A cœur et à sang - Sarah West

A cœur et à sang - Sarah West  

                                  Titre : A cœur et à sang

  Auteur : Sarah West                                 Edition : evidence editions                                      Nombre de Pages: 389

Résumé :

J’ai toujours cru au bonheur, mais je ne savais pas que je devrais passer par la déchéance et l’humiliation pour l’atteindre.Tout a commencé quand mon prof de français, M. Logan Lodge, a flashé sur moi. Je venais juste d’avoir 18 ans et j’étais encore très naïve, je pensais que c’était un prince sur son cheval blanc, mais j’ai vite déchanté. Il m’a manipulée, violée, frappée et fait vivre un enfer. Il m’a obligée à coucher avec d’autres hommes, me droguant pour que je sois la plus conciliante possible. J’ai des cicatrices partout, me rappelant l’enfer qu’il m’a fait vivre : les coups de ceinturon, de couteau et beaucoup d’autres tortures inimaginables.Un jour, lors d’une soirée échangiste que Logan avait organisée, tout a basculé. Mon prince m’a trouvée, il s’appelle Enzo, c’est un mafieux très craint et il a décidé de me sortir de cet enfer. Mais dans quel nouvel enfer vais-je entrer ?
Ma condition actuelle n’est-elle pas tolérable tout compte fait ?

Mon avis :

Ce roman fait partie d'un genre assez particulier : c'est de la dark romance. Elle entre dans la catégorie des romances interdites, mettant en scène des relations parfois condamnées par la morale ou par la loi. Je vous préviens donc, lecteurs avertis, les plus sensibles doivent absolument s'abstenir. Ce roman en particulier est très violent. 
Voici les triggers warning : violence sexuelle, physique et morale, viol, esclave sexuelle, drogue du violeur. J'ai déjà lu des dark romances même si ce n'est pas mon genre favori, j'en découvre de temps en temps entre deux livres. Certaines sont très bien faites.Je suis donc un chouilla habituée aux différents climats de violences dans ce type de roman. Camille est une lycéenne de 18 ans, très banale, n'a que peu d'amis et aucune estime d'elle-même. Elle est la cible d'un prédateur sexuel qui n'est autre que son professeur de français qui attend sagement les 18 ans de la jeune fille pour en faire son esclave sexuelle. La première partie du roman nous livre l'enfer que va vivre Camille, son quotidien d'une violence inouïe. Dans la seconde partie du livre, un nouveau personnage entre en scène, il s'appelle Enzo. C'est un mafieux qui tente de l'aider et veut la sauver de son prédateur, Logan. La lecture de la première moitié du roman était insoutenable. On ne peut que compatir envers cette jeune femme prise au piège, manipulée et réduite à une esclave. C'est horrifiant, et cela fait froid dans le dos. Logan est un personnage si détestable que nous lecteur pourrions le tuer de nos mains pour abréger les souffrances de la pauvre Camille. Malheureusement, je n'ai pas apprécié ma lecture pour plusieurs raisons. L'histoire en elle-même n'est pas originale mais ce n'est pas réellement le plus important. Ce qui m'a vraiment dérangée, ce sont les multiples incohérences. Le père de Camille a des réactions anormales faces aux épreuves que vont endurer sa fille, je n'ai absolument pas compris ce choix. De même, l'évolution du caractère de Camille est assez particulière. J'ai compris où voulait en venir l'auteure, mais ce n'est pas pour autant que je suis tout à fait d'accord. Camille devient antipathique, elle n'éprouve à la fin du roman plus aucune empathie pour personne et devient même un bourreau par la suite. C'est allé beaucoup trop vite, que ce soit la manière dont elle a pris les choses en si peu de temps, mais aussi la relation qu'elle va entretenir avec Enzo. Enzo est très lisse, ce n'est pas un personnage  complexe ou travaillé et c'est vraiment dommage. Dernier point : la plupart du temps nous aimons des romans pour plusieurs raisons, l'une d'entre elles est liée aux personnages. Ici, nous avons un problème de taille : ils sont tous très fades, sans vie ni  personnalité.  Je n'ai pas du tout accroché aux différentes interactions entre chacun des personnages. 
En bref, si vous aimez la dark romance, je vous conseille de le lire pour vous faire votre propre avis, mais si vous n'êtes pas un habitué, passez votre chemin. Il y a des dark romances bien meilleures à découvrir dans ce monde.Et vous, cher lecteur ? Quelle réflexion souhaitez-vous partager ? L'avez-vous lu ? Aimez-vous la dark romance ?

wallpaper-1019588
Térébenthine, Carole Fives
wallpaper-1019588
Derniers jours d'un monde oublié
wallpaper-1019588
Comics de la semaine : Amazing Spider-Man #7, Power Rangers #22, et plus
wallpaper-1019588
L’imprévu – Julia Paris