Magie Ex Libris, tome 2 - Lecteurs nés

Magie Ex Libris, tome 2 - Lecteurs nés
Magie Ex Libris, tome 2 - Lecteurs nés
Isaac Vainio est un bibliomancien. Membre de Die Zwelf Portenaere, les Douze Gardiens des Portes, une organisation secrète fondée par Johannes Gutenberg, il dispose d'une magie très particulière : il peut puiser à volonté dans les livres et en tirer n'importe quel objet du récit, ce qui n'est pas sans intérêt quand les Gardiens l'envoient sur le terrain combattre les menaces magiques guettant la Terre. Or Isaac est un vrai fan de science-fiction et de fantasy... Désormais Isaac n'est plus relégué comme catalogueur et a accompli son rêve : il est devenu chercheur au service des Gardiens pour lesquels il explore les secrets de la magie, en partenariat (étroit) avec la dryade Lena Greenwood. En principe, les Gardiens maintiennent le statu quo entre les humains et les différentes créatures d'essence magique qui vivent dans les coulisses de la société. Mais Isaac n'est pas fait pour appliquer strictement les consignes ; il accepte de venir en aide à une meute de loups-garous rendus très inquiets par le meurtre d'un wendigo dans les bois environnants. Dès qu'Isaac et Lena s'intéressent à l'affaire, l'arbre qui abrite l'essence de la dryade est attaqué par une myriade d'insectes extrêmement résistants et dotés d'une forme d'intelligence collective...
Magie Ex Libris, tome 2 - Lecteurs nés
Pourquoi ce livre ? J’avais adoré le pitch de base, où la magie consiste à s’emparer des objets décrits et inventés dans les livres. Qui n’a jamais rêvé d’utiliser un certain anneau d’invisibilité ou un balai volant ? Bref, après avoir lu communément le premier opus avec Mister, on se lance enfin dans cette suite.
C'est très drôle de voir que je me souvenais parfaitement des personnages mais pas du tout de la fin de l'intrigue du précédent volume. Je déplore que l'auteur n'ait pas plus appuyer ses rappels çà et là, la remise en forme aurait été plus aisée. Malgré ça ce fut quand-même un bon début, encore une fois entraînant par l'enchaînement rapide des éléments.
Dans Lecteurs nés, les chapitres sont divisés entre le passé de Léna, la dryade qui forme un sacré duo avec Isaac, le fameux Bibliomancien. J'ai adoré la partie sur Lena, malgré un coup de mou sur la fin. Je trouve que l'auteur rend parfaitement compte de sa nature, par son caractère, son dévouement, son évolution selon les autres individus côtoyés. Tout est perceptible et, n'eut été la baisse de rythme sur la fin qui est allé jusqu'à casser la tension de l'intrigue principale, cette partie aurait pu être un coup de cœur. Concernant l'intrigue au présent, elle manque selon moi de rythme et de corps. J'ai beaucoup aimé découvrir l'art par le prisme de différentes cultures, même s'ils ne sont pas forcément utilisés dans le sens voulu par Isaac. Cela a enrichi l'univers. En dehors de ça, l'intrigue est un peu trop lisse, prévisible, classant cette suite comme un bon divertissement mais sans plus. En revanche, la fin donné envie de se pencher sur la suite car Isaac se trouve dans une fâcheuse posture vis-à-vis de personnalités majeures dans le monde de la magie et j'ai hâte d'assister au grand clash entre les deux partis.
Malgré les petits défauts de l'intrigue, je reste toujours autant attachée aux personnages principaux. Efficaces à souhait, ils sont parfaitement complémentaires bien qu'ils se ressemblent indubitablement - et inexorablement : Isaac incarne la réflexion, la nécessité de l'érudition et de la connaissance pour mieux exploiter son don ; Léna, sous ses jolis airs, use de sa force et de son agilité pour équilibrer l'équipe. J'aime également les dialogues entre les deux, qui traduisent la douceur et la confiance. On en apprend un peu plus sur la thérapeute de Léna. D'abord dans une position saugrenue dans le premier opus, je trouve qu'elle creuse un peu plus sa place ici puisqu'elle est quasiment constamment avec eux. Ses connaissances et compétences ne sont d'ailleurs pas totalement inutiles, ce qui vient renforcer l'équipe de choc. Les autres personnages sont toujours aussi ambivalents. Déjà, les membres du conseil semblent déterminés dans leurs objectifs mais usent parfois d'une méthode expéditive qui portent à confusion sur leurs réelles intentions. Une confusion d'autant plus grande que l'ennemi combattu ici semble ne pas être totalement méchant, défendant une cause noble, selon son angle de vue.
La plume, la traduction, rend la lecture toujours aussi aisée et addictive. C'est très simple à lire, un style efficace qui nous fait tourner les pages rapidement. En y repensant, le style change un peu entre la partie concernant le passé de Léna et la partie au présent, ce qui me semble parfait pour l'immersion. Bref, ce n'est pas une plume mémorable par sa poésie ou son caractère relevé mais elle a le mérite d'être fluide et accessible.
Magie Ex Libris, tome 2 - Lecteurs nés
Malgré ses qualités, cette suite me paraît moins bonne que le premier tome - et Mister me confirme à l'instant qu'il le ressent ainsi aussi. Y'a des choses intéressantes et j'apprécie vraiment le non manichéisme des personnages. Il se passe des choses explosives sur la fin, mais le reste est moins bien rythmé, et c'est amplifié par le fait qu'on ne découvre plus le fonctionnement de leur magie. Donc on attend simplement que les choses décollent enfin. En dehors de ça, c'est toujours plaisant à lire et je me demande dans quel sens le troisième et dernier opus va faire évoluer les choses. On va essayer de le lire d'ici la fin de l'année.
Magie Ex Libris, tome 2 - Lecteurs nés
14/20
Magie Ex Libris, tome 2 - Lecteurs nés
Les autres titres de la saga :
1. Le Bibliomancien
2. Lecteurs nés
3. Sur épreuves
- saga terminée -

wallpaper-1019588
Veux-tu passer tous tes Noël avec moi ? – Emilie Blaine
wallpaper-1019588
La Petite de Sarah Perret
wallpaper-1019588
'Bones and All' de Camille DeAngelis
wallpaper-1019588
Amour, deuil et portrait d'un frère absent