Saratoga Woods (The Edge of Nowhere #1) • Elizabeth George

Saratoga Woods (The Edge of Nowhere #1) • Elizabeth George

Saratoga Woods (The Edge of Nowhere #1) • Elizabeth George

Ne vous fier pas à la couverture, on part sur du jeunesse ‘suspense’ un brin fantastique :p

╰☆ Résumé ☆╮

Hannah Amstrong entend les pensées des autres. Mais certains dons peuvent être très encombrants, vous poussez à fuir… Elle s’appelle Hannah Armstrong. Pourtant, sur l’île de Whidbey, où elle a trouvé refuge, elle se fait connaître sous le nom de Becca King. Car depuis toujours, Hannah a un don, celui d’entendre les  » murmures « , des bribes de pensées des gens se tenant près d’elle. C’est ainsi qu’elle a compris que son beau-père était un meurtrier, et qu’elle a dû fuir – sous une autre identité – sur l’île de Whidbey, pour se retrouver seule, quand la personne qui devait l’accueillir ne s’est pas présentée. Mais sur cette île, les habitants dissimulent eux aussi, dans la part d’ombre de leur esprit, des  » murmures  » que personne ne devrait entendre…

✿ Mon avis ✿

Premier tome d’une saga qui en compte 4, Saratoga Woods est une histoire catégorisée comme thriller/policier… mais qui n’en est pas vraiment une. Du moins pas au sens « NCIS », grosse enquête suite à un meurtre. Alors certes, il y a du mystère, un flic qui pose des questions et un événement tragique qui fait qu’un garçon tombe dans le coma. Mais je n’ai pas eu l’impression d’être occupée à lire un Kathy Reichs ou un Frank Thilliez. Amazon le classe dans la section ‘suspense’, ce que je trouve vraiment pas mal. Par ailleurs, la couverture et le fait que le livre soit édité chez Pocket ne reflètent pas vraiment l’ambiance du livre selon moi. On est plutôt dans un récit ado vu que l’héroïne a 14/15 ans.

Mis à part ces petits détails sur le packaging de l’objet livre, je dois dire avoir passé un bon moment avec ce premier tome. Ce n’est pas le livre qui me restera en tête longtemps mais les pages se sont tournées sans soucis et j’ai quand même envie de me plonger dans la suite car la fin du récit nous laisse sur un cliffhanger et pas mal de questions non répondues… Ce qui peut être frustrant pour ceux qui espère avoir une vraie clôture. Si vous cherchez un one-shot, ne vous lancez pas la dedans!

Becca King (ou du moins c’est le nom qu’elle utilise lors de son déménagement incognito) est supposée retrouvée une amie de sa mère lorsque celle-ci l’envoi sur l’île où se trouve justement le bois ‘Saratoga Woods’. Elle fuit son beau-père car elle a découvert quelque chose de pas très catholique sur ce dernier. Un danger qu’elle redoute et qui explique pourquoi elle s’installe sous une nouvelle identité. Dois-je rajouter que Becca a un don particulier qui lui permet d’entendre les pensées des gens ? Oui, sans doute ! C’est quand même un gros élément de l’histoire bien qu’elle ne l’utilise pas constamment puisqu’elle dispose d’un brouilleur qui permet d’assourdir ces bruits pour ne plus les entendre. Un objet essentiel si elle souhaite se concentrer dans un endroit où plus de deux personnes sont présentes. Bref : nouvelle identité, fille qui a un pouvoir particulier et solitude lorsqu’elle découvre que la personne qu’elle est supposée rejoindre ne sera pas capable de l’accueillir… Nous voilà dans un beau pétrin !

Becca va réussir à nouer certaines relations amicales avec des habitants jeunes et moins jeunes de l’île de Whidbley mais tout le monde n’est pas sympa là-bas… Et les murmures, les secrets et autres choses qu’elle ne devrait pas entendre sont fréquents… Il y a beaucoup de non-dits, de jalousie (Jenn est insupportable!), de jeux de cache-cache et de mystères autour de sa mère qui n’est présente qu’au tout début de l’histoire. Becca est assez seule mais elle arrive à trouver des alliés. Ceux-ci ont des préjugés les uns sur les autres et de l’historique qu’on ne connait pas… encore plus de suspense !

Un premier tome où certains éléments de l’intrigue sont résolus mais qui nous laisse aussi dans l’attente de nombreuses autres réponses. Je suis curieuse de voir comment la relation avec certains personnages va se dérouler dans les tomes suivants et comment Becca va continuer à échapper à son destin… et à utiliser son pouvoir.

La saga « The Edge of Nowhere » compte 4 tomes et j’ai les 3 premiers dans ma bibliothèque à l’heure actuelle. Clairement, je vais enchainer sur le 2 ce mois-ci pour voir où l’autrice nous emmène !

 CHRONIQUE #787 – Août 2022

  • Parution : 2015
  • Editeur : Pocket
  • Nombre de pages : 456 pages
  • Genre : Thriller

wallpaper-1019588
Térébenthine, Carole Fives
wallpaper-1019588
Derniers jours d'un monde oublié
wallpaper-1019588
Comics de la semaine : Amazing Spider-Man #7, Power Rangers #22, et plus
wallpaper-1019588
L’imprévu – Julia Paris