Les Lochs noirs (Marie Lefebvre)

Les Lochs noirs (Marie Lefebvre)

Auteur : Marie Lefebvre

Éditions : Baudelaire

Paru le : 10 décembre 2021

319 pages

Thème : Romance fantastique/fantasy

disponible sur le site de l'éditeur

et sur Amazon

Je suis mitigée...

 Résumé 

  « En arrivant à Édimbourg, Leina savait pertinemment que l’année scolaire ne serait pas de tout repos. Entre la difficulté des cours, les cauchemars et l’impression constante d’être surveillée – même dans son propre appartement –, elle se retrouve vite épuisée et éprouve l’envie de fuir ce beau pays qu’est l’Écosse. Mais c’est sans compter sur l’arrivée de Lachlan dans sa vie, et les liens que le jeune homme entretient avec la mythologie écossaise et les légendes fantastiques.
Finalement, qui est-il réellement ? Leina connaît-elle tout de son passé et de sa propre identité ? »  
 

 Ma chronique 

Je remercie la maison d'éditions Baudelaire pour l'envoi de ce livre.

  C'est d'abord la couverture qui m'a attiré, puis le résumé. Imaginez, en Écosse, avec une jeune femme qui va découvrir réellement son passé et un certain Lachlan qui va entrer dans sa vie ? La maison d'éditions indique que c'est une romance fantastique, fantasy, avec de la mythologie et bien entendu se passant en Écosse. Si je suis d'accord sur la plupart des points, je dirais qu'il y a cette romance qui est particulière je dirais, mais j'en viendrais plus tard. La couverture avec sa couronne et cette épée, il manquait juste un peu d'eau pour être parfaite. Qu'à cela ne tienne, ces deux premiers éléments sont présents durant une bonne partie du livre et ils sont très importants.
    Leina est en Écosse pour ses études depuis des mois. Elle a fuit sa mère, préférant changer de pays suite à la mort de son père, disparu en pleine mer. Son besoin se fait ressentir tout le long du récit sur ce chagrin qui ne l'a quitte pas. Son père était tout pour elle et depuis qu'il n'est plus, elle ne fait que survivre. Ses études dans ce nouveau pays ne l'aide pas tant que cela : pas d'ami fille ou garçon, pas de sorties, elle aime la lecture des livres romantiques et cela lui convient. Une jeune femme qui s'autodétruit d'une certaine manière et l'auteur nous le fait comprendre à plusieurs reprises. Effacée, elle prend les cours qu'on lui donne pour travailler ensuite dans l'immense bibliothèque. Une vie bien trop calme, qui lui suffit par moment, sauf quand le besoin de la flamme se fait ressentir. Et puis un nouveau professeur arrive, Lachlan, jeune et passionné de sa propre mythologie, il donne des cours de temps en temps afin de montrer qu'il n'y a pas que la nouveauté qui  existe : les légendes sont tout aussi importantes. Entre eux deux c'est un déclic, surtout pour lui qui ressent une attirance plus forte qu'une envie de l'avoir dans son lit un soir.  Pour Leina, c'est un peu plus long, mais elle se laisse aller à ce qui se passe entre eux. La relation prof/élève interdite ? Du tout, il ne compte pas se cacher et il ne fait que donner très peu d'heures de cours pour être considéré comme son professeur attitré. Tout semble aller bien entre eux, mais sans le savoir, le fameux passé de Leina va refaire surface, celui dont elle ne connaît absolument pas. Et cela risque de rendre le récit bien plus mouvementé que prévu.
    J'ai adoré le côté mythologie, fantastique du livre. Outre l'histoire de Loch Ness, nous avons la découverte d'une "espèce" qui est très peu connue et je ne veux pas spoiler, donc à vous de voir pour le découvrir. Cette partie histoire poussée sur ces créatures marines est fantastique. Nous apprenons leurs us et coutumes, depuis combien de temps ils existent, comment ils arrangent la vérité. c'est un pan d'histoire que nous donne l'auteur qui est fascinant. Des histoires de rois, de puissance, de jeux de pouvoir, de trahison, d'attente d'élu avec ou sans s, et puis il y a cet espoir qui ressort par tous les pores de ces protagonistes qui ne cessent de croiser les doigts pour que leurs conditions s'améliorent. La guerre de ces peuples ne datent pas d'hier et il va donc falloir y mettre toutes ces forces afin de gagner contre un roi tyrannique qui veut asseoir toute la faune marine à ses pieds. Quelques détails sont assez particuliers, j'en parlerais un peu plus tard, je reste vraiment sur la mythologie et c'est très agréable de pouvoir découvrir une nouvelle "race" peu connue, avec une histoire/légende, un changement par rapport à ce que nous connaissons, car ces créatures ont réussi à nous tromper royalement sur qui ils sont. L'Histoire humaine a su démontrer que les Hommes sont de véritables machines à raser les peuples. J'ai adoré également le fait de visiter quelques lieux d’Écosse, dont les fameux lochs noirs. Nous ne pouvons que ressentir la passion pour ce pays par l'auteur.
    Si j'ai adoré toute cette partie, je dois avouer que le reste je suis restée sceptique. La relation entre Leina et Lachlan est hyper rapide . J'ai bien cru qu'en une journée ils allaient se dire des mots forts. Je suis plus du genre à voir la relation évoluer dans le temps et pas aussi vite, donc passons sur ce détail si vous n'êtes pas comme moi. Certaines scènes entre eux auraient pu être plus développées, surtout que le livre est tout petit, donc cela n'aurait pas gêné la lecture. Non, j'ai ressenti de nombreux bémols en tournant les pages et des incompréhensions. Leina parle de ces cauchemars à un moment donné et deux pages plus loin Lachlan demande à la demoiselle pourquoi elle a des cernes (je résume bien entendu) et là, elle lui explique pour la première fois ses cauchemars ? Gné ? Désolée, il fallait que cela sorte, mais ce n'est pas le seul moment perturbant de la lecture que je revenais en arrière pour être sure et certaine d'avoir bien lu. Beaucoup de répétition de mots à plusieurs reprises, dans la même phrase ce qui les alourdit considérablement. Le fait que le texte soit à la troisième personne ne m'a jamais vraiment posé de souci, pour cette histoire cela a été le cas et j'explique pourquoi. Il n'y a pas de coupure entre ce que lui pourrait agir et penser et elle, ou un autre personnage bien entendu. De plus il manque cruellement de dialogues. Résumer ce qu'il peut lui dire, ou ce qu'elle peut lui répondre donne un effet passif dans le livre et c'est vraiment dommage. Le fait d'avoir de l'interaction orale permet d'avoir plus de mouvement, d'actions en quelque sorte et j'aurai vraiment apprécié ces échanges verbaux et pas juste des paragraphes qui racontent ce qu’ils se disent.     La trame de l'histoire est vraiment intéressante avec le fantastique innovant, le véritable soucis c'est la façon dont elle est amenée. Leina est un personnage que je n'ai pas su apprécier. Oui elle a mal, elle a perdu quelqu'un et ce n'est qu'un début. Elle veut bien faire, n'y arrive pas, relâche, recommence ces bêtises, fuit même par moment durant de longues semaines voire mois. En parlant de temps, il y a un soucis dans le temps justement, des sauts dans l'avenir, des moments où il semble qu'il ne se passe que quelques jours alors qu'il s'agit de semaine. Je me suis perdue à plusieurs reprises malheureusement. Certaines situations m'ont paru totalement en contradiction avec ce qui se produisait je n'ai pas compris pourquoi ces choix et surtout LE choix. JE ne pénalise nullement le livre avec ce que l'auteur a choisi comme destin, c'est ce qu'elle a décidé même si cela ne m'a pas plu et entraîne ainsi une fin particulière où la souffrance est bien présente. Je pense que c'est cette tristesse, cette mélancolie qui est bien trop mise en avant dans le texte qui le rend difficile à digérer et les quelques rares moments de bonheur n'arrivent pas à apporter cette petite lumière dans la lecture. Je n'ai pas parlé des personnages plus que cela, nous faisons leur connaissance au fur et à mesure des "voyages" de Leina et Lachlan qui veut lui faire découvrir son pays autrement que par les études. Je me suis posée de nombreuses questions, mais une prédomine, comment le roi a pu maintenir en vie un protagoniste ainsi ? Il manque des explications pour vraiment comprendre la totalité des actes de certains.     En conclusion, une trame intrigante, un monde fantastique revisité dans une Ecosse qui me donne envie de découvrir par moi-même. Malheureusement avec la manière dont tout est amené je n'ai pas réussi à apprécier la lecture comme je l'aurai imaginé. Entre les nombreuses répétitions, les contradictions sur peu de pages, les choix de Leina, son comportement, le manque de dialogue, de descriptions et d'approfondissement, je reste sur ma faim. C'est dommage, car le livre a peu de pages pour tout ce que l'auteur voulait nous raconter, pour toutes les actions et les combats menés. Ce récit aurait mérité plus, beaucoup plus afin d'avoir un meilleur développement. Ce qui aurait dû être une lecture toute douce avec une part de mystère fantastique a été pour ma part compliquée et j'en suis navrée.
 

 Extrait choisi :  

« Et on ose dire que l'histoire de la France est la plus compliquée ? Quelle ironie ! Après s'être plongée pendant une heure dans ses notes, n'y avoir pas compris grand-chose, elle décide d'abandonner et de commencer à se préparer pour sa nouvelle journée à la faculté d’Édimbourg. Elle ne s'est pas fait d'amis depuis le début de l'année scolaire il y a quatre mois, elle n'a pas même discuté avec des gens de sa promotion, il faut dire qu'elle n'est jamais entourée des mêmes personnes pendant les heures de cours. Elle ne cherche pas non plus à s'intégrer vraiment. À quoi bon ? Tisser des liens avec des gens qu'elle ne reverra sûrement jamais et donc revivre la perte de la même façon qu'elle a vécu celle de son père, disparu lors d'une sortie en mer et dont le corps n'a jamais été retrouvé, il y a six mois. Imaginez, enterrer quelqu'un dont vous savez que la tombe est vide, sans jamais avoir la certitude que la personne que vous pleurez et que vous allez pleurer pendant des semaines, des mois, voire des années n'est plus de ce monde. Les recherches ont été suspendues après deux semaines, la mer devenait trop dangereuse même pour les secouristes, il n'était pas question de risquer la vie d'autres personnes.  »

Les Lochs noirs (Marie Lefebvre)


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
L'Égypte Ancienne - Vérités et Légendes, Florence Quentin
wallpaper-1019588
Les sélections des prix littéraires belges FWB
wallpaper-1019588
In my mailbox (du 26 septembre au 2 octobre 2022)
wallpaper-1019588
Le Cartel, Tome 3 : La Source de Julie Christol