[BLACK NOVEMBER] M. de Mortagne, bourreau, tome 1 : Le brasier de Justice - Andrea H. Japp

Le brasier de justice

📚 M. de Mortagne, bourreau, tome 1 : Le brasier de Justice de Andrea H. Japp Éditions Flammarion (dispo en poche aux éditions J'ai Lu - trilogie terminée) 🔵🔵🔵🔵⚪ En bref, un premier tome intéressant, riche et à l'intrigue déjà complexe. Une plongée dans le Moyen-âge aux côtés de l'homme le plus craint de la société ! Je découvre la plume de l'auteure avec ce titre et je suis agréablement surprise. Malgré le contexte historique, elle arrive à nous immerger totalement dans son histoire grâce à un récit fluide et de nombreuses notes de bas de page afin d'expliquer les termes les plus compliqués ou éloignés de notre quotidien contemporain. Ayant lu Maurice Druon, il y a peu de temps, la même époque est relatée de façon bien différente grâce à un choix narratif plus accessible ici. Le personnage principal, récurrent sur la trilogie, est très intéressant. Sa fonction de bourreau lui donne un statut très particulier dans la société moyenâgeuse et, si j'avais déjà pu découvrir cette fonction dans la saga de Patricia Le Sausse (Honnis, soient-ils ! - Éditions Elixyria), c'est un métier très complexe régi par des codes et des lois bien particulières. Andrea H. Japp aborde ainsi la dualité des sentiments, entre la Justice et la moralité, cette sensation de faire le bien tout en faisant le mal... L'intrigue y fait d'ailleurs allusion tout au long de ce premier tome puisque tout va commencer à cause de l'exécution d'une femme innocente qui va ensuite hanter les pensées du Bourreau. Cette quête de vérité va prendre une importance capitale pour l'homme et petit à petit, changer la vision de son métier et l'amener dans une enquête qui le dépasse. Le lecteur côtoie ainsi toutes les classes sociales de l'époque, allant du métayer au trône de France. Seul bémol pour moi, le dénouement qui appelle clairement la suite mais avec une pointe d'ésotérisme ou de mystique qui me laisse sur la faim... J'aurai préféré que le fil rouge ne joue pas autant sur le mystère.

wallpaper-1019588
Tous 2, le roman de Testu est philosophique et spirituel Ă  la fois