Partir sur les chemins de Compostelle - Lili Sohn ♥♥♥♥♥

 Partir sur les chemins de Compostelle     -  Lili Sohn


Partir  sur les chemins de Compostelle    -  Lili Sohn   ♥♥♥♥♥



















CastermanParution : 25 mai 2022Pages : 296Isbn : 9782203221918Prix : 22 €
Présentation de l'éditeur
2 mois pour rejoindre Saint-Jacques de Compostelle depuis Cajarc et le Mas de Jantille.
2 mois et 1250 km, seule et le strict nécessaire dans un sac à dos.
2 mois pour se réapproprier l'espace et le mouvement entre deux confinements.
2 mois de marche, de réflexion et d'initiation.
2 mois pour questionner son rapport au corps, aux autres, à la nature.
Lili Sohn
Partir  sur les chemins de Compostelle    -  Lili Sohn   ♥♥♥♥♥
Après des études en arts appliqués et arts visuels, Lili Sohn s’installe à Montréal où elle travaille en tant que graphiste dans le milieu du jeu vidéo. En 2014, suite au diagnostic de son cancer du sein, elle ouvre le blog « Tchao Günther » où elle raconte sa maladie avec humour et en couleur. Son premier album, La Guerre des tétons (Michel Lafon) est tiré de ce blog. En 2015, Lili se lance à plein temps dans la bande dessinée et l’illustration. En juin 2018 paraît Vagin Tonic, un guide décontracté de l’anatomie féminine. En 2019, animée par un grand changement dans sa vie, la maternité, Lili poursuit son étude des grands sujets féminins avec Mamas, petit précis de déconstruction de l’instinct maternel publié chez Casterman. Lili Sohn vit aujourd’hui à Marseille.
En route avec Lili Sohn

Mon avis
En novembre 2019, l'éditeur de Lili Sohn - hyperconnectée aux réseaux - lui suggère un projet sur les Chemins de Compostelle à réaliser sans téléphone !  L'occasion de se "désintoxiquer" des réseaux, de se prouver aussi qu'elle peut le faire seule.Cela lui parle, ses parents l'ont fait, ils possèdent un gîte sur le site :  le mas de Jantille. 
Elle pense à la préparation physique, au matériel, aux chaussures à "entraîner", au fameux "crédentiale" - le passeport indispensable pour préparer le pélerinage, à fixer une coquille sur son sac à dos - le signe des pélerins.
Le covid passe par là et le départ est reporté au 1er septembre 2020.  45 jours de marche pour plus de 1250 kms.  
On va vivre avec elle, non sans humour, la préparation et le voyage, les émotions, le vide, plus exactement comment s'approprier le vide et le silence, la marche, la fatigue et les rencontres.
On suit son parcours magnifique.  On suit ses conseils et prend aussi conscience de l'empreinte humaine laissée sur le circuit.
Après le recentrement sur soi, le vide, le réconfort d'être ensemble, de se livrer facilement à des inconnus. Une expérience humaine forte.
C'est un voyage émouvant, très riche qui lui permettra de ralentir, d'être moins dans l'urgence du quotidien, retrouver la lenteur des choses, être autonome, s'épanouir et donner un sens à la vie, au bonheur !
Cela se dévore, les photos et dessins sont super chouettes.  C'est super beau et cela donne envie de prendre le large, si pas avec ses chaussures de rando, dans la tête au moins !
Je suis fan, j'ai passé un excellent moment ♥
C'est un nouveau coup de ♥
Partir  sur les chemins de Compostelle    -  Lili Sohn   ♥♥♥♥♥
Partir  sur les chemins de Compostelle    -  Lili Sohn   ♥♥♥♥♥
  Les jolies phrases
Être seule, sans aucun lien virtuel.
Ça n'a pas du tout été une parenthèse, plutôt un révélateur?  Ce confinement ajoute un éclairage et une nécessité en plus à ma démarche.  Le besoin de se réapproprier l'espace, la liberté de mouvement, l'envie de solitude, mais aussi de relations humaines, la lenteur, le vide, et les questionnements écologiques.
C'est un rapport à la nature réinventé qui m'ancre dans le concret, dans le "ici et maintenant".  Il n'y a plus de montre au poignet pour donner un horaire strict désormais, c'est mon ressenti qui prime.  Mon corps face à la faim, à la fatigue, au soleil qui se lève ou qui se couche, aux intempéries.  je deviens ce que je fais. 
Je veux sortir de ma zone de confort et trouver des sensations nouvelles. Je veux me déstabiliser dans cette zone non routinière et donc inconfortable parfois.  Mais la douleur sera ma frontière. Ça sera la règle de mon chemin de Compostelle. 
On ne se connaît pas, et pourtant on parle de choses très intimes.  C'est fou comme on peut se confier facilement à des inconnus.  Est-ce qu'il y a moins de jugements ?  Je ne crois pas. Mais, il y a surtout moins d'implication, plus de spontanéité et moins de bagage.Parler avec des inconnus, c'est aussi la possibilité de se réinventer.  Je peux être qui je veux, au dosage que je veux.  je peux changer tous les jours.  Cette possibilité me permet peut-être même d'être encore plus moi-même, sans contrainte de coller à l'image que les gens qui me connaissent se font de moi. 
Partir  sur les chemins de Compostelle    -  Lili Sohn   ♥♥♥♥♥



wallpaper-1019588
L'Égypte Ancienne - Vérités et Légendes, Florence Quentin
wallpaper-1019588
Les sélections des prix littéraires belges FWB
wallpaper-1019588
In my mailbox (du 26 septembre au 2 octobre 2022)
wallpaper-1019588
Le Cartel, Tome 3 : La Source de Julie Christol