Pulp

Pulp
Pulp
Max Winters, un écrivain de Pulps dans les années 1930 à New York, est entraîné dans une histoire qui rappele celles qu'il écrit pour cinq cents le mot - des histoires mettant en scène un hors-la-loi du Far West qui rend justice à coups de revolver. Max sera-t-il aussi efficace que ses héros face à des braqueurs de banque, des espions nazis et des ennemis issus de son passé ?
Pulp
Pourquoi ce livre ? J'ai eu vent de son existence grâce au Prix Livraddict puisqu'il est nominé dans la catégorie Comics.
Pulp est une petite bombe dans le genre. Je ne lis jamais de western, du moins aucun qui ne m'ait autant marquée. Cette histoire use de plusieurs couches d'intrigue entre écriture et réalité, passé et présent : un méli mélo intrigant et entraînant. Je me suis doutée de certaines choses, pour autant j'ai énormément aimé suivre les soubresauts et autres chaos de l'intrigue. L'auteur inclut également des faits historiques à l'ensemble avec la montée du nazisme en Amérique et une société déliquescente malgré ce fameux rêve. On suit donc une intrigue rythmée, intelligente, sur fond de nostalgie et de crainte quant à l'avenir.
Dès le départ, je me suis sentie impliquée dans ce scénario. Probablement parce qu’on s’y fait balader à plusieurs reprises et j’adore ces enchaînements de surprise, sans connaître de répit. Malgré le format court du Comics, tout est bien ficelé. Le rythme et la crédibilité ont fait que j’ai d’autant plus accroché.
J’ai également apprécié le personnage central. Sans s’accrocher au passé, on sent qu’il ne trouve pas sa place au présent, dans une société trop civilisée. Sa détresse m’a d’autant plus touchée que le bonhomme n’entreprend rien pour lui-même, il bataille à contre-courant pour ceux qu’il aime. On ne peut alors que compatir à sa situation, du début à la fin.
Outre la richesse de l’intrigue, les planches regorgent d’une certaine beauté en adaptant couleurs, précision du détail selon le temps dans lequel on évolue. L’effet est sublime, avec une accroche particulière pour ce qui concerne le côté western.
Pulp
Une très bonne découverte grâce au Prix Livraddict. Lisant très peu d’illustrés, quel que soit le support, je ne m’intéresse pas vraiment à leurs sorties. Je suis bien contente de m’être penchée sur ce Pulp, qui m’a réservé bon nombres de surprises, tant dans le fond que la forme. En reprenant des codes assez connus, j’ai le sentiment d’avoir lu une petite pépite comme j’en découvre rarement.
Pulp
16/20

wallpaper-1019588
Le livre de l'année 2022
wallpaper-1019588
[ AVIS LECTURE ] A vif de René Manzor
wallpaper-1019588
Par la racine
wallpaper-1019588
Par la racine