Département V, tome 01 : Miséricorde de Jussi Adler-Olsen

Auteur: Jussi Adler-Olsen 
Maison d'édition: Albin Michel /le livre de poche
Genre: Thriller 
Prix:  22,90€/ 8,90€
Pages: 498
Date de 1er édition: 2011

Résumé Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encres. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. Pour eux, pas de cold case ...Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, de La Clé de Verre aux Golden Laurels des libraires, le thriller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l'inspecteur Morck, est un véritable phénomène d'édition mondial.Département V, tome 01 : Miséricorde de Jussi Adler-Olsen15/20 1ère impression:    Après avoir lu le tome 9, j'ai eu envie de retourner à la genèse de cette saga. Encore une fois, j'ai adoré ma lecture. Aucun regret d'avoir repris de 0. Cela m'a permis de mieux aborder cette saga et de redécouvrir les personnages. De plus, l'enquête de ce premier tome était vraiment sympathique et entraînante. Un très bon thriller. J'ai hâte de lire les autres tomes de cette saga.Parlons des personnages      J’ai beaucoup aimé retourner au début de cette saga. Cela m'a permis de bien mieux comprendre les personnages et de les reprendre depuis le début, j'étais tout de même déjà attachée à eux. Je les ai trouvé bien travaillés, intéressants, et approfondis.   J'ai beaucoup aimé Carl. Il a un côté très bourru. Il est antipathique, solitaire, impulsif, colérique, renfermé, froid, fainéant, brisé et antisocial. Grâce à ce tome, j'ai réussi à mieux le cerner.   Assad est aussi très intéressant. Ce flic d'origine syrienne est assez mystérieux. Il a un côté beaucoup plus gentil et charmant que son chef. Il est loyal, déterminé, intègre, intelligent et perspicace. Les deux hommes forment un duo atypique et haut en couleur.Passons à l'histoire de ce livre    J'ai aimé l'histoire de ce roman qui était prenante et entraînante. L'ambiance était très pesante et angoissante. J'ai aimé découvrir la création du département V.  De plus, l'enquête est riche en rebondissements et en actions. J'avais envie de savoir pourquoi Merete avait été kidnappé.      L'enquête a eu du mal à démarrer, c'était assez lent au début et il y avait quelques longueurs au fil du roman.    N'oublions pas de parler du style d'écriture   Quel plaisir de retrouver la plume de Jussi Adler-Olsen, . Il a une plume fluide, percutante et entraînante. Il a parfaitement réussi à me happer dans son histoire et à me tenir en haleine. Je pense continuer cette saga que j'affectionne particulièrement. Pour conclure 
« Miséricorde » a été une lecture très agréable.  C'était un plaisir de reprendre la saga des enquêtes du département V à sa genèse après l'avoir découverte avec le tome 9. Un thriller qui possède tout ce que j'aime, de l'action, des rebondissements, du mystère  et une ambiance pesante et angoissante. Un très bon thriller qui a confirmé que j'adore cette saga.
Les + : 
*  J'ai aimé redécouvrir Assad et Carl à leur début. Un duo haut en couleur et atypique qui se complète à merveille. Ils sont très  différents, mais tous deux intéressants, bien travaillés et attachants. Carl est froid, distant, destructeur, impulsif, renfermé et antipathique. Assad lui est plus charismatique, ambivalent, mystérieux, posé, réfléchi et sociable.
* L'alternance de point de vue entre les enquêteurs et la captive fait monter le suspense et a permis de me captiver encore plus.
* l'enquête en elle-même était très prenante. J'ai adoré suivre Carl et Assad dans celle-ci. J'avais envie de savoir pourquoi Merete kidnappée 5 ans auparavant, est restée captive tout ce temps. Mais j'ai également découvert pourquoi et comment a été créé le département V.
*  Mon petit coup de cœur pour la plume de Jussi Adler-Olsen est confirmé. Il a une plume incisive, fluide, percutante, rythmée et immersive.
Les – : 
* J'ai trouvé l'enquête assez longue à se mettre en place. Le début a été un peu laborieux.  De plus, quelques longueurs tout au long du roman.

Une Citation pour se faire une idée de la plume !
Longtemps, elle resta par terre, totalement immobile, elle n'avait qu'une envie: pleurer. Mais elle ne pleura pas. Si les gardiens de sa prison l'entendaient, il y aurait malentendu. Ils la croiraient prête à renoncer, or elle n'abandonnait pas. Au contraire. 

wallpaper-1019588
Les moissons
wallpaper-1019588
L'extraordinaire Olivia du défunt Ian Falconer
wallpaper-1019588
Fallout Shelter Cheats Pc Steam
wallpaper-1019588
Free Caesar Slot Coins