Le prince de Bombay • Sujata Massey

Le prince de Bombay • Sujata Massey

Enquête auprès de la première femme avocate de Bombay !

╰☆ Résumé ☆╮

Bombay, novembre 1921.

Perveen Mistry a rejoint le cabinet d’avocats de son père, devenant la toute première femme avocate en Inde. Un statut qui ne manque pas de faire débat, alors que seuls les hommes sont autorisés à plaider au tribunal… Mais quand un événement dramatique vient semer le trouble lors de la visite du prince de Galles et futur souverain du Raj, elle est la seule à pouvoir mener l’enquête.

Une jeune étudiante est tombée d’une galerie du deuxième étage lors du passage du convoi royal au Woodburn College. Un accident ? Rien n’est moins sûr, car Freny Cuttingmaster était venue demander conseil à Perveen à peine quelques jours plus tôt. Rongée par la culpabilité, Perveen décide d’aider les Cuttingmaster à obtenir justice. Seulement, Bombay est en ébullition. Entre les services secrets de la Couronne aux abois et les émeutiers déterminés à obtenir l’indépendance, Perveen pourrat- elle soutenir une famille qui souffre alors que la sienne est en danger ?

✿ Mon avis ✿

Oups, je n’avais pas vu que c’était un tome 3 ! Je blâme un peu l’éditeur de ne pas le noter clairement sur la couverture mais ça reste de ma faute :p Alors certes, chaque tome propose sa propre enquête, ce n’est pas comme si je lisais le tome 3 d’une trilogie fantasy sans avoir lu le début… Mais j’aurais pu avoir une meilleure connaissance du passé de l’enquêtrice et avocate qui est l’héroïne de cette série de livres à savoir, Perveen Mistry.

Si ni le titre, ni le prénom de la protagoniste ne vous ont mis la puce à l’oreille, laissez-moi vous le confirmer : l’histoire de se passe en Inde et plus précisément à Bombay en 1921, à l’aube de l’arrivée du prince de Galles dans le pays.

Ce fut une lecture agréable. Je n’ai découvert l’autrice et son héroïne qu’avec ce livre mais cela ne m’a pas empêché de profiter de l’intrigue. Il y a bien quelques mentions d’événements passés et une certaine relation avec un des personnages secondaires qui sont restés flous puisque je n’avais pas eu la ‘back story’. Il est donc possible de profiter de ce roman même si on n’a pas lu les tomes précédents mais je ne le recommanderais pas si vous avez la possibilité de commencer par Les veuves de Malabar Hill. 

J’ai aimé plonger dans l’Inde historique, sa culture, son vocabulaire (plusieurs mots sont notés avec * et renvoient vers le glossaire en fin d’ouvrage), ses pratiques, ses décors et surtout, j’ai adoré Perveen, la première femme avocate de Bombay. Nous sommes aux prémices de la figure de la femme dans la sphère juridique de Bombay et on se rend bien compte que son rôle et sa place ne sont pas faciles. Elle ne peut pas encore aller plaider au tribunal pour défendre des cas, son père reste le ‘chef’ du cabinet et la figure de force. C’en est frustrant de la voir dans ces situations d’ailleurs. Certaines personnes refusent de se laisser aider par Perveen mais à l’inverse aussi, certaines femmes choisissent de venir chez elle parce qu’elle est une femme justement.

Nous sommes dans un climat politique très particulier. Entre rébellion, manifestation, volonté d’indépendance, le cas du meurtre de la jeune Cuttingmaster est un dossier délicat à résoudre pour Perveen. Elle qui n’est pas supposée fouiller dans les affaires de cette famille en deuil.

Dans l’ensemble, c’est une enquête passable mais j’ai trouvé qu’elle manquait de croustillant, de suspense. On est dans une position de spectateur et la figure du Prince n’est au final qu’une anecdote puisqu’il n’y a quasi pas de mention de lui ni d’intervention de sa part dans le récit. Un peu comme un prétexte pour mettre le lecteur et les protagonistes du récit dans un moment de tension.

Perveen interagit durant quelques scènes avec des personnages masculins tels que Colin ou le vieil homme de la bibliothèque mais dans ce tome-ci, on n’a pas vraiment d’anecdotes piquantes, de plongée dans son histoire familiale ni professionnelle. On survole un peu le tout ce qui est d’autant plus ennuyant quand on n’a pas l’historique des premiers tomes en tête. 

En résumé, une lecture qui ne fut pas désagréable mais dont il m’a manqué certains éléments pour vraiment apprécier la figure de l’héroïne. On plonge dans une Inde en ébullition comme le résumé l’indique bien mais le suspense et le piment manquent à l’appel.  

 CHRONIQUE #879 – Octobre 2023

  • Parution : 2023 (poche)
  • Editeur : Charleston
  • Nombre de pages : 592 pages
  • Genre : Cosy mystery 

wallpaper-1019588
Ourson dans son arbre
wallpaper-1019588
"Les chroniques du nouveau-monde, tome 1 : l'odyssée de Salamandre" de Joffrey Lebourg
wallpaper-1019588
Lontano
wallpaper-1019588
"Et si le poisson rouge grimpait aux arbres ?" de Virginie Sarah-Lou