujours s’en rendre compte, ils se soutiennent, sont toujours là l’un pour l’autre, se comprennent d’un seul regard.

Ce que j’ai surtout aimé dans cette histoire et comme dans tous les livres de BCC, ce sont bien sûr, les thèmes abordés. Cette fois, il est question de deuil, les deux héros ont malheureusement un point commun, ils ont tous les deux perdu leurs mères beaucoup trop tôt. J’ai aimé la façon dont l’auteure aborde le deuil, elle nous montre bien que chacun vit son deuil à sa façon, il n’y a pas une bonne façon de faire son deuil, il n’y un temps précis pour se remettre de la perte d’un être cher. Elle l’aborde avec beaucoup de douceur et de bienveillance, tout en nuances avec la lumière de Starlet et les ombres de Milo. Elle parle aussi d’addiction et de dépression, les passages de Milo sont d’ailleurs les passages qui m’ont le plus touché. Encore une fois, c’est très bien abordé, elle met de la beauté dans les ténèbres, le passage entre Eric et Milo, clairement, wahou, tant de magnifiques messages, tant de tolérance et d’acceptation. J’ai vraiment retrouvé la plume de BCC dans ces passages.

J’étais impressionnée de voir que lorsque des personnes souffrent, aussi différentes soient-elles, la tristesse apparaît de la même façon dans leurs yeux.

Malgré un début très difficile pour moi, où les scènes spicy sont beaucoup trop nombreuses et prennent beaucoup trop de place à mon goût, j’ai finalement adoré la suite. Dans la deuxième partie, les émotions sont vraiment présentes, les héros attachants et la romance très belle. J’ai encore une fois adoré les thèmes abordés par Brittainy, cette fois, elle parle de deuil, de dépression et encore beaucoup d’autres choses. Ces thèmes sont apportés avec beaucoup de justesse et bienveillance, comme toujours. J’ai été extrêmement touché par les passages de Milo, avec ses ténèbres qui m’ont brisé le cœur à plusieurs reprises. Les messages de l’auteure sont magnifiques, elle nous rappelle qu’il n’y a pas une bonne façon de faire son deuil. Cette histoire reste malgré les ombres qui planent une histoire plus que lumineuse ou l’amour triomphe de tout…


wallpaper-1019588
Tous 2, le roman de Testu est philosophique et spirituel à la fois