On était des loups - Sandrine Collette ♥♥♥♥♥

On était des loups  - Sandrine Collette  ♥♥♥♥♥

On était des loups   -   Sandrine Collette   ♥♥♥♥♥
 
JC Lattès
Parution : 24/08/2022Pages : 208Isbn : 9782709670661Prix : 19.90 €
Présentation de l'éditeur
Ce soir-là, quand Liam rentre des forêts montagneuses où il est parti chasser, il devine aussitôt qu’il s’est passé quelque chose. Son petit garçon de cinq ans, Aru, ne l’attend pas devant la maison. Dans la cour, il découvre les empreintes d’un ours. À côté, sous le corps inerte de sa femme, il trouve son fils. Vivant. Au milieu de son existence qui s’effondre, Liam a une certitude. Ce monde sauvage n’est pas fait pour un enfant. Décidé à confier son fils à d’autres que lui, il prépare un long voyage au rythme du pas des chevaux. Mais dans ces profondeurs, nul ne sait ce qui peut advenir. Encore moins un homme fou de rage et de douleur accompagné d’un enfant terrifié.
Dans la lignée de Et toujours les Forêts, Sandrine Collette plonge son lecteur au sein d’une nature aussi écrasante qu’indifférente à l’humain. Au fil de ces pages sublimes, elle interroge l’instinct paternel et le prix d’une possible renaissance.
Sandrine Collette
On était des loups   -   Sandrine Collette   ♥♥♥♥♥On était des loups   -   Sandrine Collette   ♥♥♥♥♥



Sandrine Collette vit dans le Morvan. Elle est notamment l’auteure de Des nœuds d’acier, Il reste la poussière, et Les larmes noires sur la terre. Et toujours les Forêts a été couronné, entres autres, par le Prix du Livre France Bleu PAGE des libraires 2020, le Grand Prix RTL Lire et le Prix de La Closerie des Lilas.
Mon avis
Liam est notre narrateur, écrit à la première personne, Sandrine Collette nous fait rentrer dans ses pensées.  C'est fort, puissant, impossible de le lâcher, je l'ai lu d'une traite.
Liam vit avec Ava dans les montagnes, complètement à l'écart du monde.  Il a 37 ans, il a rencontré Ava étudiante à l'époque il y a 15 ans, elle l'a suivi...  Il y a aussi le môme, Aru, presque 6 ans.  Il aurait pu faire sans, c'est Ava qui s'en occupe.  Il est chasseur, trappeur et lorsqu'il rentre à la maison après quelques jours dans les montagnes, Aru l'attend et court à sa rencontre. Liam aime ça mais il ne sait l'exprimer.
En jour, rentrant d'une traque au loup qui s'était trop approché du foyer, Aru ne vient pas à sa rencontre.  Il pressent de suite que quelque chose est arrivé. 
En effet, Ava git, des traces d'ours lui ayant pris la vie, son corps protégeant le petit.
Liam est dévasté, Ava c'était son amour.  Que lui reste-t-il ?  Aru, un second choix, pas le sien...   Que faire ?On entre dans ses pensées, ses contradictions. Comment lui expliquer que sa mère...que faire avec lui ?, ce monde hostile n'est pas fait pour lui.  Aru aura bientôt six ans, inimaginable de le laisser seul lorsqu'il part chasser quelques jours.
Il décide de le conduire en ville, chez sa tante, lui confier, l'abandonner.  Commence alors un périple à cheval, entre le père et le fils...  Un fils qui ne parle pas, comme son père ..
Les choses ne tournent pas comme prévu, sur la route tout est possible...
C'est incroyable la force de l'écriture de Sandrine Collette, elle capte votre attention dès les premières pages.  Impossible de lâcher le livre avant la fin.  Une tension est créée, croissante d'entrée de jeu.  C'est bouleversant, elle fait à chaque fois un tour de force entrant avec intensité dans la psychologie de l'homme.
Liam est un être blessé, maltraité enfant, d'origine pauvre,  ayant fui pour ne pas être comme ses semblables.  Le deuil et le chagrin l'anéantissent.  
C'est aussi la découverte de la paternité, difficile de se comporter en humain quand on vit avec la nature hostile et les animaux sauvages.  
La nature est décrite de manière somptueuse.  Un style et une écriture hors du commun. Ce texte est de la même veine que "Le fils de l'homme" de Del Amo , mon avis ici
Un petit bisou.  Un gros coup de coeur.
Ma note  :  ♥♥♥♥♥
Les jolies phrases
Ils causent c'est tout et si nous les hommes on se parlait en chantant comme ça il y aurait moins de problèmes entre nous.
C'est drôle comme les bonnes choses on se familiarise tout de suite avec, ça nous paraît normal alors que les mauvaises on n'arrive pas à y croire, chaque matin qu'on y repense on se les ramasse comme une gifle et ça me ronge les entrailles.
Il y a toujours quelque chose qu'on ne prévoit pas, quelque chose qui semble impossible et puis ça arrive.  Ces choses impossibles c'est une suite de coïncidences qui individuellement ne représentent aucun danger pourtant mises bout à bout ça fait une chaîne et à la fin il y a une catastrophe.
Ava c'était le lien qui nous manque, c'était l'eau entre la fleur et la terre.  S'il n'y a plus d'eau la fleur se flétrit et la terre se dessèche et c'est l'impression que j'ai, m'effriter peu à peu, je pars en lambeaux en petits morceaux de tristesse et je n'ai rien à offrir au môme.
C'est le jour où elle est morte que j'ai compris que le monde sans quelqu'un pour qui on donnerait tout c'est l'enfer, et pour moi l'enfer c'est quand il n'y a plus de sens, où que tu ailles ça sonne creux.
...je me dis que c'est la différence avec les bêtes à la chasse, les bêtes elles fuient pour vivre et moi c'est pour sauver mon môme, et courir pour quelqu'un d'autre ça donne une force insensée.
Du même auteur j'ai lu
Comme toujours cliquez sur la couverture pour accéder à mon avis
On était des loups   -   Sandrine Collette   ♥♥♥♥♥On était des loups   -   Sandrine Collette   ♥♥♥♥♥ On était des loups   -   Sandrine Collette   ♥♥♥♥♥

wallpaper-1019588
De vengeance
wallpaper-1019588
Universcomics le mag' #32 fevrier 2023 : the many crisis of dc comics
wallpaper-1019588
Les parutions BD qui me font de l’œil (février 2023)
wallpaper-1019588
Hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin