Les survivants – Alex Schulman

Premier roman traduit en français d'un écrivain à succès suédois, Les Survivants aborde les thèmes de l'enfance, du deuil et de la culpabilité. Benjamin, Pierre et Nils, trois frères devenus adultes, se retrouvent pour répandre, selon ses dernières volontés, les cendres de leur mère dans le lac qui borde leur maison d'enfance. Un endroit qui ravive de sombres souvenirs, car vingt ans plus tôt a eu lieu un drame qui a changé le cours de leur existence. Le deuil de leur mère, le retour sur les lieux de leur enfance seront pour le cadet Benjamin, l'occasion de lever le secret sur un drame enfoui depuis ses neuf ans.

Ecouté dans sa version audio, ce roman lu par Mathieu Buscatto fut pour moi une belle découverte en dépit de quelques longueurs. L'auteur alterne une double temporalité : la période où les trois frères sont enfants et vivent auprès de leurs parents, et celle où une fois adultes ils se retrouvent après le décès de leur mère. En dépit de quelques longueurs et de chapitres qui ne mènent pas à grand chose, le récit est très fluide et je suis restée sensible à l'ambiance pesante de ce roman où l'on s'attend inévitablement au drame. J'étais impatiente de découvrir cet évènement survenu dans leur jeunesse et qui a bouleversé leur vie. Benjamin ne s'en n'est pas remis, et sans être le narrateur principal, on sent que le récit tourne autour de lui et de ses émotions encore à fleur de peau. On ressent un tel mal être chez lui, une douleur latente y compris dans les souvenirs heureux et les moments de partage vécus auprès de ses frères, que l'on devine rapidement qu'un drame a eu lieu pendant leur enfance. Chaque récit de moments de vie me faisait douter d'un dénouement positif. Tout au long de mon écoute, je me suis demandé quand allait survenir ce drame. Le suspense est bien présent, et je ne m'attendais pas au dénouement qui m'a totalement surprise et a rendu ce roman plus touchant encore.

Sans être poétique, l'écriture est suffisamment éloquente pour rendre crédibles et puissants les moments de vie partagés par cette famille meurtrie. Chaque personnage est parfaitement élaboré, je n'ai eu aucun mal à les imaginer et à m'en imprégner. Je regrette juste certains passages un peu longs et un dénouement à l'inverse trop rapide. Mais j'ai apprécié dans l'ensemble cette lecture émouvante, pour laquelle je remercie Audiolib et NetGalley.


wallpaper-1019588
Endroll back, tome 3 (Dernier tome)
wallpaper-1019588
Une vie d'ado post-68 en chansons
wallpaper-1019588
PALM #73 - Décembre 2022
wallpaper-1019588
Calendrier de l’avent 2022