A walk through hell : une promenade en enfer chez black river

A WALK THROUGH HELL : UNE PROMENADE EN ENFER CHEZ BLACK RIVER
 Premier argument en faveur de l'achat d'Une promenade en enfer, disponible chez Black River, la présence au scénario de Garth Ennis. L'auteur irlandais, poil à gratter par excellence des comics! Ici, sa manière iconoclaste et totalement irrévérencieuse de présenter ses histoires est tout de même tempérée; ceux qui sont fans de son humour parfois outrancier et qui ne respecte rien remarqueront vite qu'il n'est pas dans la provocation ou le dégazage sauvage à chaque page, mais plutôt dans l'analyse sarcastique de la société américaine, de ses dérives, bref de l'air du trumpisme. Le Donald, sans être jamais nommé personnellement, est présent sous forme d'une ombre qui plane dans les dialogues et les situations. Le récit se concentre sur deux agents spéciaux du FBI, Shaw et McGregor, qui s'occupent des affaires courantes et sortent d'une enquête particulièrement éprouvante, une affaire de pédo criminalité, qui au départ semblait être le fait d'un cercle de pédophiles organisés, et qui a abouti à la capture d'un individu totalement sinistre et manipulateur. Le lecteur est plongé entre des scènes du passé, l'enquête en soi, l'interrogatoire, les suicides de tous ceux qui ont aidé l'individu, et une conclusion inattendue, avec des moments du présent. Et le présent justement est particulièrement angoissant; il s'agit pour nos deux agents d'aller prêter main-forte à deux autres de leurs collègues, qui ont été envoyés dans un entrepôt de Long Beach. Ils sont rentrés mais ne sont jamais ressortis. Quant aux forces d'intervention spéciales de la police, le SWAT, elles aussi ont tenté de pénétrer dans l'entrepôt, et même si ce sont des hommes surentraînés et qui habituellement savent garder la tête froide, ils sont vite ressortis en proie à l'effroi et se sont réfugiés dans leur fourgon, irrémédiablement vaincus. Bref, on ne sait pas ce qui se trouve à l'intérieur, mais clairement, il y a peu de chance que ce soit réjouissant.
A WALK THROUGH HELL : UNE PROMENADE EN ENFER CHEZ BLACK RIVER

En fait, il n'est probablement pas exagéré de dire qu'il s'agit là d'un des scénarios les plus intelligents et diaboliquement construits de Garth Ennis. Il met une bonne douzaine, voire une quinzaine de pages avant de littéralement nous conquérir. Le début semble confus, alterne le présent et le passé et ouvre tellement de feux (avec des dialogues qui paraissent hors sujet) qu'il est bien difficile de savoir où placer le rôti, mais au fur et à mesure que l'avance histoire, le lecteur comprend que le scénariste a parfaitement placé ses pions et le récit devient alors haletant, et même par moment terrifiant. Oui, il existe des scènes très fortes, avec notamment des personnages qui se suicident sans aucun remords et semblent complètement lobotomisés, ou alors des instants d'horreur comme cet agent du FBI qui se tire une balle dans la tête, encore et encore, sans pour autant mourir. Mais c'est surtout dans l'ambiance, la suggestion, que cet album brille par son efficacité. Il faut alors souligner le travail de Goran Sudzuka, un artiste avec lequel nous avons déjà eu l'occasion de travailler lors du défunt festival geek de Fréjus (pour être honnête un salon particulièrement décevant, que nous ne regrettons pas). Goran n'est pas le genre à sortir les effets spéciaux dès la première planche, ni à tenter de bluffer le lecteur avec des effets de manche; son style est direct, sans fioriture, mais d'une très grande lisibilité, avec un cadrage intelligent, cinématographique, qui éclaire particulièrement bien les scènes, même les plus statiques. Les deux artistes (et n'oublions pas la touche finale d'Ive Svorcina, remarquable)  sont donc en symbiose et cette histoire, malheureusement desservie par une couverture assez énigmatique et probablement pas assez clinquante pour attirer le regard de ceux qui ne savent pas, est une réelle bonne surprise, qui mérite d'être découverte et qui ne suscite qu'une seule envie, lorsqu'on arrive à la dernière page : posséder le second tome, qui paraîtra en novembre, pour en savoir plus. C'était pour notre part une première lecture produite par Black River, nouvel éditeur de comics en France, et ma foi nous voici ravis. 

A WALK THROUGH HELL : UNE PROMENADE EN ENFER CHEZ BLACK RIVER
A WALK THROUGH HELL : UNE PROMENADE EN ENFER CHEZ BLACK RIVER REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE SUR FACEBOOK!

wallpaper-1019588
Normal people de Sally Rooney
wallpaper-1019588
Parfum d’osmose
wallpaper-1019588
Parfum d’osmose
wallpaper-1019588
Marilou 1 - La magie de la campagne !