12 secrets (peut-être pas si secrets) sur l’émission spéciale de Julie lit au lit pour l’événement « Le 12 août, j’achète un livre québécois! »

J'ai eu le plaisir d'animer et de réaliser une émission spéciale d'une durée de 8 heures pour célébrer le livre québécois. Dans cet article, je dévoile certains aspects de la préparation de cette émission. Et évidemment, je vous offre d'écouter l'émission en différé.

Au menu de l'émission Julie lit au lit du 12 août 2022 :
00:50 : Mot de bienvenue
04:00 : Entretien avec Patrice Cazeault, cofondateur de l'événement " Le 12 août, j'achète un livre québécois! "
14:55 : Suggestions de Maud Lemieux
33:05 : Suggestions de Marie-Ève Muller et Hugues St-Pierre
1:01:25 : Suggestions d'Émilie Roy-Brière
1:21:45 : Suggestions d'Ève Nadeau
1:45:35 : Entretien avec Daniel Grenier, écrivain et traducteur
2:05:05 : Suggestions de Carolyne Ménard
2:32:25 : Suggestions de Mireille Gagné
2:50:00 : Suggestions d'Isabelle Dion
3:04:25 : Suggestions de Marie-Christine Chartier
3:13:10 : Suggestions de Guillaume Demers
3:22:30 : Suggestion d'Edouard Tremblay
3:41:25 : Suggestions de Jean-François Benoit
3:53:05 : Suggestions de Marie-Claude Roy
4:06:05 : Suggestions d'Anny Bussières
4:38:40 : Suggestions d'Alicia Rodriguez
4:55:30 : Suggestions de Valérie Forgues et Paul Bordeleau
5:29:25 : Suggestions de Vicky Sanfaçon
5:51:40 : Suggestions d'Ève Sanfaçon
6:01:45 : Entretien avec Éric Therrien de la Bibliothèque de Québec
6:12:15 : Suggestions d'Elizabeth Lord
6:29:50 : Suggestions d'Étienne Beaulieu
6:41:10 : Suggestions de Julie Kurtness
6:56:35 : Suggestions de Marie-Claude Martel
7:09:00 : Suggestions de Philippe-Aubert Côté
7:31:55 : #VendrediLecture
7:34:55 : Conclusion de l'émission

1- C'était ma 9e émission de Julie lit au lit! L'émission est en ondes depuis juin 2022 et j'ai fait ma première animation à Québec, réveille!, l'émission du matin de CKIA, à la mi-mai 2022. Évidemment, ce n'est pas ma première émission littéraire (j'ai réalisé 107 émissions de Bouquins & Confidences), donc ça explique peut-être que j'ai pu être en ondes pendant 8 heures même si je suis toute neuve à CKIA.

2- L'idée de départ était d'animer une émission de... 12 heures! Je suis concept de même : 12 heures de radio pour le 12 août. Puis, je me suis calmé les nerfs quand j'ai réalisé à quel point j'étais fatiguée pendant ma session. Parce que oui, j'ai eu cette idée en mai, après mon remplacement à Québec, réveille!, et surtout, pendant ma 2 e session au Collège Radio Télévision de Québec. Donc je me suis calmé les nerfs, oui.

3- Je me suis calmé les nerfs, mais j'ai rapidement partagé mon idée avec Mariane Cayer, chroniqueuse à l'émission. Sa réaction enthousiaste m'a confirmé que j'irais de l'avant pour concrétiser ce projet. Je suis chanceuse d'être entourée de gens qui croient en moi, et qui souvent croient plus en moi que je peux le faire moi-même!

4- L'ouverture pour une émission spéciale à CKIA a été là dès le départ. J'ai tâté le pouls et la réponse a été positive. Puis, j'ai laissé passer quelques semaines (semaines intenses à l'école + vacances de la responsable de la programmation de CKIA). Et quand j'en ai reparlé, les détails se sont réglés en quelques minutes. J'en étais à quoi, ma 5 e ou 6 e émission? Simple de même!

5- La durée prévue était de 6 heures. Nous nous étions entendues par téléphone pour une émission de 12h à 18h (l'émission est généralement de 16h à 18h). Sauf que la semaine avant l'émission spéciale du 12 août, je me suis sentie à l'étroit dans un format de 6 heures. Je voyais que la réponse était excellente, que je refusais des gens, que j'envisageais de mettre de côté ma propre chronique du 12 août... Bref, il fallait intervenir! J'en ai discuté avec deux ou trois personnes. Puis, j'en ai parlé à CKIA. La réponse de CKIA : Veux-tu une heure de plus? Deux heures de plus? Ma réponse : Deux heures!

6- Pendant l'émission, j'ai cru que j'aurais du mal à ne pas dépasser 18h. J'avais une dizaine de minutes de retard sur ce qui était prévu. Retard dû à des gens passionnés comme je les aime! Et retard dû à beaucoup de contenu et beaucoup d'invités en seulement 8 heures (totalement ma faute!). Puis est arrivé un miracle dans la dernière heure : une chronique plus courte que prévue dans ma feuille de route. Une chronique de 15 minutes quand tu prévois une plage horaire de 25 minutes, ça permet de ne pas dépasser 18h!

7- Autant de suggestions de lecture, c'est long à regrouper pour la consultation! Vite comme ça, je suis certaine que nous avons parlé d'environ 150 livres différents... Donnez-moi un peu de temps et tout va y être! Cliquez ici pour consulter l'album des suggestions de lecture.

8- 8 heures de radio, ça passe vite! Sérieusement, je voyais à peine le temps passer. J'étais pleine d'énergie. Il y avait pourtant deux trucs qui auraient pu me fatiguer plus vite : je faisais la mise en ondes manuellement et j'animais assise.

Faire la mise en ondes manuellement signifie par exemple de devoir mettre en pause l'automatisme après la dernière publicité, puis de cliquer sur mon thème musical au bon moment à partir des cartouches. Je devais aussi cliquer pour diffuser les chroniques préenregistées. Et je devais insérer mon thème musical entre chacune des chroniques, préenregistrées ou en direct. C'était ma 9 e émission avec le système utilisé à CKIA, Jazler. Je suis pas mal plus à l'aise avec Winmedia, qui me permet de faire moins de clics parce que je n'ai pas à utiliser les cartouches.

En plus de faire d'autres tâches de mise en ondes et de réalisation : ajuster les micros, faire les appels téléphoniques, se connecter sur Zoom, gérer la durée des interventions, nettoyer les micros et les écouteurs, accueillir les invité.es qui venaient en studio, communiquer avec les invité.es par Messenger... Bref, beaucoup d'aspects techniques et logistiques à garder en tête.

Pour ce qui est d'être assise, imaginez être assis.e 8 heures de temps. C'est fatigant. C'est facile de devenir trop relax et d'avoir envie de faire une sieste. Ça donne mal aux fesses. L'idéal, c'est de pouvoir alterner pendant une journée. Je pourrais théoriquement animer debout à CKIA, mais c'est trop bas pour moi et je me fatiguerais, aussi. J'ai pu me dégourdir un peu pendant l'accueil des invité.es et lorsque je nettoyais les micros et les écouteurs!

Heureusement, tout s'est bien déroulé!

9- J'ai failli pleurer de joie et de fierté en concluant l'émission. Ça s'entend probablement. Je sais de source sûre que je n'étais pas la seule à être émotive pendant la conclusion, mais ça, ce n'est pas à moi de le dévoiler!

10- J'ai eu du mal à me coucher à une heure raisonnable après l'émission. J'étais encore très stimulée. Je pensais dormir beaucoup après l'émission spéciale du 12 août, entre autres parce que j'ai terminé d'intenses études il y a deux semaines et que j'ai passé de nombreuses heures à travailler sur cette émission spéciale. Au moment d'écrire ces lignes, je suis en pleine forme!

11- J'ai hâte à mon prochain projet fou! Je pourrais refaire ce genre d'émissions (maintenant, j'ai la preuve que j'en suis capable). J'ai hâte de voir et de saisir les opportunités!

12 - Cette émission a été réalisée bénévolement. J'ai été gentiment nourrie et abreuvée pendant la journée. D'ailleurs, merci à Le Packwood : Café et Boutique, à Anny Bussières, à Guillaume Demers et à CKIA pour les vivres.

Mille mercis aux personnes qui ont contribué au succès de cette émission spéciale! L'émotive conclusion de l'émission nomme plusieurs de ces personnes!

Sur ce, je continue de compléter l'album, je prépare la 10 e émission de Julie lit au lit (une émission régulière de 2 heures, bénévole, elle aussi) et j'envoie mon CV pour dénicher un emploi en radio!


wallpaper-1019588
L'Égypte Ancienne - Vérités et Légendes, Florence Quentin
wallpaper-1019588
Les sélections des prix littéraires belges FWB
wallpaper-1019588
In my mailbox (du 26 septembre au 2 octobre 2022)
wallpaper-1019588
Le Cartel, Tome 3 : La Source de Julie Christol