Blackwater, tome 5 - La Fortune

Blackwater, tome 5 - La Fortune
Blackwater, tome 5 - La Fortune
Le clan Caskey se développe et se transforme. Certaines branches font face à la mort, d’autres accueillent la vie. Entre rapprochements inattendus, haines sourdes et séparations inévitables, les relations évoluent. ­Miriam, ­désormais à la tête de la scierie et noyau dur de la famille, continue à faire grandir la richesse. Suite à une découverte surprenante et miraculeuse – excepté pour une personne –, c’est la ville entière qui va bientôt prospérer. Mais la soudaine fortune suffira-t-elle alors que la nature commence à ­réclamer son dû ?
Blackwater, tome 5 - La Fortune
Pourquoi ce livre ? Je suis à fond dans cette saga depuis que j’y ai mis mon nez et si je me force à ne lire qu’un tome par mois pour la faire durer, je me cale toujours une journée pour m’y consacrer entièrement.
La Fortune fut un coup de cœur, le premier de la série (même si le tome 3 n’est pas passé loin). Si le contenu du début manque d’un réel intérêt, puisqu’on traite de la fortune de chacun et de leur manière d’investir, la suite m’a vraiment happée - et je ne m’y attendais pas ! L’émotion est bien plus présente dans ce tome grâce aux personnages Elinor et de sa fille Frances. Leur connivence est sincère. De plus, j’ai le sentiment que c’est la première fois qu’on voit Elinor aussi heureuse, grâce à la fortune, la réputation mais aussi grâce à sa fille, et c’est très communicatif dans la narration. Notre intérêt se porte majoritairement sur cette relation mère-fille très proches. J’ai adoré être la voyeuse de leur amour et de leurs petits secrets. C’est également un tome riche en découvertes quant à la nature de la matriarche. Grâce aux questions de Frances et à son accouchement, l’intrigue fourmille de détails sur leurs origines, sur la famille d’Elinor, sur leur façon de survivre. J’ai le sentiment qu’on arrive à la conclusion de ce roman feuilleton, avec tous les personnages qui progressent dans leur vie, selon des choix de vie étonnants et intenses.
Je parle beaucoup de Frances et Elinor mais les autres personnages sont plutôt discrets. Lucille et Grace sont toujours à leur ferme et accueillent les nouveaux travaux de forage, Miriam se rapproche de Billy pour les investissements, Oscar vieillit et préfère jouer… Ils tournoient tous autour du duo de femmes mais en dehors de leur intérêt pour ladite fortune, ils n’apportent rien au récit. Je suis toujours attachée à chacun d’eux, même Miriam qui commence à paraître plus gentille envers les autres, mais dans ce récit je ne peux pas dire que les absents m’aient énormément manqué.
Ca se lit évidemment toujours bien. C’est comme un bonbon acidulé ; ça pique un peu car il s’y passe des choses peu convenables, flirtant avec l’horreur, mais il y a une certaine douceur dans le fond comme dans la forme qui rappelle le sucré.
Blackwater, tome 5 - La Fortune
Après un tome 3 excellent, je ressens enfin un coup de cœur pour un tome de la série ! Il m’aura fallu une grande dose d’émotions pour me sentir pleinement investie dans ma lecture et dans cette famille. Le livre est toujours aussi doux mais l’intrigue fait un bond en avant, tant dans la situation de chacun, dans la fortune familiale que dans les secrets d’Elinor et maintenant de sa fille cadette. Je suis sous le charme !
Blackwater, tome 5 - La Fortune
19/20
Blackwater, tome 5 - La Fortune
Les autres titres de la saga :
1. La Crue
2. La Digue
3. La Maison
4. La Guerre
5. La Fortune
6. Pluie
- saga terminée -

wallpaper-1019588
Le livre de l'année 2022
wallpaper-1019588
[ AVIS LECTURE ] A vif de René Manzor
wallpaper-1019588
Par la racine
wallpaper-1019588
Par la racine