Maldoror, tome 2 : Le Prince Fauve – Philippe LECHERMEIER

Maldoror, tome 2 : Le Prince Fauve – Philippe LECHERMEIER

Cet ouvrage et cette chronique parle du deuxième tome de la série Maldoror. Il y aura des spoilers du premier tome. Vous pouvez retrouvez mon avis sur ce dernier ici.

Maldoror, tome 2 : Le Prince Fauve
Par Philippe LECHERMEIER
Chez Flammarion jeunesse

Avertissements de contenu : racisme, xénophobie, manipulation, maltraitance, travail forcé.

Menacés par le Grand Cophte, Anja et ses compagnons fuient les plaines de Sibérie et reprennent la route en direction de Vienne. Alors que leur amitié est mise à l’épreuve par les machinations de la police secrète, Anja n’aspire qu’à retrouver sa vie d’autrefois.De Kiev à Paris, Pépina, Tchavolo, Jørn et Piotr poursuivent leur périple, bien décidés à découvrir le véritable héritier de Maldoror, le Prince Fauve


Le premier tome de Maldoror avait été une très jolie découverte, un peu tendre mais avec des défauts. Malheureusement, ce deuxième tome suit cette même voie.

Les enfants de la légende possède des défauts qui font tiquer, agacent mais n’empêchent pas une bonne appréciation de la lecture. Personnellement, avec Le Prince Fauve, je m’attendais à ce que Philippe Lechermeier travaille de nouveau ces points. Ce n’est pas le cas. Je suppose que si le lecteur est plus jeune, moins vétéran de la lecture, ce sont que de petits détails.
Cela a énormément dérangé ma lecture. Le temps est mal géré, les ellipses sont brusques et peu intégrées dans le récit. Cela casse la lecture, ce n’est pas agréable du tout. On rajoute à cela la fadeur de certains personnages… cela reste compliqué. Anja est un personnage tout noir ou tout blanc, pas d’entre deux. C’est frustrant car ses camarades sont vraiment bien construits !
La Mort d’Anja, qui m’avait tant fasciné dans le premier tome, prend une place plus lourde dans ce tome-ci, à la fois si proche et si éloignée des personnages. Piotr grandit, devient plus mature. Ces changements sont des délices à lire comparé à Anja.

Parlons maintenant du positif ! Le Prince Fauve nous ouvre une nouvelle série de péripéties où nous retrouvons notamment les antagonistes du précédent tome. Même s’il a toujours ce soucis de temporalité, ces histoires sont bien cousues et nous entrainent dans cette course contre la montre. J’ai été très investi dans ma lecture, les pages se sont tournées les unes après les autres sans pause ni recul.
Lire Philippe Lechermeier est reposant, mine de rien. C’est comme un bonbon piquant, ceux qui donnent l’impression de bulles dans la bouche. Les défauts font tiquer mais au final, on apprécie quand même notre lecture.
Ce second tome pose le décor du dernier de la trilogie, il est un peu lent mais prenant. Il soulève énormément de questions qui, j’espère, seront répondues par la suite.
Certaines descriptions du Prince Fauve sont réellement magiques, je pense à la scène de la chapelle ! Ces scènes sont très visuelles et pétillantes, elles sont un véritable plaisir à lire.

Beaucoup de défauts malheureusement mais Le Prince Fauve reste un second tome correct, intéressant et facile à lire. J’ai donc un avis assez mitigé à ce sujet. Seul le dernier tome de cette série pourra me donner un avis concret sur Maldoror.


wallpaper-1019588
Octave - Arnaud Cathrine
wallpaper-1019588
Big under #1 catacombes : paris s'effondre chez 404 comics
wallpaper-1019588
Can’t help falling in love – Alicia Garnier
wallpaper-1019588
Harry Potter, illustrée, tome 5 : Harry Potter et l’Ordre du Phénix de J. K. Rowling, Jim Kay et Neil Packer