La petite sœur, selon Aurore Petit. Parfaite

La petite sœur, selon Aurore Petit. Parfaite

L'arrivée de la petite sœur à la maison. (c) Les fourmis rouges.


L'arrivée d'un second enfant serait le thème le plus souvent demandé en librairie, nous dit-on. Bigre! Du coup, on comprend mieux la déferlante de "livres-médicaments" sur le sujet. Fabriqués, ils rassurent les parents mais ennuient les enfants tant ils ont peu d'âme.
La petite sœur, selon Aurore Petit. ParfaiteC'est dire si on se réjouit de découvrir le troisième volet de la série familiale formidablement réussie d'Aurore Petit. "La petite sœur est un diplodocus" (Les fourmis rouges, 48 pages) complète magnifiquement "Une maman c'est comme une maison" (Les fourmis rouges, 2019) où un bébé grandit en confiance de jour en jour, in utero et ex utero, et "Bébé ventre" (Les fourmis rouges, 2021) qui donne la parole à un second bébé à venir depuis le ventre de sa maman jusqu'à sa naissance. 
La petite sœur, selon Aurore Petit. Parfaite

La petite sœur, selon Aurore Petit. Parfaite

La visite des lieux. (c) Les fourmis rouges.


Changement de format pour ce troisième opus de la série qui passe à l'italienne mais conserve les personnages aux lignes rondes des précédents, un peu plus loin dans leurs vies, ainsi que la façon en aplats de couleurs n'hésitant pas à emprunter aux Stabilo et la brève phrase de texte, totalement suffisante, en bas de page. Les mots justes, la tendresse et l'humour s'épanouissent dans ces pages qui expliqueront en finale l'énigme du titre. Pourquoi une petite sœur diplodocus? Tout simplement parce que si l'arrivée à la maison de cette dernière s'est bien passée pour le grand frère, il a fait le guide des lieux, lui a offert un cadeau, en a reçu un d'elle, les choses se compliquent quand se tricote le quotidien.
L'excellent rapport texte-images permet à Aurore Petit de conserver cette écriture blanche si plaisante, neutre, descriptive, permettant les interprétations et les commentaires du lecteur. Le petit déjeuner, la promenade, les jeux sont autant d'occasions pour le nouveau grand frère de montrer qu'il n'est pas/plus d'accord. Jusqu'à son énorme colère qui le transforme en tyrannosaure. Il règle alors son compte à son diplodocus de petite sœur. Symboliquement. 
Une réaction positive des parents l'aidera à surmonter ses émotions et lui permettra de découvrir cette petite sœur et de l'apprécier. On assiste à la naissance d'un nouvel amour dans cet album subtil, sans doute vécu, dont les superbes images à la plume captent la vie telle qu'elle est. 

La petite sœur, selon Aurore Petit. Parfaite

Les choses se compliquent. (c) Les fourmis rouges.


La petite sœur, selon Aurore Petit. Parfaite Pour amuser les bébés, les quatre mini pop-up en carton sur les couleurs d'Aurore Petit, tellement réussis et ludiques, tant par le choix des sujets que par leur vigoureuse représentation minimale. Dans "Rouge pop", "Vert pop", "Rose pop" et "Jaune pop" (La Martinière jeunesse, 12 pages animées) surgissent chaque fois six animations en papier en lien avec la couleur annoncée. Des attendues et d'autres qui le sont beaucoup moins. Ainsi, un camion de pompiers et un grand cœur pour le rouge, un crocodile et une crotte de nez pour le jaune, un cochon et le lever du soleil pour le rose, un poussin et un ciré pour le jaune. 

La petite sœur, selon Aurore Petit. Parfaite

"Rose pop". (c) La Martinière Jeunesse.


La petite sœur, selon Aurore Petit. Parfaite Pour amuser les grands, dès qu'ils savent lire, la réédition en un volume titré "Dolorès Wilson" (Les fourmis rouges, 120 pages) de cinq aventures de la super-héroïne créée par Mathis et illustrée par Aurore Petit, "Panique au Mini-Market", "Hypnose au château", "L'abominable Ours bipolaire", "Ménage à Kipuland" et "Turbulences à bord" qui avaient été publiées en 2014 et 2015. 
Dolorès Wilson exerce chaque jour un nouveau métier. L'"intérimaire de l'impossible" est accompagnée d'un chien en surpoids, Doug, et d'un escargot mutant, Oscar. Pour remplir de périlleuses missions dignes de séries B, Dolorès a toutefois un super pouvoir: un piment accompagné de crème chantilly. Scènes d'action, de terreur même (parfois) mais aussi humour ravageur teinté d'absurde dans ces palpitantes aventures.

La petite sœur, selon Aurore Petit. Parfaite

"Dolorès Wilson". (c) Les fourmis rouges.



D'autres livres de "sœurs" ici.

wallpaper-1019588
Endroll back, tome 3 (Dernier tome)
wallpaper-1019588
Une vie d'ado post-68 en chansons
wallpaper-1019588
PALM #73 - Décembre 2022
wallpaper-1019588
Calendrier de l’avent 2022