Maeve Reagan, tome 4 : à pleines dents (Marika Gallman)

Maeve Reagan, tome 4 : à pleines dents (Marika Gallman)

Auteur : Marika Gallman

Éditions : Milady

Paru le : 31 Octobre 2013

480 pages

Thème : Bit Lit

disponible sur Amazon

Fait partie de la série

Maeve Regan

J'ai aimé :)

 Résumé 

  « Avec la disparition de Victor, ma vie aurait dû redevenir normale. Ou au moins un peu plus facile. Mais ça, c'était sur le papier. Je n'avais pas compté sur mon frère adoré qui veut m'utiliser pour prendre la place de notre père et me retient prisonnière dans un château infesté de vampires. Benoxh, ce vieux renard, s'est mis à sa solde et m'a privée de mes pouvoirs. Je suis seule, mortelle, pieds et poings liés et malgré ça, la prophétie qui me destine à devenir encore plus malfaisante que mon paternel plane plus que jamais au-dessus de ma tête... »

 Ma chronique 

En remettant de l'ordre dans mes bibliothèques (oui, depuis le temps que je devais le faire, je suis tombée sur cette série que j'avais commencé à lire il y a looooooongtemps ! Qu'est-ce que ela fait du bien de faire diminuer cette HAL xD. J'ai juste relu ma dernière chronique, celle du 3 doc et hop, j'ai attaqué vite fait bien fait. Le résumé en dis déjà un bon paquet, Victor a disparu, mort ou pas, il n'est plus présent dans la vie de  Maeve et elle a cru qu'elle serait enfin libérée de toutes les obligations qui lui sont tombées dessus depuis pas mal de temps. Que nenni, la voila devenue prisonnière de son propre frère qui a besoin d'elle pour une obscure raison. Avec Connor c'est toujours aussi compliqué, il est dépeint comme le vilain petit garçon qui veut jouer au roi, brave petit, mais il n'en a pas l'étoffe et encore moins le courage, se cachant derrière ses monstres de foire. Bref, Maeve est encore dans un pétrin pas possible et elle ne va pas se laisser faire pour autant. Enfin, elle se battrait si elle le pouvait, mais son mentor Benoxh semble avoir trouvé une solution : la rendre mortelle, d'une certaine manière. Plus de pouvoirs, plus de côté magie morte ou vampirique, il ne reste plus qu'une jeune femme qui n'a pas plus de fore qu'un moustique et ça, même si elle n'a cessé de répéter dans les tomes précédents qu'elle voulait être normale, la normalité, ici, dans ce château maudit est tout sauf cool !

  Le début est malheureusement long, me demandant même ce qui se passait réellement dans la tête de Maeve jusqu'à ce que cela fasse tilt et que je fasse défiler les pages jusqu'à un certain point pour avancer sur l'histoire. Certes il y a quelques points qui vont nous servir plus tard, mais sur le coup, j'ai eu du mal à digérer ses informations sans queue ni tête. Maeve est captive par son jumeau qui semble l'adorer. Il a besoin d'elle pour asseoir sa position au sein du château de leur père et n'hésite pas à employer les grands moyens pour y parvenir. Même si la torture sur elle le répugne, il envoie ses chers atouts de la manche gauche et droite pour lui faire du mal et la rendre plus docile. C'est mal comprendre Maeve qui préfère mourir plutôt que vivre dans un monde où tout est chamboulé. Son cœur a pris cher, tout comme son corps qui n'est plus que mortel. Forcément les ennemis de la jeune femme vont tenter d'en profiter pour la tuer. Qu'ils prennent un ticket car la liste est longue et Maeve a plus d'un tour dans son sac. Même mortelle elle arrive encore à surprendre, mais se prend aussi des coups.
    Entre elle et son jumeau, c'est complexe. Cela l'était déjà auparavant car ils sont dans des camps différents en quelque sorte. La raison ou la folie semble prendre le pas sur l'autre et inversement. Difficile de savoir vraiment ce que Connor désire de sa soeur, quitte à la faire souffrir mentalement et physiquement, mais personne ne doit la tuer. Si on réfléchit bien une fois le tome terminé, il est facile de comprendre pourquoi, serait-il au courant de tout ce que Benoxh raconte à Maeve ? La naïve petite fille n'a toujours pas compris sa vie ni même pourquoi elle est toujours en vie. Est-ce que son frère l'aime véritablement parce que c'est sa sœur ou parce qu'elle a les mêmes dons que lui même bloqués ? Tout comme Maeve qui n'arrive pas à se décider sur sa conduite à tenir vis-à-vis de lui. Un coup elle veut le tuer, comme la plupart de ceux qui les entourent, un coup elle serait capable de le torturer pour le plaisir, un coup elle l'apprécierait presque... En même temps, restez enfermé dans une chambre durant des jours et des jours sans personne à qui parler peut faire devenir chèvre n'importe qui.
    Durant une bonne partie, Maeve tourne en rond et nous comprenons parfaitement que de toute manière elle ne peut pas faire grand-chose, à part attendre hypothétiquement de l'aide extérieure. Ces passages sont un peu longs également et son introspection m'a un peu perdu. Par chance, sa vie reprend du rythme et là je me suis amusée. Les secrets qui entourent Maeve sont si nombreux que même nous, nous en loupons quelques uns, jusqu'au final. Pas de big boss pour elle, par contre des épreuves à profusion. Entre les morts qui ne le sont pas, les vivants qui ne le sont plus, les fantômes du passé qui hantent les couloirs de ce château maudit et Rosita qui arrive à traverser les murs (et on se demande encore comment elle fait), nous avons de quoi faire pour notre plus grand plaisir. Oubliez tout ce que vous avez déjà pu lire sur elle, sur ce que les autres lui ont dis, il va falloir faire la part des choses et les mensonges comme les vérités ne s'arrêtent pas à une discussion. Les attitudes, les regards ou justement les non-regards cachent souvent des éléments clés. Des personnages sont forts, présents ou non dans les parages, Victor, Lukas, Trévor, mais aussi Lala (je le kiff ce mec xD) Elliot, Barney, Cara, Aya ou encore Elzbieta (beurk), Slater (rebeurk), Connor, Benoxh et bien entendu Nikolaj. J'allais oublier Jean-Pierre qui a un rôle particulier et va probablement reprendre un peu de bon sens en s'éloignant de tout ce bazar.
    Les personnages ne sont pas plus nombreux qu'auparavant, l'auteur joue avec nos nerfs pour les faire disparaitre et apparaitre, tout comme Maeve et son don qui prend une évolution radicale. Une de celles qui promet de nous poser des questions sur la fin du tome précédent : et si ? Chacun a sa propre histoire, chacun vit avec ses sentiments, ses émotions, son corps qui subit ou non des changements. Des liens se sont formés, d'autres s'activent, il devient de plus en plus difficile de faire confiance. Seuls les actes comptent, mais est-ce qu'il n'y a pas toujours derrière un geste une demande implicite ? Enfin pas avec tous les personnages, il y en a bien un qui ne demande rien, et je n'en dirais pas plus à ce sujet. Des surprises de taille nous attendent à chaque détour de couloirs et il y en a dans cette demeure maudite. Qui va vraiment la protéger ? Qui va vraiment réussir à la toucher ou à la transpercer ? Sa magie est toujours au cœur des négociations et son avenir ne sera pas ce qu'elle voudrait. Qu'à cela ne tienne, il va lui falloir trouver un moyen détourné pour obtenir ce qu'elle veut plus que tout. Et je suis persuadée qu'elle y parviendra.
    La fin est surprenante et j'avais des doutes sur certains points, sur ce que nous avions noir sur blanc. Je me frotte les mains car j'avais raison sur un de ces nombreux points et dont je n'ai pas parlé bien entendu. Comme quoi, quand tout semble facile, c'est que cela peut l'être ou au contraire vous venez d'être trompé ! Ah la vie de Maeve est compliqué, ses amis, ses amours et ses emmerdes aussi. Vivre sans pouvoirs ? Finalement elle va peut-être oublier pour le moment. Elle qui a vécu telle une limace durant des jours et des jours, je pense sincèrement qu'elle ne le voudra plus. Le final apporte toujours des rebondissements et pour ce tome il y en a plus d'un, dont la fameuse prophétie. L'horreur sans nom qui s'impose, la dépression risque de rappliquer plus vite. Des questions sans réponses restent en suspend et laisse un suspense sur des personnages. Que va-t-il leur arriver ? Mystères et morsures de Rosita ! La magie est importante et le dédoublement très bien amené. J'ai eu peur de me perdre, mais non, j'ai facilement suivi les deux côtés. Les crocs sont également dans la place. Les seuls humains dans les oubliettes risquent leur peau à chaque instant, de toute façon ils sont considérés comme de la nourriture sur pattes.
En conclusion, un 4ème tome un peu plus long que les autres, avec une introspection que j'aurai aimé beaucoup plus court. Par contre, de nombreuses révélations sont faites, dès que l'action débute, elle ne s'arrête quasiment plus et ça c'est ce que j'aime le plus. Une Maeve qui découvre la pleine possession de ses pouvoirs et surtout des rebondissements de fin de partie qui me donne de découvrir la suite et fin de ses aventures !

 Extrait choisi :  

 «  J'observai pendant quelques secondes le rouge écarlate qui s'échappait lentement de la plaie et me léchai les lèvres. Puis j'approchai le visage et cédai à l'envie dévorante que tout cela réveillait en moi. Je fus à deux doigts de l'extase en plaçant la bouche sur la peau fine, là où la veine pulsait régulièrement, facilitant ma tâche. Je me mis à aspirer, et aspirer encore, ma soif me semblant impossible à étancher, jusqu'à ce que Connor pose une main sur mon épaule.
- Doucement, me dit-il. Tu ne veux pas la tuer.
Je revins à la réalité et fis un grand pas en arrière pour m'éloigner de la femme. Cette dernière chancela légèrement mais resta debout. Bien sûr que non, je ne voulais pas la tuer. Mais, la vérité, c'était que si Connor ne m'avait pas arrêtée, j'aurais bu jusqu'à ce qu'il n'y ait plus une seule goutte en elle. Cette révélation me fit bien plus peur que ma première rencontre avec Victor. Boire à la veine était bon, bien trop bon. »

Maeve Reagan, tome 4 : à pleines dents (Marika Gallman)


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
Térébenthine, Carole Fives
wallpaper-1019588
Derniers jours d'un monde oublié
wallpaper-1019588
Comics de la semaine : Amazing Spider-Man #7, Power Rangers #22, et plus
wallpaper-1019588
L’imprévu – Julia Paris