Mauvais genre (Isabelle Villain)

Mauvais genre (Isabelle Villain)

Auteur : Isabelle Villain

Éditions : Taurnada

Paru le : 15 novembre 2018

252 pages

Thème : Thriller

disponible sur le site de l'éditeur

et sur Amazon

à la croisée des destins (Barjy L.)Coup de cœur !

 Résumé 

  « Hugo Nicollini est un garçon différent des autres gamins de son âge. Un père brutal. Une maman protectrice. Un soir, il est témoin d'une dispute entre ses parents. Une de plus. Une de trop. Cette fois-ci, sa mère succombera sous la violence des coups.
Vingt-trois ans plus tard, l'équipe du commandant Rebecca de Lost enquête sur la mort d'une jeune femme, sauvagement poignardée dans son appartement. Pas d'effraction. Pas de vol. Pas de traces de défense. L'entourage de la victime est passé au crible, et l'histoire du petit Hugo va refaire surface bien malgré lui. »
   

 Ma chronique

Ayant lu les derniers "épisodes" de la "série" avec Rebecca de Lost Commandant au 36 quai des orfèvres, j'avais envie de lire ces débuts et je ne le regrette absolument pas. D'ailleurs, je vais regarder pour avoir les deux premiers tomes de cette série. À savoir que les enquête se suivent un peu et que si vous ne voulez pas vous faire spoiler sur la vie privée de nos personnages, il vaut mieux découvrir dans l'ordre, mais cela ne m'a pas dérangé le moins du monde. J'ai fais abstraction de ce que j'avais déjà lu afin de m'imprégner de l'atmosphère.     Dans ce tome, 2 enquêtes pour l'équipe de Rebecca qui vient de voir arriver une petite nouvelle : Mélina. Le début du livre nous entraine sur le meurtre de la mère d'un certain Hugo, un adolescent mal dans sa peau qui a terriblement peur de son père violent et pour cause. Bien des années après, alors que le père est emprisonné pour avoir été jugé coupable, nous changeons de décor. Une jeune femme, Angélique Lesueur a été retrouvé assassinée chez elle de violents coups de couteaux. Tout porte à croire que cela pourrait être son petit ami qui aurait eu une information sur elle avant de pouvoir la demander en mariage. Une information qui pourrait mettre n'importe qui dans une colère noire, mais de là à tuer ? Peut-être, peut-être pas. Toujours est-il que notre Angélique a un lourd secret sur son passé qui en a fait un cadavre sur la table froide de notre nouveau légiste. Et puis cela ne s'arrête pas là, un corps d'une femme est retrouvé dans le 11ème arrondissement et tout porte à croire qu'un tueur en série est de retour. De quoi mettre en ébullition le service de Rebecca, mais aussi celui des autres équipes qui vont devoir travailler d’arrache-pied.     C'est un tome où il y a pas mal de changement au niveau des personnages et met Rebecca dans une position  instable. Ses émotions l'entraînent dans divers chemins qui semblent tous les plus tortueux les uns que les autres. L'enquête sur Angélique est complexe, car des personnes sont au courant de son secret et la plupart était capable d'en finir avec elle. Plusieurs ramifications se dévoilent et nous sommes à la fois révolté de tout ce que nous apprenons et en colère vis-à-vis de ceux qui n'arrivent pas à penser au-delà de leur nombril. Cette enquête est assez "simple" dans le sens où les éléments s'emboitent les uns avec les autres, même si le ou les coupables vont peut-être s'en sortir avec un tour de passe-passe. La loi est claire sur certains points et nul ne peut s'y soustraire sauf si quelqu'un d'autre passe aux aveux. Ce phénomène semble se répéter dans plusieurs intrigues et va mettre à mal les nerfs de notre commandant. Comment faire appliquer la loi si certains la contournent aussi aisément ? Les preuves sont quasi formelles et lorsqu'un grain de sable bloque le rouage c'est toute l'équipe qui se remet en question. Il ne s'agit pas d'une erreur, mais d'une pression de dingue qui leur a été mise à un moment précis et des détails n'ont pas été mis à jour.     Les personnages sont assez nombreux pour créer une équipe, mais également une famille. Rebecca s'occupe de les garder en forme, de s'intéresser à leurs vies et l'inverse est aussi vrai. Bon nombre de ces protagonistes nous touche, de part leur volonté de bien faire, d'être présents à chaque instant, de s'inquiéter pour les autres à juste titre, d'avoir des relations qui les rendent vivants... ou mort. Les enquêtes prennent beaucoup de leur temps, ce qui est logique car il faut arrêter les meurtriers qui sont dans l'ombre et par conséquent oublier de dormir et de vivre. Cela les rends donc incapable de voir ce qui se trame autour d'eux. Même les coups de fils sans personne à l'autre bout et les courriers que Rebecca reçoit ne l'empêche pas de travailler correctement, jusqu'à ce que la forme cachée dans le noir s'approche de sa lumière et cherche à s'en occuper. Les personnages secondaires sont importants, pour les enquêtes, pour être témoins, coupables, victimes, ou simple passant. Il faut du monde pour faire bouger les choses, pour rendre vivant un tome qui ne s'arrête pas à une recherche de criminels. La vie de notre équipe est mise également en avant. Ceux qui ont changé de place dans l'équipe suite au départ d'un autre, celle qui refuse tous les rencarts, celui qui doit apprendre à s'intégrer, celle qui ne cherche pas la passion, mais une stabilité. Ils sont à la fois complémentaires et différents sur bien des points, mais cela fonctionne bien, avec un chef à leur tête qui arrive à garder la tête sur les épaules malgré la fatigue.     La psychologie des personnages est importante dans ce récit. Nous les suivons tous avec leurs doutes, leurs secrets, leurs envies. Certains d'entre eux déraillent complètement, perdent la notion du temps, de l'espace, de la justice. La vengeance est un moteur capital dans ce récit. Nul ne peut imaginer qui joue avec Rebecca, qui est derrière tous ces morts et encore moins qui serait capable d'une telle machination. Il y a un véritable travail derrière tout cela, aussi bien sur le personnage d'Angélique que sur les autres. Le premier est véritablement mis en avant suite à son passé dévoilé et la complexité de cette victime ne laisse pas indifférent. Quant aux autres protagonistes, nous comprenons ce qui se passe dan leur tête. Comme ce personnage dont nous avons un chapitre sur sa "vie" d'adolescent qui nous entraîne sur un chemin particulier. Forces et faiblesses, chacun d'entre eux nous dévoilent petit à petit ce qui se trame dans leur tête, leur angoisse surtout avec la fin du livre de ne pas retrouver une personne importante pour eux. Comment ne pas voir ? Comment ne pas s'arrêter à temps ? Et bien d'autres questions où l'auteur a laissé des miettes de pains par endroit pour nous guider, mais nous sommes si concentrés sur d'autres points tout aussi importants que ces détails s'étiolent et lorsque le grand coup est porté, la surprise est de taille.     En conclusion, un tome important qui n'a pas forcément de "ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps". Ces hommes et femmes de l'équipe de Rebecca ne sont pas infaillibles. Ils vivent, ils enquêtent, ils aiment, ils font leur vie, ils meurent. Nous sommes touchés par leurs émotions aussi bien durant les enquêtes qu'en dehors. Les enquêtes sont menées sur des tambours battants, les personnages capables de se remettre en question, c'est un tome qui apporte beaucoup sur de nombreux thèmes dont je préfère ne pas évoquer pour garder le suspense. Il se lit comme un film que l'on regarde avec intérêt, des phrases courtes, piquantes par moment, les scènes se dévoilent rapidement. J'ai hâte de reprendre l'histoire de Rebecca du début de ces enquêtes pour revenir à celui-là par la suite afin de voir ce que j'ai pu louper ! J'ai passé un super moment de lecture avec eux tous !      

 Extrait choisi :  

« Elle a à peine éteint sa lumière qu'un signal annonçait l'arrivée d'un SMS résonne dans la chambre. Elle se précipite pour l'ouvrir. Malgré sa soirée en famille, Tom pense à elle. Mais le message ne vient pas de Tom. Rebecca fixe les quelques mots inscrits sur son portable. Elle les lit, les relit et un sourire éclatant envahit son visage. "Mon amie me manque. Je t'invite à diner demain soir ? Antoine".Ces deux petites phrases lui rappellent soudain combien Antoine Atlan, son ancien adjoint, son meilleur ami, lui a manqué. Il avait souhaité couper les ponts avec elle pour de bonnes raisons et Rebecca avait décidé de patienter jusqu'à ce qu'il soit prêt. Depuis ce soir, Antoine semblait avoir tourné la page. Elle va retrouver son alter ego, son âme sœur, pour ne plus jamais le quitter. Pas certaine que cette nouvelle enthousiasme son amant, les relations entre les deux hommes n'ayant jamais été au beau fixe, mais Tom devra s'y faire. Il n'aura pas le choix. »

Mauvais genre (Isabelle Villain)


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
LES DALTON: Intégrale
wallpaper-1019588
Un Noël presque parfait • M. C. Beaton
wallpaper-1019588
Suivi lecture | Thriller avec le King ! 🪓
wallpaper-1019588
Le Peuple de l’Air, hors-série : Comment le prince Cardan en est venu à détester les histoires – Holly Black